Crocodilia


Crocodilia
Aide à la lecture d'une taxobox Crocodiliens
 Quelques espèces
Quelques espèces
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Sous-classe Archosauromorpha
Clade Crurotarsi
Ordre
Crocodilia
Owen, 1842
Classification phylogénétique
Position :

Les Crocodilia, ou crocodiliens, sont un ordre de reptiles.

Il regroupe tous les Crurotarsi actuels en trois familles : les Crocodylidae (crocodiles et faux-gavials), les Alligatoridae (alligators et caïmans) et les Gavialidae (gavials). Ces animaux sont bien connus du public en raison de la crainte qu'ils inspirent, certains spécimens vivants pouvant atteindre jusqu'à 7 mètres de long et presque une tonne.

Les conceptions modernes situent l'origine des crocodiliens parmi un sous-groupe d'archosauriens terrestres du Trias ancien, il y a environ 240 million d'années. De ce fait, ils sont considérés aujourd'hui comme les plus proches parents des oiseaux, lesquels descendent des dinosaures, autres archosauriens. Ces animaux possèdent certaines caractéristiques, tant au niveau du système de circulation sanguine qu'au niveau digestif, qui ont beaucoup surpris les premiers zoologistes à les examiner du fait de leur sophistication.

Sommaire

Distribution

crocodiliens marins en bleu
crocodiliens terrestres en vert

Les crocodiliens se répartissent dans les zones humides des zones tropicales, et pour le Crocodile marin les côtes du sud-est asiatique et d'Australasie, ce qui représente plus de 90 pays dans le Monde. Les Alligatoridae sont principalement néo-tropicaux à l'exception de l'Alligator de Chine. La seule espèce de Gavialidae vit dans le sous-continent indien. Les Crocodylidae disposent de l'aire de répartition la plus importante. Des fossiles ont été par contre découverts dans toutes les parties du globe, les climats ayant fortement changé depuis le début du Crétacé.

Liste des familles

et les familles fossiles

  • †Diplocynodontidae Marsh, 1887
  • †Pristichampsidae Efimov, 1988

Les Crocodiliens modernes sont connus sous des noms différents: crocodile, alligator, caïman et gavial. Cela dépend de la famille à laquelle ils appartiennent. Il y a trois familles de crocodiliens, les Alligatoridae (alligators et caïmans), les Crocodylidae (crocodiles) et les Gavialidae (gavial).

Les Crocodylidae comprennent 13 espèces de crocodiles. Les crocodiles ont un museau plus étroit que les alligators, et sont faciles à distinguer du gavial. Le crocodile à front large appartient à un genre monotypique, Osteolaemus. Les 12 autres espèces appartiennent au genre Crocodylus.

La famille des Alligatoridae comprend 8 espèces, deux espèces d'alligators (genre Alligator), et six espèces de caïmans. Trois espèces appartiennent au genre Caiman, deux au genre Paleosuchus et le caïman noir est la seule espèce du genre Melanosuchus. Les alligators ont une tête plus large et plus courte que celle des crocodiles.

La famille des Gavialidae a longtemps été uniquement représenté par le gavial du Gange (Gavialis gangeticus). Le Faux-gavial de Malaisie (Tomistoma schlegelii), longtemps compté parmi les crocodiles, a rejoint la famille des gavials depuis 2007. Le gavial est facilement reconnaissable à son long museau étroit. D’autres espèces de gavial ont été décrites à partir de fossiles mais ont aujourd’hui disparus.

Histoire évolutive

Au cours de l'évolution, ils se sont spécialisés vers une vie amphibie, atteignant parfois de grandes tailles (comme le primitif Sarcosuchus). Un crâne de deux mètres de long, attribué à une espèce également géante appelée Deinosuchus et découverte au Texas. Elle est supposée être l'ancêtre des Crocodylidae le plus ancien. Ce genre serait apparu il y a 84 millions d'années, durant le Crétacé. La morphologie de son fossile est comparable à tous les Crocodylidae modernes.

