Coulaines


Coulaines

48° 01′ 36″ N 0° 12′ 15″ E / 48.0266666667, 0.204166666667

Coulaines
Boulevard Saint-Michel
Boulevard Saint-Michel
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Le Mans
Canton Le Mans-Nord-Campagne
Code commune 72095
Code postal 72190
Maire
Mandat en cours
Christophe Rouillon
2008-2014
Intercommunalité Le Mans Métropole
Site web coulaines.fr
Démographie
Population 7 434 hab. (2008)
Densité 1 892 hab./km²
Gentilé Coulainais, Coulainaise
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 36″ Nord
       0° 12′ 15″ Est
/ 48.0266666667, 0.204166666667
Altitudes mini. 43 m — maxi. 112 m
Superficie 3,93 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Coulaines est une commune française périphérique du Mans, située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

Ses habitants sont appelés les Coulainais(es), anciennement Coulainois(es).

Coulaines est une Ville fleurie avec quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris.

Sommaire

Géographie

Située au nord de la ville du Mans, elle est sur la rive gauche de la Sarthe.

Communes limitrophes

Les communes limitrophes sont :

Histoire

  • En 843, capitulaire de Coulaines : Charles le Chauve doit accorder aux grands du royaume la promesse de ne plus les démettre de leurs charges ni les priver des biens concédés (alors que ducs et comtes n’étaient auparavant que des fonctionnaires) ; il promet aussi à l’Église de ne plus la dépouiller. La féodalité est constitutionnalisée par un pacte de « salut public », c'est-à-dire une convenentia, un contrat basé sur le droit et qui prend peu à peu le pas sur la fidélité (fides) oralement jurée.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 mars 2001 Georges Bollengier-Stragier    
mars 2001 en cours Christophe Rouillon[2] PS Juriste de l'administration des finances
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Enseignement

Écoles maternelles et primaires :

  • École Albert Camus (en alternance avec Hugo)
  • École Victor Hugo (en alternance avec Camus)
  • École Georges Braques
  • École Molière (anciennement privée)

Collège :

Coulaines ne comporte pas de lycée. La poursuite d'études se fait au Mans.

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 272 248 253 312 330 360 394 621 652
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 624 640 620 604 634 602 661 703 724
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 718 745 752 729 846 848 920 1 179 1 408
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 1 507 3 721 7 423 7 291 7 370 7 544 7 479 7 434 -
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[3] et Insee[4])

Lieux et monuments

L'église Saint-Nicolas
Tronçon de l'aqueduc des Fontenelles
Tronçon de l'Aqueduc des Fontenelles visible à la Maison des chemins creux

L'église Saint-Nicolas, d'époque médiévale (XIe siècle) possède une tour hourdée de bois (rare). Sa cloche, prénommée « Gertrude » est issue d'un monastère du Mans. L'église est inscrite au titre des Monuments historiques par arrêté du 25 septembre 1940[5].

L'aqueduc des fontenelles dit de la Chaise aux Fées, long de 7 km atteste de l'occupation romaine. Son eau alimentait les nombreux édifices romains du Mans. Le public peut voir une pièce d'environ 2 mètres de long et d'1.50 m de haut de cet aqueduc, sous verre, dans la zone entourant la Maison des Chemins creux de Coulaines. Cette pièce a été rapportée par Patrick Salètes, directeur de l'association Sidéal qui a, jadis, occupé les locaux de la Maison des Chemins creux. Patrick Salètes a été maitre d'œuvre de ce bâtiment.

Moulin à chanvre : pendant le parcours de randonnée no 1 des chemins creux, en passant à proximité d'un petite place occupée par un immense paulownia (arbre dont les fruits sont collants), on peut admirer un moulin à chanvre en parfait état de conservation, avec une description de son utilisation

Le plus haut bâtiment d'habitation de l'agglomération du Mans est une tour HLM de 18 étages nommée Programme n°154 ou plus simplement Tour de Coulaines ou Tour des Sables, culminant à quelque 61 mètres[6]. Il s'agit de la plus haute tour d'habitation urbaine de la région après le Sillon de Bretagne dans la banlieue de Nantes, culminant à 95 mètres d'altitude et doté de trente étages[7].

