Congres d'Erfurt


Congres d'Erfurt

Congrès d'Erfurt

Le congrès d'Erfurt est une réunion entre l'empereur Napoléon Ier (France) et le tsar Alexandre Ier (Russie), qui se tient à Erfurt, du 27 septembre au 14 octobre 1808, dans le but de réaffirmer l'alliance conclue l'année précédente lors du traité de Tilsit, qui a suivi la fin de la guerre de la quatrième coalition.

Napoléon tente d'intimider et d'éblouir Alexandre par l'évocation de la grandeur de l'empire français. La réunion devient une grande conférence rassemblant rois, princes, ducs, barons et notables de toute l'Europe. Parmi les participants figurent Talma et la Comédie-Française à son complet, qui présentent seize tragédies françaises au cours du congrès ; l'ambassadeur de France auprès du roi de Saxe Jean-François de Bourgoing ; Goethe est également présent ; Arthur Schopenhauer, âgé de vingt ans, est arrivé en même temps que Goethe. Les réunions se concluent par un accord, la convention d'Erfurt, en quatorze articles, invitant la Grande-Bretagne à cesser sa guerre contre la France, reconnaissant le pouvoir de la Russie en Finlande, et déclarant qu'en cas de guerre avec l'Autriche, la Russie devrait aider la France « au meilleur de ses moyens. » Les deux empereurs retournent dans leurs patries respectives le 14 octobre. Six mois plus tard, en avril 1809, la guerre prévue avec l'Autriche commence, et Alexandre tient à peine les termes de l'accord, aidant peu la France.

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Russie Portail de la Russie
Ce document provient de « Congr%C3%A8s d%27Erfurt ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Congres d'Erfurt de Wikipédia en français (auteurs)