Conseil International Des Monuments Et Des Sites


Conseil International Des Monuments Et Des Sites

Conseil international des monuments et des sites

Le Conseil international des monuments et des sites ou ICOMOS (International Council on Monuments and Sites) est une association mondiale de professionnels qui se consacre à la conservation et à la protection des monuments, des ensembles et des sites du patrimoine culturel.

Il a été créé en 1965 à Varsovie et à Cracovie (Pologne) après l¹élaboration de la charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites, dite Charte de Venise. Cette charte internationale, qui a été adoptée par le deuxième congrès international des Architectes et Techniciens des monuments historiques, en 1964, à Venise, constitue son texte fondateur et demeure le texte de référence.

C'est une organisation internationale non gouvernementale dont l'activité principale est de promouvoir la théorie, la méthodologie et la technologie appliquées à la conservation, la protection et la mise en valeur des monuments et des sites.

L’ICOMOS est également mentionné dans la convention du Patrimoine mondial de l¹UNESCO comme organe consultatif pour la mise en œuvre de la Convention, et agit comme conseil scientifique du Comité du Patrimoine mondial pour l¹inscription des monuments et sites culturels sur la liste du Patrimoine mondial. L’ICOMOS est aussi observateur auprès du Conseil de l'Europe.

Sommaire

Membres

Les membres peuvent être individuels, institutionnels, bienfaiteurs ou d¹honneur. Ils doivent tous, par leurs activités professionnelles ou autres, être compétents en matière de préservation ou conservation de monuments, ensembles ou sites historiques. Ils sont recrutés en particulier parmi les architectes, historiens d¹art, archéologues, urbanistes, ingénieurs, archivistes ou administrateurs...

Ses membres, au nombre de plus de 8000, sont des experts de divers pays et diverses disciplines : architectes, historiens, archéologues, historiens de l'art, géographes, anthropologues, ingénieurs et urbanistes. Il anime une tentaine de Comuités scientifiques internationaux, qui se consacrent à l'étude des différents aspects du Patrimoine matériel et immatériel.

L’ICOMOS est actuellement constituée de comités nationaux, parmi lesquels le comité français est l¹un des plus importants.

Section française de l'ICOMOS

Sa vocation, comme celle de l'ICOMOS, dont elle est la représentation en France, est de rassembler tous ceux que leur profession conduit à exercer des responsabilités dans le domaine de la conservation, la restauration et la mise en valeur du patrimoine et des sites : conservateurs, architectes, administrateurs, urbanistes, historiens d'art, sociologues.[1]

Depuis 1975, la section française de l'ICOMOS s'est ouverte à d'autres catégories de membres, telles que les principales associations de défense et de sauvegarde, des collectivités et administrations, parmi lesquelles les ministères chargés de la Culture (direction de l'Architecture et du Patrimoine), de l’Environnement (direction de la Nature et des Paysages) et de l’Équipement (direction générale de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Construction), le Centre des monuments nationaux (CMN), quelques 40 collectivités territoriales françaises (départements et 50 villes à caractère historique), une trentaine d'associations de sauvegarde du patrimoine, des Conseils d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE), des centres de formation et une vingtaine d'entreprises de restauration.

La section française de l’ICOMOS constitue, depuis 1965, le comité français d’une organisation internationale non gouvernementale compétente en matière de patrimoine et, à ce titre, expert auprès de l’UNESCO.

Liste des chartes adoptées par l'assemblée générale de l'ICOMOS

Voir aussi

Centre de documentation

Situé au siège de l’ICOMOS à Paris, il recueille, analyse et diffuse l¹information sur toutes les méthodes de conservation du patrimoine, notamment grâce à sa base de données bibliographiques (14 000 références sur le patrimoine architectural mondial) et à une importante diathèque comprenant plus de 8 000 clichés. Il est ouvert pour consultation aux chercheurs, qu’ils soient ou non membres de l’ICOMOS.

