Critique Des Médias


Critique Des Médias

Critique des médias

La critique des médias est un phénomène de remise en cause des médias (presse écrite, télévision, radio et Internet) comme source fiable d'information par une partie de l'opinion publique, des associations, ainsi que par certains journalistes et intellectuels. Les principaux reproches portés à l'encontre des médias étant de confisquer la parole (médiacratie) et de donner une vue subjective de la réalité.

Plus généralement, la critique des médias traduit surtout un souci d'exigence vis-à-vis des professionnels de l'information, qu'il s'agisse des journalistes ou des propriétaires de groupe de médias et/ou groupe de presse. Ce phénomène s'observe d'ailleurs avant tout dans les pays où les institutions garantissent liberté d'expression et liberté de la presse, et qui vivent à l'heure de la société de l'information.

En France, les principaux acteurs de cette critique sont :

La critique des médias peut être liée à des phénomènes aussi différents que la concentration des médias, le journalisme citoyen, l'altermondialisme, la théorie du complot, voire l'antisémitisme.

Sommaire

Les origines du phénomène

La critique des médias : une tradition des extrêmes

Les partis antidémocratiques d'extrême droite et d'extrême gauche partagent la même tentation de contrôler l'information pour faire passer leurs idées. Dans l'histoire, les régimes totalitaires ont toujours imposé un contrôle strict de l'État sur la ligne éditoriale des grands médias utilisant la télévision, la radio et la presse écrite à des fins de propagande.

Traditionnellement, en démocratie, les médias ont ainsi toujours fait l'objet de critiques venant de l'extrême droite, celle-ci se considérant être victime d'un « complot médiatique » visant à la « diaboliser » et à lui interdire l'accès aux médias.

Pour l'extrême droite l'information est trop souvent relayée par des journalistes proches de la gauche et les capitaux des médias détenus par des patrons alliés d'une classe politique à laquelle elle s'oppose. Dans une partie de l'opinion publique, l'antisémitisme est entretenu par l'idée que les médias seraient contrôlés par les juifs dans le but de défendre les intérêts de leur communauté. Ce thème est fréquemment repris par l'extrême-droite.

La révolution audiovisuelle

Aujourd'hui, si les formations politiques extrémistes ou non continuent d'exercer une pression sur les médias, la critique émane surtout de la société civile. Cela est lié au processus de dépolitisation de la ligne éditoriale des médias enclenché dans les années soixante-dix avec le développement des médias de masse.

Jusqu'alors, les titres de la presse écrite, qui constituaient le principal relais de l'information, étaient pour la plupart affiliés plus ou moins officiellement à des partis politiques: on choisissait son journal en fonction de ses opinions. Le changement s'est opéré avec l'apparition de stations de radio et les chaînes de télévision privées cherchant à rassembler l'audience la plus large possible, au delà des clivages politiques, afin de séduire les annonceurs.

Une nouvelle manière de relater les événements de manière théoriquement neutre s'est peu à peu imposée comme la norme à l'ensemble des médias, y compris à la presse qui, si elle reste un espace de débats, n'affiche plus aussi clairement ses orientations.

Ce phénomène s'est accompagné d'une dépolitisation de la société, liée à fin des utopies et à l'échec du communisme d'État comme solution alternative au libéralisme. Avec l'essor de la société de consommation, la politique, comme l'information, sont devenues l'équivalent de produits dont le citoyen exige le meilleur rapport qualité/prix possible.

L'essor de la publicité

Dans le domaine des médias, cela s'est traduit par la fin de la domination de la presse payante traitant de la « chose publique » au profit de la radio et de la télévision proposant information et divertissement gratuitement grâce à un modèle économique reposant sur la publicité.

Pour la presse écrite l'adaptation est passée par une place plus importante donnée, elle aussi, à la publicité non seulement en termes d'apport financier capable de combler les pertes causées par la diminution du lectorat, mais aussi comme modèle de gestion. Reprenant les méthodes du marketing à leur compte, les groupes de presse ont ainsi développé de nouveaux concepts éditoriaux davantage en phase avec les attentes du public (presse de divertissement, presse de loisirs, presse de télévision, presse féminine, presse people, etc.), quitte à délaisser les titres d'information pure.

C'est dans ce double contexte de paupérisation de la presse d'actualité généraliste et d'exigence accrue du public qu'est né le mouvement de la critique des médias au cours des années quatre-vingt, d'abord en Amérique du Nord, puis en Europe occidentale.

Cette remise en cause des médias se manifeste soit au travers des médias « classiques » eux-mêmes (courrier des lecteurs, tribunes libres, droit de réponse, émissions d'analyse des médias, etc.), soit par le biais de médias alternatifs (blogues, fanzines, médias altermondialistes, etc.). Elle peut être le fait de groupes de réflexion, de syndicats, de partis politiques, d'associations militantes, d'individus ou de médias.

