Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales


Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales
Sénégal
Coat of arms of Senegal.svg
Cet article fait partie de la série sur la
politique du Sénégal,
sous-série sur la politique.


v · Sénégal. Créé en 2003, il a été dissous en 2008 et remplacé par le Conseil économique et social.

C'était la troisième institution de l'État[1].

Sommaire

Histoire

La Loi n° 2003-15 du 19 juin 2003 portant révision de la Constitution institue également un Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales[2]. Il est installé au second semestre 2004.

Missions

La Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales devait être le conseiller privilégié du Président de la République, du Gouvernement et de l'Assemblée nationale.

Organisation

Le CRAES était composé de cent membres représentatifs de l’ensemble des catégories politiques, socio-économiques et professionnelles. 25 étaient nommés par le Président de la République, 25 représentaient les organisations socio-professionnelles et les 50 autres étaient issus des collectivités locales.

Son président était l'ancien maire de Rufisque, Maître Mbaye Jacques Diop[3].

Notes

  1. Note de stratégie PNUD (janvier 2005) [1]
  2. Titre VII de la Constitution, article 87-1 [2]
  3. « Les confidences de Mbaye Jacques Diop »[3]

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales de Wikipédia en français (auteurs)