Description

Bien que ressemblant à celle des sauriens, la morphologie des crocodiliens est très adaptée à leur vie aquatique. En effet, ils disposent d'un corps oblong et fortement aplati, de pattes placées latéralement qui leur permettent de se déplacer en faisant traîner leur corps sur le sol, d'une longue queue garnie d'écailles mais ils disposent tous par exemple de pattes semi-palmées et d'une large tête avec un long museau plat qui leur permet de rester immergé à l'exception de leur nez et leurs yeux. Les crocodiles grandissent tout au long de leur vie, la vitesse de croissance stagnant avec l'âge. Les espèces répertoriées mesurent donc de 1,2 mètre à plus de 12 mètres pour les espèces fossiles.

Les alligators diffèrent des crocodiles par :

  • leur tête plus large et plus courte, et leur museau plus obtus ;
  • leurs dents ne ressortent pas lorsqu'ils ferment leur gueule ;
  • le fait qu'ils ne possèdent pas la bordure irrégulière visible sur les pattes et les pieds arrière du crocodile, et les palmes entre les orteils des pattes arrière ne dépassent pas la moitié des intervalles ;
  • le fait que les alligators supportent mal la salinité et préfèrent nettement l'eau douce, tandis que les crocodiles peuvent tolérer l'eau salée, possédant des glandes spécialisées dans la filtration du sel ;
  • la tête des alligators en forme de U, tandis que les crocodiles ont une tête en forme de V ;
  • le fait que les crocodiles ont un museau plus étroit, avec des yeux plus en avant ;
  • leurs yeux sont bruns pour les alligators, alors que les crocodiles ont plutôt des yeux verts.

La mâchoire des crocodiles est beaucoup plus étroite (tête en forme de V), servant à déchirer les proies. En revanche, celle des alligators plus large (forme de U) est faite pour broyer les os.

Morphologie

Leurs pattes sont fixées latéralement. Ce trait est en fait commun aux animaux occupant la même niche écologique. Cela a été le cas des mammifères Ambulocetidae, probablement ancêtres des cétacés. Les pattes sont courtes ; les crocodiliens sont capables de deux régimes de déplacement, la marche et le galop. Cependant même si leur démarche terrestre semble inefficace, les crocodiliens sont capables de se mouvoir très rapidement. Dans l'eau, le mouvement est assuré principalement par une ondulation horizontale, sans que les pattes n'interviennent. Le crocodile marin peut atteindre de 24 à 29 km/h dans l'eau et environ 17 km/h (4,7 m/s) sur terre.

Anatomie

Exemple d'un squelette de crocodile : A. Vertèbres cervicales (nuque) B. Vertèbres thoraciques (dos) C. Vertèbres lombaires (région lombaire) D. Sacrum (cavité pelvienne) E. Vertèbres caudales (queue) 1. Crâne 2. Mâchoire inférieure 3. Os de l'épaule 4. Phalanges 5. Carpe 6. Ulna 7. Radius 8. Humérus 9. Côtes 10. Fémur 11. Fibula 12. Métatarse 13. Tarse 14. Tibia.

Les crocodiliens ont le système de circulation sanguine le plus élégant et complexe des vertébrés[1], combinant ce qu'il y a de meilleur chez les Sauropsida dont les oiseaux, leurs plus proches parents vivants, et des mammifères. La "tuyauterie" vasculaire appelé réseau admirable fascine les anatomistes et les physiologistes depuis le premier papier de Bartolomeo Panizza en 1833. Les crocodiliens sont poïkilothermes.

