Cormelles-le-Royal


Cormelles-le-Royal

49° 09′ 17″ N 0° 19′ 45″ W / 49.1547222222, -0.329166666667

Cormelles-le-Royal
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Caen-10
Code commune 14181
Code postal 14123
Maire
Mandat en cours
Bernard Oblin
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Caen la Mer
Site web www.ville-de-cormelles-le-royal.fr
Démographie
Population 4 479 hab. (2008[1])
Densité 1 287 hab./km²
Gentilé Cormellois
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 17″ Nord
       0° 19′ 45″ Ouest
/ 49.1547222222, -0.329166666667
Altitudes mini. 13 m — maxi. 37 m
Superficie 3,48 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cormelles-le-Royal est une commune française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie, peuplée de 4 479 habitants (les Cormellois).

Sommaire

Géographie

Cormelles-le-Royal se situe dans la banlieue sud de Caen à 3,4 km de la ville.

Le territoire de Cormelles-le-Royal couvre une superficie de 348 hectares et est peuplé de 4 479 habitants[2]. La ville a donc une densité de 1 287 habitants/km².

Communes limitrophes de Cormelles-le-Royal[3]
Caen Mondeville Mondeville
Caen,
Ifs
Cormelles-le-Royal[3] Grentheville
Ifs Ifs Grentheville,
Ifs

Histoire

Le territoire de la Guérinière faisait autrefois partie de Cormelles. En 1875, la ville de Caen a acheté les 27 ha de terrain de l'Académie d'équitation de Caen, située sur le domaine du château de la Guérinière, pour y aménager un champ de manœuvre pour les garnisons de la ville. En 1951[4], ce territoire a été officiellement rattaché à la commune de Caen.

La référence « le-Royal » a été ajoutée en 1969 ; c'est une allusion à des privilèges accordés aux habitants de cette localité par les rois de France[5].

Héraldique

Armes de Cormelles-le-Royal

Les armes de la commune de Cormelles-le-Royal se blasonnent ainsi :
D'azur à la tour crénelée de cinq pièces d'or, ouverte du champ, maçonnée de sable, accompagnée de trois fleurs de lys aussi d'or, au chef cousu de gueules chargé de deux léopards affrontés d'or.[6]

Cormelles-le-Royal est décoré de la Croix de guerre 1939-1945.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 en cours Bernard Oblin SE Agriculteur
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Le conseil municipal est composé de vingt-sept membres dont le maire et huit adjoints.

Enseignement

Il y a deux écoles maternelles :

  • L'école maternelle des Verts Prés,
  • l'école maternelle des Drakkars.

Elles ont chacune une petite, une moyenne et une grande section réparties en deux ou trois classes.

Il y a deux écoles élémentaires :

  • L'école élémentaire de la Vallée,
  • l'école élémentaire des Drakkars,

pour les classes du CP, CE1, CE2, CM1 et CM2.

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 185 216 218 216 229 308 268 277 280
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 251 276 293 281 268 273 254 276 233
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 283 281 306 397 461 505 554 672 1 174
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 - -
Population 1 629 1 862 3 099 3 442 4 604 4 599 4 479 - -
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Les valeurs extrêmes sont surlignées.
(Sources : EHESS[7] et Insee[8])

Économie

Lieux et monuments

La mairie

Les services de la mairie sont installés dans l’ancien presbytère de la paroisse. Le bâtiment, aux lignes simples, a été construit en pierre de Caen en 1738 par l’abbé Pierre Manchon de Gournay, à ses frais, sur un terrain appartenant à la cure de Cormelles. L’escalier intérieur en pierre est pourvu d’une superbe rampe en fer forgé du XVIIIe siècle ornée des initiales de l’abbé.

Dès 1794, le culte catholique étant supprimé dans la paroisse de Cormelles, le presbytère est loué par la commune à des familles cormelloises qui s’y partagent l’habitation. Une des pièces fait office de mairie et de salle de conseil municipal. De 1802 à 1826, la paroisse d’Ifs dont dépend Cormelles, prend possession du presbytère et de l’église.

Après 1945, des familles sinistrées y sont relogées. C’est en 1970 que la mairie y installe définitivement ses services. Le développement de la commune entraîne, en 1999, la nécessité d’un agrandissement des bureaux. Une nouvelle aile construite côté rue des Écoles, en pierre de Caen, s’harmonise avec l’ancien presbytère. Devant cette façade, les jardins très fleuris en font un espace public agréable.

L'église de Cormelles-le-Royal

Placée sous l’invocation de saint Martin, l’église située au cœur du bourg, ne présente pas d’intérêt architectural particulier. Construite en pierre calcaire au cours des XVIe et XVIIe siècles sur l’emplacement d’une chapelle, elle subit les affres de l’histoire et du temps.

