Consulat (Moyen Age)


Consulat (Moyen Age)

Consulat (Ancien Régime)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir consulat et consul (homonymie).

Au Moyen Âge, le consulat est un mode de gouvernement urbain qui régit dans le Sud du royaume de France des villes ayant le droit de s'administrer et de se défendre, soit depuis des temps immémoriaux, soit dans le cadre d'une charte de franchise.

Le terme consulatus est formé à partir de consul qui veut dire conseil. Il indique la capacité d'une communauté d'habitants à délibérer en commun (consulere) au sein d'une assemblée qui reçoit également le nom de consulat. Ce mot met aussi en évidence la possibilité d'un héritage institutionnel romain.

Dans le Nord du royaume, on parle d'échevinage et d'échevins.

Les agglomération ayant un consulat peuvent prendre le nom de ville ou de cité. Elles peuvent être très importantes et très anciennes comme Toulouse ( où les consul ont pris le nom de capitouls ) ou toutes petites. Elles sont toujours pourvues d'un marché, et très souvent de foires.

Les consuls étaient élus par le suffrage de tous les habitants, avec une élection à deux degrés. Seuls les chefs de famille (ou de feu) et les chefs des métiers, étaient électeurs, les femmes y compris lorsqu'elles étaient veuves ou marchandes publiques en leur nom propre. Les électeurs formaient plusieurs collèges selon les différents états ou professions de la ville. D'autres consuls consuls représentaient un quartier.

Le consulat avait un fonctionnement qui a été repris par les municipalités, avec conseils se tenant régulièrement et publiquement, journal des ordres du jour et des délibérations, décisions prises au vote, budget. Il s'occupait de la police des rues, des places, des approvisionnements, des marchés, des métiers, des permis de construire, des poids et mesure, de l'entretien des murs, des portes, des bâtiments, et des places publiques. Il possédait un sceau, une caisse, et le droit de lever une taxe sur certaines denrées entrant dans la ville, de percevoir des loyers pour la concession de biens ou de droits appartenant à la commune.

Albert Rigaudière estime, suite à l'étude du cas des villes auvergnates, que l'emploi du terme dans les sources recouvre une aspiration à l'autonomie avant de recouvrir une réalité technique bien définie : à savoir celle de régime administratif dans lequel la communauté détient une capacité à s'administrer elle-même, aidée en cela par des consuls dont le nombre et les compétences varient [1].

Notes et références

  1. Albert Rigaudière, « Universitas, corpus, communitas et consulatus », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, Anthropos-Economica, 1993.

Voir aussi

Ce document provient de « Consulat (Ancien R%C3%A9gime) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Consulat (Moyen Age) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Consulat (Moyen Âge) — Consulat (Ancien Régime) Pour les articles homonymes, voir consulat et consul (homonymie). Au Moyen Âge, le consulat est un mode de gouvernement urbain qui régit dans le Sud du royaume de France des villes ayant le droit de s administrer et de se …   Wikipédia en Français

  • Consulat (Histoire De France) — Pour les articles homonymes, voir consulat. République Française Consulat …   Wikipédia en Français

  • Consulat (Histoire de France) — Pour les articles homonymes, voir consulat. République Française Consulat …   Wikipédia en Français

  • Consulat (histoire de france) — Pour les articles homonymes, voir consulat. République Française Consulat …   Wikipédia en Français

  • Consulat (Lyon) — Le Consulat de Lyon est une institution qui détient le pouvoir municipal à Lyon entre 1320 et 1790. Issu de la volonté de la bourgeoisie lyonnaise au XIIIe siècle d imiter de nombreuses villes d Europe qui obtiennent de larges privilèges de… …   Wikipédia en Français

  • Consulat (Ancien Régime) — Pour les articles homonymes, voir consulat et consul. Au Moyen Âge, le consulat est un mode de gouvernement urbain qui régit dans le Sud du royaume de France des villes ayant le droit de s administrer et de se défendre, soit depuis des temps… …   Wikipédia en Français

  • Consulat de Montpellier — Le consulat de Montpellier est le premier gouvernement communal qui a administré la ville de Montpellier entre 1204 et 1789. Les magistrats principaux de la ville étaient les consuls majeurs. Toutes les magistratures, comme dans la Rome antique,… …   Wikipédia en Français

  • Consulat (histoire de France) — Pour les articles homonymes, voir consulat. République Française Consulat 1799 – 1804 …   Wikipédia en Français

  • Consulat (Rome) — Consul Pour les articles homonymes, voir Consul (homonymie). Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine …   Wikipédia en Français

  • Consulat (diplomatie) — Pour les articles homonymes, voir consulat. Consulat Général de France à Saint Pétersbourg …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.