La critique au sein des médias

Débats internes

Au sein de la rédaction. Droits et devoirs du journaliste vis-à-vis de sa rédaction et de son employeur (France). Débat permanent entre journalistes, mais soucis de cohérence (ligne éditoriale). Devoir de réserve, déontologie, clause de cession...

Au sein de la profession. Critique et intérêt porté par les médias aux autres médias (création de rubriques et de médias spécialisés sur les médias).

Cependant, par humilité, solidarité et par crainte d'être à leur tour pris en défaut, les médias « classiques » s'adonnent rarement à une analyse critique des autres médias. Cela est particulièrement vrai dans le cas entre concurrents directs (cf dépolitisation). Statu quo.

Quelques exceptions (France) : Le Canard enchaîné, Arrêt sur image, Technikart...

En fait, l'essentiel de la critique émanant de professionnels n'est souvent rendue publique que par le biais de livres (cf La Face cachée du Monde, etc.).

La volonté de transparence

Courrier des lecteurs, médiateur de la rédaction, tribunes libres, parfois en contradiction avec la ligne éditoriale. La parole donnée aux auditeurs et téléspectateurs (émissions de "talk").

Recours juridiques

Droit de réponse, diffamation, etc.

Les critiques portées à l'égard des médias

Sur la forme

Fautes d'orthographe et autres occupent une place importante dans les critiques adressées aux médias. Pas si anecdotiques, puisqu'elles nuisent à l'image des médias et traduisent parfois un manque de moyens et d'effectifs de certains médias.

Sur le fond

Erreurs et prises de position des médias et des journalistes incitant à la critique. Reflet d'un malaise dans le public et sujets d'actualité "sensibles" (émeutes urbaines, conflit au Proche Orient...). Les journalistes, une "caste" en décalage avec le public et la réalité sociale? (auto-censure, sujets non traités ou mal appréhendés)

Paradoxe 1

Alors que le public est de plus en plus exigeant, il délaisse les médias d'actualité générale (cf crise de la presse quotidienne payante). Dans le même temps, on constate un engouement pour les médias de "divertissement" (cf presse people).

Paradoxe 2

Alors que les grands médias ont "dépolitisé" leur ligne éditoriale (parfois pour des raisons de pur marketing), les médias alternatifs croient justement en une vision politique de la société... au risque de manquer de crédibilité.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des médias Portail des médias
Ce document provient de « Critique des m%C3%A9dias ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Critique Des Médias de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Critique des medias — Critique des médias La critique des médias est un phénomène de remise en cause des médias (presse écrite, télévision, radio et Internet) comme source fiable d information par une partie de l opinion publique, des associations, ainsi que par… …   Wikipédia en Français

  • Critique des médias — La critique des médias est un phénomène de remise en cause des médias (presse écrite, télévision, radio et Internet) comme source fiable d information par une partie de l opinion publique, des associations, ainsi que par certains journalistes et… …   Wikipédia en Français

  • Critique des nanos technologies — Débat sur les nanotechnologies Les développements actuels des sciences permettent d explorer, à l échelle du nanomètre, des domaines d interfaces entre les différentes techniques : étudier et développer des techniques mettant en œuvre des… …   Wikipédia en Français

  • Critique des nanotechnologies — Débat sur les nanotechnologies Les développements actuels des sciences permettent d explorer, à l échelle du nanomètre, des domaines d interfaces entre les différentes techniques : étudier et développer des techniques mettant en œuvre des… …   Wikipédia en Français

  • Economie des medias — Économie des médias L économie des médias est l activité humaine qui consiste à la production, la distribution, à l échange et la consommation de produits et services d information, de savoir et de divertissement. Les sources de revenus des… …   Wikipédia en Français

  • Économie des médias — L économie des médias est l activité humaine qui consiste à la production, la distribution, à l échange et la consommation de produits et services d information, de savoir et de divertissement. Les sources de revenus des producteurs de contenu… …   Wikipédia en Français

  • Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information — Le Centre de liaison de l enseignement et des médias d information (CLEMI) est un organisme du ministère de l Éducation nationale chargé de l éducation aux médias dans l ensemble du système éducatif. Installé à Paris, il est dirigé par France… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des médias en Acadie — Les médias, en particulier la presse écrite, ont joué un rôle important dans le développement de la culture acadienne à partir du milieu du XIXe siècle et ont souvent été au centre des aspirations politiques et économiques. Les Acadiens sont …   Wikipédia en Français

  • Droit international économique des médias — Le droit international économique des médias est l ensemble des règles et normes générales et impersonnelles relatives aux rapports économiques entretenues dans le domaine des médias. Sommaire 1 Internationalisation des médias 2 Spécificité… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie des médias de Pierre Bourdieu — A la fin de sa vie, Pierre Bourdieu a développé, dans quelques articles et un bref ouvrage (Sur la télévision), une sociologie des médias. Cette sociologie, pouvant être lue comme une critique radicale des médias, a rencontré un grand succès… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.