Crépuscule des idoles

Crépuscule des idoles
Crépuscule des idoles
Gotzen-dammerung.gif

Auteur Friedrich Nietzsche
Genre Philosophie, morale
Version originale
Titre original Götzen-Dämmerung
Langue originale Allemand
Pays d'origine Drapeau d'Allemagne Allemagne
Date de parution originale 1888
Version française
Chronologie
Considérations inactuelles
Aurore
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : Le Crépuscule d'une idole.

Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous-titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette traduction peut induire en erreur) est une œuvre du philosophe Friedrich Nietzsche écrite et publiée en 1888 et conçue comme un résumé de sa philosophie. Le titre est une référence ironique au Crépuscule des dieux de Richard Wagner. Elle est composée d'un avant-propos, de dix chapitres et d'un extrait d'Ainsi parlait Zarathoustra (« Le marteau parle »).

Le livre est divisé en 11 parties qui correspondent ici au 11 parties de cet article

Sommaire

I-Maximes et Pointes

Se distingue dans cet ensemble les maximes suivantes (les plus connus):

  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort".
  • "La sagesse trace des limites même à la connaissance ".

Par ailleurs, Nietzsche se redéfinit comme un homme posthume ("les hommes posthumes- moi par exemple-") et on peut percevoir, sinon une influence du moins une communauté de pensée avec Spinoza: "le remords est indécent "quand ce dernier affirme "qui se repend est doublement malheureux".

II-Le Problème de Socrate

Nietzsche y réaffirme le caractère décadent de Socrate et s'y attaque: "En fin de compte, Socrate était-il grec?" (On sait l'admiration que Nietzsche portait à la culture grecque) et en parlant de la laideur de Socrate "la laideur est souvent le signe d'une évolution croisée, entravée par le croisement. Autrement elle apparaît comme le signe d'une évolution déclinante", "Socrate fut le polichinelle qui se fit prendre au sérieux"
Le problème de Socrate dont il s'agit est à la fois le problème que pose le cas de Socrate et le problème dont Socrate est le premier, selon Nietzsche, à avoir eu conscience : il s'agit du problème de la décadence (entendue comme conflits insurmontables de pulsions) et des valeurs qu'elle crée.

III-La Raison dans la philosophie

Nietzsche y insiste sur la différence entre monde apparent et monde vrai: "le monde des apparences est le seul réel: le monde vrai est seulement ajouté par le mensonge." Il y ajoute aussi "Les signes distinctifs que l'on a donnés de l'être véritable des choses sont les signes caractéristiques du néant; de cette contradiction, on a édifié le monde vrai par opposition au monde réel: et c'est en effet un monde des apparences en tant qu'illusion d'optique morale"

IV-Comment un monde vrai devint enfin une fable, Histoire d'une erreur

Le monde vrai est inaccessible pour le moment: "le monde vrai-inaccessible? En tout cas pas encore atteint. Donc, en tant que tel inconnu"

V- La morale comme manifestation contre nature

Nietzsche y attaque de nouveau la morale toutefois il distingue une "saine morale, (est) dominée par l'instinct de vie." mais regrette "la morale antinaturelle, c'est-à-dire presque toute la morale qui jusqu'à présent a été enseignée, vénérée et prêchée"

VI- Les quatre grandes erreurs

Elles sont:

  1. "erreur de la confusion entre la cause et l'effet"
  2. "erreur de la causalité fausse"
  3. "erreur des causes imaginaires"
  4. "erreur du libre arbitre"

VII- Ceux qui veulent rendre l'humanité meilleure

Le philosophe doit se placer par-delà le bien et le mal ("ce que j'exige du philosophe se placer par delà le bien et le mal").

VIII- Ce qui manque aux allemands

Nietzsche critique de nouveau les Allemands: "Ce peuple s'est abêti à plaisir depuis près de mille ans"; "Nulle part on a usé avec plus de dépravation des deux grands narcotiques européens: l'alcool et le christianisme".

IX –Flâneries d'un inactuel

Nietzsche s'y insurge contre ses "impossibilités": Sénèque, Schiller, Rousseau, Dante, Kant, Victor Hugo, Liszt, George Sand, John Stuart Mill, les frères Goncourt, Zola.

Si Nietzsche admet la lutte pour la vie darwinienne il affirme: "elle se termine malheureusement d'une manière contraire à celle que désirait l'école de Darwin", "au détriment des forts, des privilégiés, des expressions heureuses.", "les faibles finissent toujours par se rendre maitres des forts- c'est parce qu'ils sont en plus grand nombre".

Nietzsche défend "l'art pour l'art": "L'art pour l'art veut dire: "Que le diable emporte la morale"(on sait le dégout que Nietzsche éprouvait à l'égard de la morale chrétienne). Il y fait aussi une "critique de la modernité".

X- Ce que je dois aux anciens

Nietzsche se redit "le dernier disciple de Dionysos". Il y souligne aussi l'importance du caractère dionysiaque dans sa pensée.

XI- Le marteau parle

Cette partie est un extrait de Ainsi parlait Zarathoustra.

Bibliographie

  • Le Crépuscule des idoles, traduction Henri Albert, Mercure de France

Autres projets

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Crépuscule des idoles de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Crepuscule des idoles — Crépuscule des idoles Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette… …   Wikipédia en Français

  • Crépuscule Des Idoles — ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette traduction peut induire en erreur) est une… …   Wikipédia en Français

  • Crépuscule des Idoles — ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette traduction peut induire en erreur) est une… …   Wikipédia en Français

  • Le Crépuscule des Idoles — Crépuscule des idoles Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette… …   Wikipédia en Français

  • Le Crépuscule des idoles — Crépuscule des idoles Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette… …   Wikipédia en Français

  • Le crépuscule des idoles — Crépuscule des idoles Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau (Götzen Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert ; le sous titre est parfois traduit : Comment philosopher à coup de marteau, mais cette… …   Wikipédia en Français

  • Crépuscule — Pour les articles homonymes, voir Crépuscule (homonymie). Le crépuscule est la lueur atmosphérique présente avant le lever ou après le coucher du soleil. Le terme désigne également le moment de la journée où cette lueur est visible. Le crépuscule …   Wikipédia en Français

  • Crépuscule (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Crépuscule (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le crépuscule est la lueur… …   Wikipédia en Français

  • Le Crépuscule d'une idole — L Affabulation freudienne Plaque mémorielle sur la maison natale de Sigmund Freud Auteur …   Wikipédia en Français

  • Liste des œuvres de Friedrich Nietzsche — Article principal : Friedrich Nietzsche. Cette page présente la liste des œuvres de Friedrich Nietzsche Sommaire 1 Écrits de jeunesse 2 Philosophie 3 Philologie 4 …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»