Appareil digestif

Les crocodiliens font toutefois exception car leur estomac est divisée en deux poches, la première contenant des pierres avalées par le crocodile et lui permettant de broyer les aliments, mais aussi peut-être de plonger plus facilement en lestant son corps. Ces pierres appelées gastrolithes ont aussi été retrouvées chez certains dinosaures. La seconde poche recueille les sécrétions permettant la dégradation des aliments[2]

Reproduction

Comme pour plusieurs espèce de reptiles dont les tortues, le sexe est déterminé par la température d'incubation de l'œuf. Les spécimens qui se développent à basse température, c'est-à-dire environ 30 °C, sont des femelles, tandis que les mâles se développent à haute température, jusqu'à environ 35 °C. Suivant les types d'emplacement pour la ponte : les marais humides (à 30 °C), les marais secs (de 30 à 34 °C) et la terre ferme élevée (à 34 °C), la proportion de mâles ou de femelles changent. La femelle semble tenir compte de la température, et elle préfère les sites qui sont les plus proches de son propre site d'incubation. Elle a donc tendance a choisir un site ou seules des femelles vont naître. Mais le nombre de ces sites est limité, obligeant les femelles à se déplacer vers des régions où la température est légèrement plus haute. C'est donc le choix qu'ont les femelles pour le site d'incubation qui détermine le sexe de la portée.[réf. nécessaire]

Étymologie

Le terme de crocodilien dérive de celui de crocodile (grec ancien κροκόδῑλος [krokódῑlos], « vers cailloux »). Le nom de groupe est souvent orthographié crocodylia par souci de cohérence avec le genre Crocodylus Laurenti, 1768. Cette confusion est accentué par l'existence d'autres taxon avec un « y », comme le super-ordre des Crocodylomorpha. Toutefois, lorsqu'il en publie le nom en 1842, Richard Owen utilise le « i ». Cette orthographe est d'ailleurs plus conforme au terme grec.

Le mot crocodile est souvent utilisé pour désigner l'ensemble des crocodiliens. Cependant, il s'applique à certain membres de la famille des Crocodylidae, afin de distinguer le crocodile, du faux-gavial, de l'alligator, du caïman et du gavial.

Le terme latin suchus utilisé pour nommer scientifiquement certaines espèces de cet ordre dérive d'un terme égyptien antique via le grec ancien σοῦχος[3]. Petsuchos était d'ailleurs le nom grec attribué au crocodile sacré de Crocodilopolis. Ce terme est utilisé par plus d'une trentaine de taxon, genre, espèce ou sous-espèce comme Crocodylus niloticus suchus, mais aussi beaucoup d'espèce rappelant plus ou moins précisément une caractéristique vraie ou supposée de ces espèces, comme par exemple le poisson Bagarius suchus .

Les crocodiliens et l'homme

Élevage

Élevage de crocodiles au Cambodge vu du ciel.

L'élevage des reptiles, qui reste marginal par rapport aux autres types d'élevage, se développe dans différents points du globe. Ainsi, l'élevage d'alligator, principalement pour sa peau mais aussi pour sa viande, est en expansion en Floride, au Texas et en Louisiane. La production de ses trois états s'élève à 45 000 peaux par an. Une peau d'alligator, utilisée par la maroquinerie de luxe se négocie à environ 300 $ pièce en 2010[4]. En Asie, ce sont les crocodiles qui sont de plus en plus présents dans les fermes. Certains devenaient tellement rares à l'état sauvage qu'il ne pouvaient plus faire l'objet d'une exploitation commerciale. L'apparition des élevages dans les années 1960, quand on a réussi à faire reproduire cet animal en captivité, a permis de redonner espoir quand à la sauvegarde de certaines espèces dans la nature[5]. L'élevage peut produire des crocodiles destinés à être abattus pour leur viande, qui sont consommés dans divers pays d'Asie comme la Chine, mais le débouché le plus recherché est la maroquinerie. Il faut toutefois veillé à ce que les peaux soient en parfait état pour s'introduire dans ce marché, et pour cela il faut souvent passer par des cages individuelles pour ne pas que les animaux se battent entre eux et se blessent.

