Craquage De L'eau


Craquage De L'eau

Craquage de l'eau

Le craquage de l'eau est un procédé permettant l'obtention d'hydrogène et d'oxygène en dissociant les atomes composant la molécule d'eau H2O. Il s'agit d'une réaction thermochimique se produisant à haute température (entre 850 °C et 900 °C).

Il s'agit de l'une des pistes envisagée pour la production en très grande quantité d'hydrogène à destination des piles à combustible, notamment pour les applications mobiles (voiture, téléphone portable, PC portable, etc.)

Bilan énergétique

Bilan de la décomposition d'une molécule d'eau :

H2O → H2 + ½ O2

La molécule d'eau H2O est constituée de 2 liaisons O-H et chaque liaison a une énergie molaire de 460 kJ, ce qui représente 2 x 460 = 920 kJ pour une mole d'eau.

D’où la rupture des liaisons O-H des molécules d'eau pour une mole d'eau nécessite l'apport de 920 kJ (côté gauche de l’équation).

Cependant la recomposition des atomes d'hydrogène H en H2 (hydrogène gazeux) va produire un apport d'énergie :

H-H → H2

Cette recomposition apporte 432 kJ.

De même pour la recomposition des atomes d'oxygène :

½ O-O → ½ O2

Cette réaction va libérer ½ x 494 kj soit 247 kJ.

Solde de l'opération :

920 - 432 - 247 = 241 kJ

Ainsi la fabrication de 2 g d'hydrogène par craquage d'une mole d’eau (sans tenir compte des pertes) nécessite l'apport de 241 kJ, soit 120 500 kJ pour fabriquer 1 kg d’hydrogène ou encore 33,5 kWh/kg d'hydrogène.

Mise en œuvre

Le craquage de l'eau est déjà effectué à échelle industrielle par électrolyse alcaline à 90 °C. il n'est pas encore compétitf avec l'hydrogène issu du réformage du méthane sauf pour des applications nécessitant un hydrogène très pur. Cette situation est susceptible d'évoluer rapidement si une taxe sur les émissions de gaz à effet de serre s'appliquait au réformage du méthane.

La production de l'énergie nécessaire au craquage, afin d'être une véritable avancée sur le plan écologique, devra se faire par une source d'énergie primaire propre et ne rejetant pas de gaz à effet de serre.

C'est la filière nucléaire et la filière éolienne qui offrent ici les pistes les plus prometteuses. En effet, les réacteurs nucléaires de nouvelle génération, encore sur la planche à dessin, pourraient permettre un double usage de la fission à des fins de production électrique classique et d'hydrogène. Les réacteurs nucléaires du type HTR (High Temperature Reactor | Réacteur à Haute Température) ou HTGR (Hight Temperature Gaz Cooled Reactor | Réacteur Haute Température refroidi au Gaz) permettraient d'envisager d'autres alternatives que l'électrolyse alcaline, s'ils sont produits.

L'avantage du HTGR est qu'il brûle les matières fissibles les plus fréquentes, dont le plutonium. L'autre avantage de l'utilisation de l'énergie nucléaire réside dans le fait que les déchets sont produits dans des quantités très faibles pour une production d'énergie inégalée, et que ceux-ci peuvent être stockés en attente d'enfouissement, traitement ou autre procédé. Le stockage des déchets est l'une des propriétés du nucléaire qui lui est spécifique. Ces déchets étant extrêmement polluants et sur une très longue période, il serait préférable de trouver une énergie alternative plus "propre".

Un des principaux inconvénients de l'éolien est son caractère intermittent pour son raccord au réseau électrique. Dans le cas de production d'hydrogène, ce problème ne se pose plus dans la mesure où l'hydrogène est facilement stockable. la filière éolienne est de fait très intéressante, couplée aux électrolyseurs alcalins.

Voir aussi

Ce document provient de « Craquage de l%27eau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Craquage De L'eau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Craquage de l'eau — Le craquage de l eau est un procédé permettant l obtention d hydrogène et d oxygène, par électrolyse ou en dissociant par la chaleur les atomes composant la molécule d eau H2O. C est une réaction thermochimique se commençant à haute température… …   Wikipédia en Français

  • Craquage catalytique — Le craquage catalytique est un craquage dans lequel les grosses molécules d alcanes se brisent lorsqu elles sont portées à 500 °C environ. Il fut breveté par Eugène Houdry en 1928. En résulte un alcane et un alcène de masse molaire plus… …   Wikipédia en Français

  • Craquage du pétrole — Raffinage du pétrole Pour les articles homonymes, voir Raffinage. Le raffinage du pétrole désigne l ensemble des traitements et transformations visant à tirer du pétrole le maximum de produits à haute valeur commerciale. Selon l objectif visé, en …   Wikipédia en Français

  • Electrolyse de l'eau — Électrolyse de l eau Schéma du voltamètre d Hoffmann utilisé pour l électrolyse de l eau. L’électrolyse de l eau est un procédé électrolytique qui décompose l eau en dioxygène et dihydrogène gazeux avec l aide d un courant électrique, pour lequel …   Wikipédia en Français

  • Éléctrolise de l'eau — Électrolyse de l eau Schéma du voltamètre d Hoffmann utilisé pour l électrolyse de l eau. L’électrolyse de l eau est un procédé électrolytique qui décompose l eau en dioxygène et dihydrogène gazeux avec l aide d un courant électrique, pour lequel …   Wikipédia en Français

  • Électrolyse de l'eau — Schéma du voltamètre d Hoffmann utilisé pour l électrolyse de l eau …   Wikipédia en Français

  • Electrolyse a haute temperature — Électrolyse à haute température Schéma d électrolyse à haute température. L électrolyse à haute température (ou HTE d après l acronyme anglais de High temperature electrolysis ou électrolyse en phase vapeur) est une méthode actuellement étudiée… …   Wikipédia en Français

  • Électrolyse à haute température — Schéma d électrolyse à haute température. L électrolyse à haute température (ou HTE d après l acronyme anglais de High temperature electrolysis ou électrolyse en phase vapeur) est une méthode actuellement étudiée pour la production d hydrogène à… …   Wikipédia en Français

  • Four solaire d'Odeillo — 42° 29′ 38″ N 2° 01′ 45″ E / 42.4939, 2.0292 …   Wikipédia en Français

  • ACÉTYLÈNE — L’acétylène, de formule brute C2H2, est le premier terme des alcynes ou hydrocarbures acétyléniques de formule générale Cn H2n 2. Ces derniers sont caractérisés par la présence d’une triple liaison (face=F0019 漣 C 令 C 漣) dans leur molécule.… …   Encyclopédie Universelle