Maison d'arrêt

Le 9 janvier 2010, une nouvelle maison d'arrêt, la prison des Croisettes, accueille 170 détenus venant d'Alençon et du Mans[8]. Inaugurée le 21 novembre 2009 par François Fillon, Premier ministre et par Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, elle pourra accueillir, en août 2010, 400 détenus[9].

Activité et manifestations

Sport

  • Créé en 1936, par la section football, le club omnisport de la Jeunesse sportive de Coulaines s'est, au fil des années, agrandi avec nombres de sections qui se sont ajoutées. En 2008, le club compte 23 sections. En football, le club qui évolue alors en DH se qualifié pour la première fois de son histoire pour les 32e de finale de la Coupe de France lors de la saison 1997-1998 (défaite contre le Stade rennais 4-0).
  • Coulaines a été élue ville la plus sportive des Pays de Loire en 2002, et deuxième ville la plus sportive des Pays de Loire en 2009. Avec 7 500 habitants environ, les JS Coulaines compte plus de 3 000 licenciés.
  • La section basket des JS Coulaines a vu, durant la saison 2006-2007, ses deux équipes fanions (sénior 1 féminin évoluant alors en Nationale 3 et sénior 1 masculin évoluant en régional 2), être éliminées en 64e de finale du trophée coupe de France. Les séniors masculins avaient réussi l'exploit d'éliminer deux équipes de Nationale 3 (dont la première, en 256e de finale, avec un écart assez conséquent). Durant la saison 2011-2011, l'équipe fanion féminine évolue, pour la première fois de son histoire, en championnat de France Nationale 2, avec des résultats plus que satisfaisant (1ère, à égalité, à la mi-saison). De plus, les JS Coulaines basket accueillent depuis plusieurs années, l'équipe cadette Sarthe féminine évoluant en championnat de France, et, depuis 2009, l'équipe féminine minime Sarthe évoluant aussi en championnat de France. La saison 2010-2011 est une année faste pour les équipes séniors féminines, puisque l'équipe séniors 2 écrase tout sur son passage (1ère de DF1 avec le double de points marqués par rapport aux points encaissés), ainsi que l'équipe 3, également facile première de son championnat de DF2.
  • Ville sportive, Coulaines a révélé nombre de champions tant au niveau national qu'international, notamment en roller avec des titres de champion d'Europe et de champion du Monde (Sandrine Plu), ainsi qu'au tennis avec Jo-Wilfried Tsonga (qui a démarré sa carrière tennistique jusqu'à l'âge de 13 ans, au Tennis club des 3 vallées à Coulaines). Jérémy Leloup, qui a été encadré aux JS Coulaines basket de l'âge de 7 ans jusqu'en cadet 2e année, évolue, depuis 2006, en Pro A ou en Pro-B (Le Mans SB, Vichy puis JA Dijon).
  • En juillet 2009, le CSR Team EKOI, équipe de roller du club de Coulaines obtient la troisième place de la 10e édition des 24 heures du Mans roller. Le WE du 24 et 25 juillet 2010, cette équipe a battu 4 records du monde de roller : celui du 100km (3h 02' 06"), celui du parcours en 6h (192,547km), celui du parcours en 12h (372,643km) et celui du parcours en 24h (721,081km)

Jumelages

Manifestations

  • Traditionnellement, depuis le XVIe siècle (1540), a lieu le lundi de Pâques à Coulaines, la fête dite « des œufs durs » lors de laquelle sont distribués des œufs préalablement cuits à toute la population.
  • Depuis 1999, au début du printemps, le temps d'un week-end, Coulaines propose le Festival du cerf-volant. On y retrouve (si les conditions météorologiques le permettent) toutes sortes de créatures en toiles vogant au gré des vents, ainsi que toutes sortes de gadgets se servant de l'énergie éolienne.
  • La Fête de la Musique de Coulaines, a lieu tous les ans pendant une semaine, précédent le 21 juin. On y retrouve des concerts classiques, des groupes locaux. Le point fort est la fête du samedi soir au bassin de rétention (parc des trois vallées) durant laquelle, on assiste à un des plus fabuleux spectacle pyrotechniques (feu d'artifice) en Sarthe. Chaque année, plusieurs centaines de spectateurs se déplacent pour y assister.