Dangers des crocodiliens pour l'homme

Les crocodiliens ont une réputation de mangeurs d'homme et peuvent en effet présenter un véritable danger. Ils deviennent particulièrement dangereux pendant la période de reproduction, durant laquelle il protège leur territoire contre tout intrus. Ainsi ils attaquent parfois des pirogues traversant leur territoire sans forcément s'en prendre aux passagers. Des cas plus sérieux d'humains se baignant ou lavant du linge dans la rivière et emportés par un crocodile se produisent aussi régulièrement[6] Aux États-Unis environ 200 attaques d'alligators ont été relevées depuis 1948, dont 14 mortelles[7]. En Australie on comptabilise en moyenne une attaque mortelle de crocodile marin par an, généralement dans le nord du pays[8]. Mais c'est clairement en Afrique que les crocodiles font le plus de victimes. Il est toutefois difficile d'avoir des données claires car les naissances et les décès ne sont pas forcément tous recensés, on ne peut pas toujours savoir si une disparition a été causée par une attaque de crocodile. On estime cependant le nombre de morts suite à des attaques de crocodiles à plusieurs centaines par an en Afrique sub-saharienne[9].

Galerie de photographies

Voir aussi

Publication originale

  • Owen, 1842 : On British fossil reptiles. Report of the British Association for the Advancement of Science, vol. 11, p. 60-204.

Références taxonomiques

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

  1. (en) Gordon Grigg, « Central Cardiovascular Anatomy and Function in Crocodilia », dans Lung biology in health and disease, vol. 56, 1992, p. 339-353 [texte intégral] 
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Brogard45.
  3. (en)sucho-, -suchus sur wordinfo.info
  4. Jean-Pierre Fleury, « L'alligator n'est pas un crocodile, ni un caïman ». Consulté le 22 septembre 2011
  5. M. Bolton, L'élevage des crocodiles en captivité, Food and Agriculture Organisation, 1990, 15 p. (ISBN 9252028757, 9789252028758) 
  6. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Larousse.
  7. Alligators de la Floride. Consulté le 30 septembre 2011
  8. Les dangers de l'Australie. Consulté le 30 septembre 2011
  9. Les conflits humains-faune : la problématique, FAO. Consulté le 30 septembre 2011


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Crocodilia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Crocodilia — Croc o*dil i*a ( d?l ? ?), n. pl. [NL., fr. L. crocodilus crocodile.] (Zo[ o]l.) An order of reptiles including the crocodiles, gavials, alligators, and many extinct kinds. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Crocodilĭa — Crocodilĭa, s. Krokodile …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Crocodilia — Crocodilia, Krokodile, in ca. 20 Arten ufernahe Süßwasser oder Brackwasserregionen der Tropen und Subtropen bewohnende, zu den Archosauria gehörende Ordnung der ⇒ Reptilia. Vierkammeriges Herz; Zwerchfell; Muskelmagen ähnelt dem der Vögel; Augen… …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • Crocodilia — Filozoa Crocodilians Temporal range: Cretaceous Recent, 84–0 Ma …   Wikipedia

  • Crocodilia —   Crocodilia Rango temporal: Cretácico Presente …   Wikipedia Español

  • Crocodilia — Krokodile China Alligator (Alligator sinensis) Systematik Stamm: Chordatiere (Chordata) …   Deutsch Wikipedia

  • crocodilia — /ˌkrɒkəˈdiliə/ (say .krokuh deeleeuh), / jə/ (say yuh) plural noun crocodiles, alligators, caimans, and gavials, viewed collectively. {New Latin Crocodilia former name of the order} …   Australian English dictionary

  • Crocodilia — noun crocodiles; alligators; caimans; gavials • Syn: ↑Crocodylia, ↑order Crocodylia, ↑order Crocodilia • Hypernyms: ↑animal order • Member Holonyms: ↑Archosauria, ↑ …   Useful english dictionary

  • Crocodilia — …   Википедия

  • crocodilia — croc·o·dil·ia …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.