Conservatoire National Supérieur De Musique Et De Danse De Paris


Conservatoire National Supérieur De Musique Et De Danse De Paris

Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

La façade du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, avenue Jean-Jaurès, 19e arrondissement.
Le bâtiment a été inauguré en 1990.

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) est un établissement public à caractère administratif, qui trouve son origine dans le Conservatoire de musique fondé le 3 août 1795 (16 thermidor an III) par la Convention. Le CNSMDP dispense un enseignement professionnel de la musique, de la danse et des métiers du son. Il est considéré comme l'un des établissements d'enseignement artistique les plus prestigieux au monde.

Sommaire

Présentation

En 1946, les activités d'art dramatique du « Conservatoire de Musique et de Déclamation » font l'objet d'une structure indépendante : le Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Les activités musicales sont regroupées dans un « Conservatoire national supérieur de musique de Paris ». Sous l'impulsion des directeurs Marcel Dupré (1954-1956), Raymond Loucheur (1956-1962) et Raymond Gallois-Montbrun (1962-1983) de nouvelles disciplines font leur apparition et un cycle de perfectionnement est inauguré, avec des master classes animées par les plus grands instrumentistes du temps (Mstislav Rostropovitch, Christa Ludwig, Wilhelm Kempff, etc.).

Établissement actuel

La tutelle de l'État sur le CNSMDP est exercée par la Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, sous-direction de la formation professionnelle et des entreprises culturelles, au ministère de la culture et de la communication.

Structure de l'enseignement

Le Conservatoire propose une structure d’enseignement destinée aux professionnels, accessible sur concours. L'obtention du diplôme de formation supérieure (DFS), homologué à bac+4, vient sanctionner ce premier parcours de l’étudiant. Le DFS est appelé à être remplacé par le diplôme national supérieur (DNS), délivré par les CNSMD de Paris et de Lyon. Ce diplôme sera vraisemblablement homologué à Bac+3. Il existe également un cycle de perfectionnement de 1 ou 2 ans mais il n'offre pas encore de diplôme homologué.

Le Conservatoire annonce sur son site internet qu'il est « engagé dans une grande réflexion sur les aménagements à apporter aux cursus de manière à pouvoir intégrer la notion de « licence-master », conformément à la déclaration de Bologne, ce qui devrait conduire à des évolutions importantes pour la rentrée 2006-2007 ». Cette réflexion devrait selon toute vraisemblance aboutir à la création d'un diplôme homologué à bac+5 et à l'implémentation de l'ECTS, système européen de transfert et d’accumulation de crédits.

Disciplines enseignées

  • disciplines vocales
  • musicologie et analyse
  • disciplines théoriques et direction d'orchestre
  • disciplines instrumentales classiques et contemporaines
  • musique ancienne
  • jazz et musiques improvisées
  • formation à l'enseignement
  • formation aux métiers du son (FSMS)
  • acoustique musicale
  • disciplines chorégraphiques

Locaux

À compter de 1984, le déménagement du Conservatoire se prépare, dans la future Cité de la musique à la porte de Pantin. Les locaux ont été inaugurés en 1990 et comportent, sur 15 400 m2 (34 000 m2 au total), 78 salles de classe, 70 studios de travail, 3 salles d'examens et de concours, 7 plateaux d'orchestre, 3 salles publiques, une salle d'orgue, une salle d'art lyrique, l'espace Maurice Fleuret, un centre électroacoustique et des espaces communs. Accueillant plus de 1 200 étudiants, les enseignements sont structurés, avec 350 professeurs, en 9 départements.

Musiciens célèbres y ayant sejourné

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Constant Pierre, Le Conservatoire national de musique et de déclamation, documents historiques et recueillis ou reconstitués par C. Pierre, Imprimerie nationale, Paris, 1900.
  • Association du bureau des étudiants du Conservatoire national supérieur de musique de Paris ; sous la dir. d'Emmanuel Hondré, Le Conservatoire de musique de Paris : regards sur une institution et son histoire, Association du bureau des étudiants du Conservatoire national supérieur de musique, Paris, 1995. (ISBN 2-9509140-0-4).
  • Marguerite Sablonnière, Le Conservatoire de musique de Paris pendant l'entre-deux-guerres, thèse pour le dipl. d'archiviste paléographe, 1996.
  • Le Conservatoire de Paris : deux cents ans de pédagogie (1795-1995), sous la dir. de Anne-Marie Bongrain et Alain Poirier, Buchet-Chastel, Paris, 1999. (ISBN 2-283-01774-2).
  • Le Conservatoire de Paris : des Menus-Plaisirs à la cité de la musique (1795-1995), sous la dir. de Anne-Marie Bongrain et Alain Poirier, Buchet-Chastel, Paris, 1996. (ISBN 2-7020-1653-7).


  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail de la danse Portail de la danse
  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Conservatoire national sup%C3%A9rieur de musique et de danse de Paris ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conservatoire National Supérieur De Musique Et De Danse De Paris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.