Bus Setram

  • Ligne 11 : Closerie - Croisettes
  • Ligne 16 : Coulaines/La Paix
  • Ligne 19 : La Paix
  • Ligne T2 : Bellevue-Hauts de Coulaines (fin 2014)
  • Ligne 22 : Val Monnet - La Paix
  • Ligne 26 : Mapad
  • Ligne 10 : Coulaines

Les textes en italiques signifient que cette ligne a été supprimée de Coulaines.

Divers

♦ Le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de la Sarthe, ainsi que le Centre de traitement des appels du 18 (CTA) est situé sur la commune de Coulaines, boulevard Saint-Michel.

♦ A l'entrée du boulevard Saint Michel, à proximité de la caserne de pompier, se trouve le bâtiment ayant accueilli l'école normale de la Sarthe de jusqu'en juin 2010. A l'origine, cet établissement formait des institutrices, puis instituteurs et institutrices et enfin, des professeurs des écoles.

Annexes

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Altitudes, superficie : IGN[10].
  1. Site de Coulaines
  2. En poste au 1er avril 2010 : [PDF]Préfecture de la Sarthe - Liste des maires de la Sarthe - Avril 2010. Consulté le 14 mai 2010
  3. Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Coulaines », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Consulté le 14 mai 2010
  4. Insee : population depuis le recensement de 1962
  5. Notice no PA00109726, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  6. Les plus hauts édifices de l'agglomération du Mans sur Paris Skygrasper.fr
  7. Les plus hautes habitations des Pays de la Loire sur Paris Skygrasper.fr
  8. AFP - Nouvelle prison du Mans: transfert sans incident de 170 détenus. Consulté le 10 janvier 2009
  9. Le site des Surveillants - La maison d'arrêt de Coulaines (72) inaugurée par François Fillon. Consulté le 10 janvier 2009
  10. Répertoire géographique des communes ([1]).



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coulaines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coulaines — Coulaines …   Wikipedia

  • Coulaines — Coulaines …   Deutsch Wikipedia

  • Coulaines — Original name in latin Coulaines Name in other language State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.02409 latitude 0.20411 altitude 55 Population 7912 Date 2009 02 10 …   Cities with a population over 1000 database

  • Vertrag von Coulaines — Karl der Kahle, umgeben von Leibwachen und Beratern, erhält von einer Mönchs Delegation einen Bibel Codex, Bibiothéque Nationale, Paris. Der Vertrag von Coulaines, benannt nach der nordfranzösischen Stadt Coulaines, ist ein 843 geschlossenes… …   Deutsch Wikipedia

  • Jeunesse Sportive de Coulaines — JS Coulaines Généralités Nom …   Wikipédia en Français

  • Jeunesse sportive de Coulaines — Infobox club sportif JS Coulaines …   Wikipédia en Français

  • Capitulaire De Coulaines — Le capitulaire de Coulaines est un document par lequel Charles le Chauve concède aux nobles du royaume la jouissance paisible de leur fonction et de leurs biens et en retour ces derniers lui apporteront aide et conseil [1]. Après le partage de… …   Wikipédia en Français

  • Capitulaire de coulaines — Le capitulaire de Coulaines est un document par lequel Charles le Chauve concède aux nobles du royaume la jouissance paisible de leur fonction et de leurs biens et en retour ces derniers lui apporteront aide et conseil [1]. Après le partage de… …   Wikipédia en Français

  • Capitulaire de Coulaines — Le capitulaire de Coulaines est un document par lequel Charles le Chauve concède aux nobles du royaume la jouissance paisible de leur fonction et de leurs biens et en retour ces derniers lui apporteront aide et conseil [1]. Après le partage de… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Ouen (Sarthe) — Coulaines Coulaines Le centre bourg de Coulaines Administration Pays France Région Pays de la Loire Département …   Wikipédia en Français