Édition

  • Les publications régulières de l’ICOMOS International sont : les Nouvelles de l’ICOMOS, bulletin de liaison entre les membres, faisant le point sur les activités de l’association (trimestriel français, anglais et espagnol) ; le Journal scientifique de l’ICOMOS, qui paraît deux fois par an, est un journal thématique.[2]
  • Les publications régulières de la Section Française de l’ICOMOS sont : Les Cahiers de la Section Française de l’ICOMOS ; Les Dossiers techniques ; Les Mémentos techniques ; les Bulletins (dossiers des colloques); Les Enquêtes de la section française.[3]

Annexes

Notes et références

  1. René Dinkel, L'Encyclopédie du patrimoine (Monuments historiques, Patrimoine bâti et naturel - Protection, restauration, réglementation. Doctrines - Techniques - Pratiques), éditions Les Encyclopédies du patrimoine, Paris, septembre 1997, 1512 p. (ISBN 2-911200-00-4).
    Notices Conseil international des monumens et des sites (ICOMOS) p.600-604
     
  2. (mul) Centre de documentation Unesco – Icomos
  3. (fr) Base de données « Castor » du laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) français

Liens externes

Ce document provient de « Conseil international des monuments et des sites ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conseil International Des Monuments Et Des Sites de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conseil international des monuments et des sites — (ICOMOS) Contexte général Champs d’action Conservation et protection des monuments, des ensembles et des sites du patrimoine culturel. Zone d’influence …   Wikipédia en Français

  • MONUMENTS HISTORIQUES — «Œuvre créée de la main de l’homme et édifiée dans le but précis de conserver toujours présent et vivant dans la conscience des générations futures le souvenir de telle action ou telle destinée»: cette définition du monument historique par… …   Encyclopédie Universelle

  • International Council on Monuments and Sites — Founded 1965 Location Paris, France Services Conservation and protection of cultural heritage places around the world …   Wikipedia

  • CONSERVATION DES ŒUVRES D’ART — «Le premier sentiment de l’homme fut celui de son existence, le second celui de sa conservation», déclarait Jean Jacques Rousseau. Il est certain que les plus anciens témoignages que nous ait laissés l’humanité attestent le soin déployé de tout… …   Encyclopédie Universelle

  • Liste des inventaires du patrimoine — Cette liste est incomplète ou mal ordonnée. Votre aide est la bienvenue ! Cet article recense les inventaires dédiés à la conservation du patrimoine, naturel ou culturel, existants dans le monde. Sommaire 1 Listes globales 2 Listes par p …   Wikipédia en Français

  • RESTAURATION DES ŒUVRES D’ART — «Restauration, le mot et la chose sont modernes» affirme Eugène Viollet le Duc en tête de l’article «Restauration», du Dictionnaire raisonné de l’architecture française , t. VIII, paru en 1869. Pourtant, nombreux sont les exemples et les… …   Encyclopédie Universelle

  • Comité international du Bouclier bleu — Bouclier bleu Le Comité international du Bouclier bleu ou CIBB (en anglais : International Committee of the Blue Shield ou ICBS) fut fondé en 1996 afin de travailler à la protection du patrimoine culturel du monde menacé par les guerres et… …   Wikipédia en Français

  • Wikipédia:Liste des listes — Cette liste des listes rassemble des liens vers des pages qui consistent en une liste ou qui comportent une liste. Sommaire 1 Chronologies 2 Sciences exactes et naturelles 2.1 Astronomie 2.2 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Listes — Wikipédia:Liste des listes Cette liste des listes rassemble des liens vers des pages qui consistent en une liste ou qui comportent une liste. Sommaire 1 Chronologies 2 Sciences exactes et naturelles 2.1 Astronomie …   Wikipédia en Français

  • Liste des listes — Wikipédia:Liste des listes Cette liste des listes rassemble des liens vers des pages qui consistent en une liste ou qui comportent une liste. Sommaire 1 Chronologies 2 Sciences exactes et naturelles 2.1 Astronomie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.