Cunniculture


Cunniculture

Cuniculture

Sous-article d'un taxon biologique
Article principal :
Coello GDFL000.JPG
Lapin européen d'élevage
Sous-articles
Listes et catégories dépendantes
Catégorie:Race de lapin

La cuniculture (ou cuniculiculture) est l'élevage des lapins domestiques. Elle a pour objet principal la production de viande, et parfois celle de poils (lapins angoras) ou de fourrure. Depuis peu, le lapin est élevé aussi comme animal de compagnie.

Sommaire

Histoire de la cuniculture

La cuniculture est très ancienne. Dès le Moyen Âge elle était pratiquée par les moines dans des enclos appelés garennes. Elle est restée longtemps un élevage familial, chaque ferme entretenant un clapier dont les lapins étaient nourris avec les déchets végétaux disponibles. Depuis une trentaine d'années, est apparu un élevage industriel pour la production de lapins de chair, destinés surtout aux pays latins.

Durée d'élevage

En élevage rationnel, la mise à la reproduction des lapines a lieu 11 jours après la naissance de la portée précédente[réf. souhaitée]. L'insémination artificielle est largement répandue. Sachant que la gestation est de 31 jours (29 à 32 jours), et que la prolificité est d'environ 10 à 12 lapereaux, une lapine peut dans ces conditions produire plus de 90 jeunes par an.

Après mise-bas, la lapine allaite ses petits pendant 35 jours, jusqu'au sevrage. Au sevrage, les lapines sont transférées dans une autre partie du bâtiment et mettent bas un nouveau lot de lapins quelques jours après le transfert. Pour les lapereaux restés dans l'ancienne cage de la mère, suit la phase d'engraissement (durée : 40 jours environ), pendant laquelle ils vont passer d'un poids avoisinant 900 grammes à un poids avoisinant 2,5 kg. À l'abattage, les lapins sont donc âgés de 70 à 75 jours (maternité + engraissement).

Certaines races de lapins, destinées à la commercialisation de luxe, comme l'Orylag, bénéficient de conditions d'élevage privilégiées[1].

Conditions sanitaires

Le concept récent System'Duo, ou Tout Plein - Tout Vide, permet, grâce à un transfert des lapines, d'assurer une maîtrise des risques sanitaires en permettant une désinfection totale des bâtiments d'engraissement. Elle facilite également le travail des éleveurs en leur permettant de ne transférer que les mères, au lieu des lapereaux comme il était habituel de le faire auparavant.Le lapin est un animal particulièrement sensible aux conditions d'hygiènes.le lapin est un animal assez délicat qui souffre souvent de diverses anomalies et maladies: Les anomalies dentaires surviennent souvent chez les lapins. Cela peut être si grave, que l'absorption de la nourriture devient impossible et l'animal meurt de faim. L'on peut éviter cela en taillant régulièrement les incisives, une solution assez pratique consiste à introduire dans sa cage un bout de bois que le lapin rongera de temps en temps.

Beaucoup d'indispositions du lapin peuvent être traitées sans l'assistance du vétérinaire.Il faut surtout donner une alimentation riche en verdure et surveiller : les yeux, les oreilles, l'anus doivent toujours être gardés propres et la position des dents doit être régulièrement contrôlée. En outre, la plupart des maladies des lapins sont à attribuer à des malformations du squelettes et à une mauvaise alimentation. A l'ennui par manque de congénères. A une alimentation inappropriée, manque d'eau, courants d'air, température environnante trop basse ou trop haute, litière trempée, usure des dents insuffisante par manque de matériel pour ronger, changement de nourriture brusque, pas assez de place, pas assez d'espace, manque de soin au niveau du pelage lors de la mue, etc. Un bon entretien de l'animal diminue les maladies! "Avoir une pharmacie à la maison appropriée aux lapins, ne peut pas faire de mal."

Maladies les plus fréquentes chez les lapins

""Il faut toujours isoler les animaux malades des autres sinon cela peut vite tourner au drame et tout l'élevage peut être décimé.""

Voici un bref aperçu des maladies les plus rencontrées chez les lapins avec les différents symptômes et les causes éventuelles:

Maladies Causes éventuelles Symptômes Traitements possibles
La myxomatose Le virus est transmis par de petites mouches apparition de myxomes (tumeurs fluides) sur le corps Pas de traitement
La maladie hémoragique virale (VHD) Le virus est transmis par voies orale ou respiratoire : entre lapins, par l'alimentation, les sécrétions, les excréments, l’urine et les insectes. peu de signes cliniques spécifiques : anorexie, difficultés respiratoires, saignements de nez, Aucun traitement médical n'existe actuellement, seule la prévention par la vaccination est efficace
La coccidiose Différentes sortes de protozoaires Maigreur, diarrhée, ballonnements d'où le nom de "maladie du gros ventre",Perturbations graves de l'état général,liquide à saignante, fatigue, manque d'appétit Sulfamides dans l'eau de boisson, Faire boire le lapin
Gale des oreilles Provoquée par une araignée microscopique Démangeaison, elle est la preuve d'une négligence d'élevage. Croûte, infection. Produits antigale, désinfection des clapiers.On peut aussi curer les oreilles et passer un mélange d'huile de cade, d'huile de foie de morue et de soufre. Très contagieux (Penser à isoler l'animal malade).
Ulcères aux pattes arrières Sol grillagé inadapté, litière humide, tambourine souvent avec les pattes arrière, nourriture trop riche en protéines Sur les surfaces plantaires, emplacements ronds à ovales dépourvus de poils, rougeurs, changements ulcéreux Lors de cas graves, consulter le vétérinaire, bonne nourriture, Veiller à fournir une litière propre, sèche et douce
La pasteurellose Elle est due à un germe de taille microscopique, la pasteurella. Scépticémie qui tue rapidement jeunes et adultes. Vaccination, antibiotique et sulfamides associés.
Obésité Manque d'exercice, nourriture trop riche en calorie Difficulté respiratoire, cyanose, formation d'un double menton, se gratte avec excès, abcès causés par les grattements, obésité, coma Assez d'exercice(faire sortir le lapin pour qu'il puisse s'amuser, courir), nourriture adaptée
Anomalies des dents Positions des dents fausses (les dents se croisent souvent et empêche lapin de se nourrir), surtout chez les lapins nains Mange lentement et avec prudence, salivation, manque d'appétit apparent, amaigrissements Visite chez le vétérinaire, Penser à lui raccourcir régulièrement les dents, mettre un bout de bois pour qu'il puisse se faire les dents
Problèmes de digestion Infections dues à une nourriture mal équilibrée, à un rapide changement de nourriture, à une trop grande absorption de nourriture Lors de surcharge de l'estomac, gonflement de l'abdomen, fatigue Visite chez le vétérinaire, nourriture irréprochable (Donner au lapin une nourriture adaptée)

Sélection des reproducteurs

Pour les femelles, plusieurs trucs faciles et qui fonctionnent souvent sont pratiques pour savoir si c'est une bonne reproductrice: elle a la queue droite et elle vient d'un nid de plusieurs lapereaux.la femelle doit être plus grosse que le mâle la lapine ne pourra pas expulser ses petits et sera donc en danger.

Déroulement de la saillie

Pour accélérer la fécondité de la lapine, il faut lui fournir en nourriture des grains de blé ou de maïs germé.Il faudrait aussi verifier la position de la femelle pour savoir si elle est en chaleur ou pas (en sachant qu'une lapine en chaleur plie les pattes postérieures tendus et les pattes antérieures tendus). Le jeune mâle doit avoir entre 5mois et demi et 6 mois pour une première expérience. La lapine peut être saillie dés l'âge de sept mois. Amenez toujours la femelle dans la cage du lapin et surveillez le bon déroulement des opérations pour retirer la femelle au moindre affrontement ou si elle refuse le chevauchement. Un mâle ne doit pas être utilisé plus de 3 à 4 fois par semaine et pas plus de 2 fois par jour, avec une activité plus réduite à la fin de l'été. Notez sur la fiche du mâle et sur celle de la femelle la date de la saillie et l'identité du reproducteur conjoint.

Gestation

Après la saillie, la gestation chez la lapine est de 31 jours, période pendant laquelle la lapine nécessite une attention particulière et divers soins. La gestation est déterminée par la palpation de la mère 12 à 14 jours après la saillie (examen à réaliser avec prudence). Sinon une autre façon de savoir si une lapine est pleine est de vérifier la couleur de ses urines ; en effet une lapine en gestation a des urines d'une couleur blanchâtre (on dirait du lait). Une lapine en gestation doit boire beaucoup (toujours vérifier qu'il y a de l'eau dans sa cage); elle ne doit pas manquer de nourriture, car c'est très important pour la préparation du lait.

Préparation de la mise bas

3 ou 4 jours avant la date de mise bas, il faut prévoir un nid tapissé de paille ou de copeaux à l'intérieur duquel la lapine viendra mettre bas. Quelques jours avant, la femelle s'active dans la boîte à nid. Elle arrange la paille avec agitation ? La mise bas a lieu la nuit, sans intervention de l'éleveur. Vérifiez le lendemain que tous les jeunes sont vivants sans trop chipoter au laperaux car la mère pourrait les abandonner, et bien couverts par les poils dans le nid. Le froid est une des causes principales de mortalité.la lapine fera son nid seule elle s'épilera surement le ventre et y mettra des poils. Il faut tout de même prévoir une boîte de 30 fois 4 cm .

Économie mondiale

En 2008, la production mondiale de viande de lapin est estimée à 1,2 millions de tonnes par la FAO, avec une augmentation de 13,5% depuis 2000. 4 pays se partagent 72% de la production mondiale : la Chine (450 000 T), l'Italie (225 000 T), l'Espagne (108 000 T) et la France (80 000 T). L'Union européenne à 25 est la première zone de production avec 515 000 T produites[2].

Photos

Notes et références

  1. Un produit nouveau, un retour à des valeurs traditionnelles
  2. L. Fortun-Lamothe, T. Gidenne, « Filière cunicole française et systèmes d’élevage », dans Productions Animales, vol. 21, no 3, 2008 [[pdf] texte intégral] 

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Maurice Vacaro, Comment élever les lapins, Paris, Éditions De Vecchi, 1976, 214p.

Liens externes

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Cuniculture ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cunniculture de Wikipédia en français (auteurs)