Coteaux-du-tricastin (AOC)


Coteaux-du-tricastin (AOC)

Coteaux-du-tricastin (AOC)

Vallée du Rhône
FR-26-La Roche St-Secret Béconne végétation.jpg
Vignes et lavande en Tricastin
Désignation(s) Vallée du Rhône
Appellation(s) principale(s) Coteaux-du-tricatin
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 27 juillet 1973
Pays France France
Rhône-Alpes
Région parente Vignoble de la vallée du Rhône
Localisation Drôme provençale
Saison deux saisons sèches (une brève en hiver, une très longue et accentuée en été), deux saisons pluvieuses, en automne (pluies abondantes et brutales) et au printemps.
Climat méditerranéen sous influence du mistral
Cépages dominants cépages rouges
Grenache (min. 10% - max. 80%), syrah (min. 10% - max. 80%), carignan, cinsault et mourvèdre
cépages blancs
marsanne, roussanne, bourboulenc, clairette, grenache blanc et viognier.
Vins produits rouge (94%), blanc (2%) et rosé (4%)
Production 112 220hl

Le coteaux-du-tricastin[1] est l'une des AOC faisant partie du vignoble de la vallée du Rhône. Son terroir s'étend au sud de Montélimar sur les garrigues et les contreforts du Tricastin.

Sommaire

Histoire

Antiquité

À l’époque augustéenne, dans la Provincia, est fondé la « Colonia Julia Augusta Tricastinorum » [2].

Sur ordre de Vespasien, en 77, le territoire d’Orange, alors cité du Tricastin, est cadastré[3]. Le cadastre B, le plus complet, couvre la partie septentrionale d’Orange, c’est à dire l’actuel Tricastin. Sur certaines parcelles, l’inscription TRIC RED (tricastinis redditarei publicae) signale les terres et les vignes que les autorités rendirent aux Tricastini.

La plus importante unité viti-vinicole de l'antiquité, la villa du Mollard a été mise à jour au sud de Donzère. Elle s’étendait sur deux hectares. L’entrepôt des vins de 70 x 15 m contenait deux travées abritant 204 dolia. L’exploitation a été datée entre 50 et 80 de notre ère.

Il ne fait aucun doute que tout ou partie de sa production fut expédiée par le Rhône en tonneaux, à l’exemple de la scène représentée sur la stèle de Colonzelle (Ier siècle) toute proche. Située sur le porche d’un prieuré clunisien, elle représente le levage de quatre tonneaux et leur embarquement sur un navire marchand.

Moyen-Âge

En 680, l’abbé Lambert de Fontenelle quitte sa charge pour devenir archevêque de Lyon. Huit ans plus tard, le prélat fonde à Donzère un monastère qui replante l’antique vignoble[4].

Le Xe siècle va âtre celui de Cluny. En 954, l’abbaye reçoit des Adhémar des « villae », avec leurs vignes, champs et bois, situées dans le Tricastin. En 958, Conrad le Pacifique cède à Cluny l’abbaye de Saint-Amand de Clansayes, près de Montségur-sur-Lauzon. Cette donation est confirmée, un an plus tard, par le roi Lothaire.

En 993, tandis que la « villa Sancti Restituti » (Saint-Restitut) augmente la manse viticole du siège épiscopal du Tricastrinus, le comte Lambert d’Adhémar donne à dom Maïeul, abbé de Cluny, des « villae » avec leurs vignes dans le terroir du Tricastin.

Au XIIe siècle, les Princes d’Orange édifient le château de Suze-la-Rousse ; ce château est aujourd’hui le siège de l’Université du Vin.

Lors de sa guerre en Valdaine[5], le 5 janvier 1392, Raymond de Turenne fait déposer à Valence une plainte contre la ville de Montélimar. Il accuse le Conseil de la Ville d’avoir saisi un convoi lui appartenant. Il réclame l’annulation de cette prise et qu’on lui rende ses dix-neuf mulets chargés de blé, de fromages et de « vin de benne »[6].

Ce « vin de benne » prouvait pourtant que ce convoi avait une origine douteuse. Ce type de vin était obtenu par récupération du jus lors du transport des « tombadou » (bennes à vendange) au seigneur décimateur. Il coulait par saignée – méthode utilisée pour obtenir actuellement des vins rosés – et était recueilli par les paysans grâce à des seaux judicieusement placés. Il était encore appelé «vin couladou ».

Période moderne

La Marquise de Sévigné, qui vécut longtemps, auprès de sa fille à Grignan, comparait les raisins du terroir à « des grains d’ambre qui vous feraient fort bien tourner la tête si vous en mangiez sans mesure ».