La tour actuelle, en forme de cloche, fut édifiée en 1776 à la suite du tremblement de terre qui ébranla la tour carrée. Endommagée suite aux bombardements de 1944, l’église a par la suite été restaurée. Les vitraux ont été posés en 1958. La grille en fer forgé du chœur est l’œuvre d’un Cormellois qui a fait également don du chemin de croix en bois.

Activité et manifestations

Sport

L'Entente sportive Cormelles-le-Royal fait évoluer une équipe féminine de football au niveau national (3e division en 2008-2009), une autre équipe féminine en ligue de Basse-Normandie et deux équipes masculines en divisions de district[9].

Cormelles-le-Royal possède aussi une très bonne équipe de tennis et de judo. Un jeune judoka cormellois a même participé aux championnats de france de judo en 2009.

Jumelages

Personnalités liées à la commune

Gilles André de la Roque

Historiographe, héraldiste de Louis XIV et de la maison d’Harcourt, chevalier de l'ordre de Saint-Michel, auteur de l'histoire de la maison d'Harcourt, il est né à Cormelles en 1597 (1598). Il est membre de l'académie des belles lettres de Caen.

M. de Bonnaire

Célèbre par l'industrie des blondes (dentelles de soie), il est mort en 1832. Il a été maire de Cormelles et un bienfaiteur pour la commune. La mode ayant fait prévaloir l'usage des dentelles de soie, M. Bonnaire et quelques autres fabricants de l'arrondissement de Caen, ont perfectionné et enrichi cette dentelle qui était recherchée dans toute l'Europe.

Samuel Bochart

Né en 1599 à Rouen, fils d'un pasteur de Caen, il fait ses études à Paris, Sedan, Saumur, Oxford et Leyde. Il est nommé à Caen sur une place vacante de pasteur en juin 1624. En 1652, 1653, il est invité par la reine Christine de Suède pour développer la théologie réformée. En 1653, il est nommé à la tête de l'académie des Arts et Belles Lettres de Caen dont le siège est l'hôtel du Grand Cheval (hôtel d'Escoville). Écrivain, nous trouvons parmi ses œuvres : Polémique avec le jésuite Véron (1628), Géographie sacrée (1628), l'Héroïcon (1663). Marié à Suzanne de Béversluys, il eut une fille Esther qui épousa le 14 novembre 1649 Pierre Lesueur, sieur de Cormelles et de Colleville, Conseiller au parlement de Normandie. Il mourut le 16 mai 1667 au cours d'une discussion de l'académie des Arts et Belles Lettres. Étant protestant, il ne pouvait pas être enterré dans le cimetière de la commune, il le fut donc chez son gendre, Pierre Lesueur « Dans un bosquet (qui portait le nom de bois aux protestants), maintenant transformé en herbage, borné en partie vers le nord par les restes du manoir seigneurial de Cormelles et joignant immédiatement la delle appelée le clos du pavillon, le corps étant enterré à 2,60 m du mur qui sépare cet herbage du cimetière et des jardins de M. Marguere à 10 m vers le sud de l'angle aigu formé par la rencontre de ce mur avec celui du cimetière communal. »

Notes et références

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[10].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cormelles-le-Royal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cormelles-le-Royal — Cormelles le Royal …   Deutsch Wikipedia

  • Cormelles le Royal — DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Cormelles-le-Royal — Cormelles le Royal …   Wikipedia

  • Cormelles-le-Royal — Saltar a navegación, búsqueda Cormelles le Royal País …   Wikipedia Español

  • Cormelles-le-Royal — Original name in latin Cormelles le Royal Name in other language Cormelles le Libre State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.15398 latitude 0.33062 altitude 30 Population 4808 Date 2011 01 19 …   Cities with a population over 1000 database

  • Entente sportive Cormelles-le-Royal — Infobox club sportif ES Cormelles le Royal …   Wikipédia en Français

  • Championnat de France de football féminin 2000-2001 — Infobox compétition sportive Division 1 2000 2001 Sport Football féminin Organisateur(s) FFF Édition 27e Lieu …   Wikipédia en Français

  • Caen — Cet article possède un paronyme, voir : CAEN.  Pour l’article homophone, voir Camp …   Wikipédia en Français

  • Caen-la-Mer — Caen 49°10′59″N 0°22′10″O / 49.18306, 0.36944 …   Wikipédia en Français

  • Mondeville (Calvados) — Pour les articles homonymes, voir Mondeville. 49° 10′ 29″ N 0° 19′ 11″ W …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.