Coëtquidan


Coëtquidan

Guer

Guer
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Canton Guer (chef-lieu)
Code Insee abr. 56075
Code postal 56380
Maire
Mandat en cours
Jean-Luc Bléher
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Guer
Site internet Site officiel de la ville de Guer
Démographie
Population 6 369 hab. (2006[1])
Densité 122 hab./km²
Aire urbaine 10 229 hab.
Gentilé Guérois, Guéroise
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 17″ Nord
       2° 07′ 09″ Ouest
/ 47.9047222222, -2.11916666667
Altitudes mini. 18 m — maxi. 155 m
Superficie 52,11 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Guer est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne.

Le nom breton de la commune est Gwern-Porc'hoed.

Sommaire

Géographie

La commune de Guer comprend le village de Coëtquidan-Bellevue, où l'on trouve les écoles militaires de Saint-Cyr-Coëtquidan. L'homophonie avec « guerre » est donc un sujet de plaisanterie habituel.

La proximité de la forêt de Brocéliande, où se trame la légende de Merlin l'enchanteur, Morgane et Viviane est une source de fierté pour la ville.

Histoire

La paroisse de Guer naquit au VIIe siècle sous l'impulsion de saint Malo et d'un monastère breton. Cette paroisse fit partie d'ailleurs de l'ancien évêché d'Alet-Saint-Malo, qui fut supprimé à la révolution française; elle se situait plus précisément dans le doyenné du Porhoët.

Guer accueillait autrefois (XVIIIe siècle) plusieurs foires tout au long de l'année : la veille de la mi-carême en mars, à la Saint-Marc, le 25 avril, à la Saint-Atanaze, le 2 mai, à la Saint-Grégoire, le 9 mai, à la mi-août (16 août), la grande Saint-Michel, le 29 septembre et la petite Saint-Michel, le 16 octobre, le mercredi d'après le Jour des morts et le lendemain de la Saint-Thomas, le 6 décembre.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1979 2001 gurval colleaux -
mars 2001 Jean-Luc Bléher UMP
mars 2008 Jean-Luc Bléher UMP
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 850 4 896 3 465 3 973 3 488 3 860 3 773 3 960 3 956
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 974 3 343 3 327 3 381 3 371 3 476 3 544 3 563 3 547
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 802 3 473 3 543 3 389 3 656 3 631 6 989 6 827 6 934
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
5 428 5 757 5 922 5 657 5 794 5 560 6 369 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

  • Château de la Ville-Huë (privé, ne se visite pas) : XIIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Elégant château en pierre enduite sous ardoises composé du vieux logis dans sa partie Nord (XIIIe siècle), d'un corps principal, élevé sur deux étages, formant façade orientée Sud-Sud ouest flanqué de deux tours (XIXe siècle). Le château a été ravagé par les flammes à la suite de l'incendie du 14 Septembre 1947. Il a été reconstruit à l'identique dans la foulée avec des modifications de distribution à l'intérieur et une toiture inférieure de près de 2,50 m pour des raisons d'économies. Le château est sis au milieu d'un agréable parc planté d'arbres centenaires. La même famille habite le château depuis sa fondation.

La légende de la Ville-Huë dit que "Monsieur de PORCARO, vient tous les soirs, pendant la période de chasse, avec son costume de chasseur et ses chiens, sur la Lande Saint-Jean. On le voit rôder autour de la chapelle Saint-Jean sans essayer d'y entrer. Il n'y fait aucun bruit et à l'aurore il disparaît. On dit qu'il y fait son purgatoire".

  • Château de Coëtbo, manoir depuis le XVe siècle, L'édifice actuel est le résultat d'une reconstruction progressive à partir de 1620. Château classé Monument Historique depuis 1993[4].
  • La chapelle Saint-Étienne, édifice construit à l'époque carolingienne avec des matériaux et peut-être une partie du soubassement datant de l'époque gallo-romaine. Classé Monument Historique depuis 1971[5]
  • Une croix située devant la chapelle Saint-Nicolas, inscrit à l'inventaire supplémentaire en 1927[6].
  • Une parcelle contenant des vestiges d'un édifice gallo-romain, classée Monument Historique en 1976[7]

Personnalités liées à la commune

Bibliographie

  • Michel PETIT, Sépultures du Bas-Empire à Guer, Annales de Bretagne, n° 77, 1, 1970, pp 273-278.

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Guer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coëtquidan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coëtquidan — Camp Coëtquidan (Camp de Coëtquidan) is a French military educational facility located in Guer, Morbihan département, in Brittany, France. It covers an area of approximately 64 Square Kilometers. It comprises: the École Spéciale Militaire de… …   Wikipedia

  • Saint-Cyr-Coëtquidan — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • Camp De Coëtquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Camp de Coetquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Camp de Coëtquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Camp de coëtquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Ecoles de Saint-Cyr Coetquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Ecoles militaires de Saint-Cyr Coetquidan — Écoles de Saint Cyr Coëtquidan Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan …   Wikipédia en Français

  • Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan — Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan, sur la commune de Guer… …   Wikipédia en Français

  • Écoles de saint-cyr coëtquidan — Le parterre de fleurs à l entrée Les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan (dénomination officielle) sont une formation administrative de l armée de terre qui constitue un ensemble d écoles militaires situées à Coëtquidan, sur la commune de Guer… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.