Période contemporaine

Suites aux incidents à la centrale nucléaire du Tricastin, les viticulteurs songent à changer le nom de l'appellation en Grignan[7].

Situation géographique

Orographie

Géologie

Climatologie

Le climat de ce terroir est soumis à un rythme à quatre temps : deux saisons sèches (une brève en hiver, une très longue et accentuée en été), deux saisons pluvieuses, en automne (pluies abondantes et brutales) et au printemps. Sa spécificité est son climat méditerranéen qui constitue un atout exceptionnel :

  • Le mistral assainit le vignoble
  • La saisonnalité des pluies est très marquée
  • Les températures sont très chaudes pendant l'été.

Vignoble

Présentation

Les communes pouvant produire cette AOC sont : Allan (Drôme), La Baume-de-Transit, Béconne, Chamaret, Chantemerle-lès-Grignan, Châteauneuf-du-Rhône, Clansayes, Colonzelle, Donzère, Grignan, La Garde-Adhémar, Les Granges-Gontardes, Malataverne, Montségur-sur-Lauzon, Réauville, La Roche-Saint-Secret, Roussas, Salles-sous-Bois, Saint-Paul-Trois-Châteaux, Saint-Restitut, Solérieux et Valaurie.

Encépagement

Les cépages autorisés sont grenache, syrah, carignan, cinsault, marsanne, roussanne, viognier grenache blanc et clairette.

Notes et références

  1. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine
  2. Le nom de Tricastinorum fut ensuite déformé en « Trois Châteaux », il se retrouve dans Saint-Paul-Trois-Châteaux.
  3. Sur ces cadastres romains, uniques au monde, étaient affichés publiquement afin que les particuliers restituent les terres publiques ou privées qu’ils s’étaient appropriées.
  4. Donzère devient une dépendance de Tournus à la fin du IXe siècle, les prieurés de la Motte de Galaure, la Garde-Adhémar et du Val des Nymphes lui sont rattachés.
  5. Cf. Tristan, le Bâtard de Beaufort.
  6. Cf. Baron de Coston, Histoire de Montélimar et des principales familles qui ont habité cette ville, T. 1. Montélimar, 1878.
  7. L'AOC Côteaux du Tricastin voudrait changer de nom

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
  • Portail de la Drôme Portail de la Drôme
Ce document provient de « Coteaux-du-tricastin (AOC) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coteaux-du-tricastin (AOC) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coteaux du Tricastin AOC — Coteaux du Tricastin (wine region) Official name Coteaux du Tricastin AOC Type AOC …   Wikipedia

  • Coteaux de Tricastin AOC — Coteaux de Tricastin is the northernmost wine growing AOC area of the southern ( méridional ) Rhône wine region of France. Situated on the left bank of the Rhône river in a triangle bounded by Montélimar, Saint Paul Les 3 Châteaux and Grignan,… …   Wikipedia

  • Coteaux-de-die (AOC) — Diois Désignation(s) Diois Appellation(s) principale(s) Coteaux de die Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 26 mars 1993 Pays …   Wikipédia en Français

  • Coteaux-du-tricastin — (AOC) Vallée du Rhône Vignes et lavande en Tricastin Désignation(s) …   Wikipédia en Français

  • Coteaux Du Tricastin — (AOC) Vallée du Rhône Vignes et lavande en Tricastin Désignation(s) …   Wikipédia en Français

  • Coteaux du Tricastin — (AOC) Vallée du Rhône Vignes et lavande en Tricastin Désignation(s) …   Wikipédia en Français

  • Coteaux du tricastin — (AOC) Vallée du Rhône Vignes et lavande en Tricastin Désignation(s) …   Wikipédia en Français

  • Coteaux du Tricastin — Eine Übersicht der einzelnen Appellationen des Weinbaugebiets Rhône. Zoom A zeigt die südlich gelegenen Appellationen bei Avignon und Zoom B stellt die nahe Lyon gelegenen Weinbaugebiete dar. Die Appellation Coteaux du Tricastin ist im Zoom A… …   Deutsch Wikipedia

  • Tricastin — The Tricastin is an area around Saint Paul Trois Châteaux in Provence, France. The name derives from the Gaul tribe Tricastini , which was a part of the Cavarum confederation. The capital of the region, Saint Paul was named Noviomagus before… …   Wikipedia

  • Tricastin — Le Tricastin est une région naturelle et historique de la vallée du Rhône comprise entre le sud ouest de la Drôme et le nord ouest du Vaucluse. Il s agit du berceau de l ancienne tribu des Tricastini. Leur capitale était Saint Paul Trois Châteaux …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.