Conférence Monarchiste Internationale


Conférence Monarchiste Internationale

Conférence monarchiste internationale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CMI.
Conférence monarchiste internationale (CMI)
International Monarchist Conference
Internationale Monarchistische Konferenz
CMI.png

Création 2008 : CMI
Type Organisation non-gouvernementale
Secrétariat Paris, France
Langue(s) Français, anglais, allemand, espagnol
Budget N/C (2008)
Membre(s) 59 organisations
Président Krishna Prasad Sigdel (2009) (NML)
Personne(s) clé(s) Sylvain Roussillon, Secrétaire général
Site web Internationale Monarchiste

La Conférence monarchiste internationale (CMI) a été fondée le 1er janvier 2008 par Sylvain Roussillon, Frédéric Andrieux de Zarma et Soreasmey Ke Bin.

Sommaire

Les principes

La CMI considère comme monarchiste toute nation, tout gouvernement, toute organisation ou tout individu prônant l'instauration ou la préservation d'un système politique organisé autour d'un pouvoir incarné et souverain, défenseur des libertés naturelles et disposant d'une indépendance accrue vis à vis des oligarchies, notamment économiques et politiques.

Certes, pour les fondateurs de la CMI, la Monarchie n’est pas un système politique universel. Mais elle est, pour beaucoup de peuples et de nations, une réalité heureuse ou une aspiration à une société plus juste et soucieuse de protéger les intérêts de ses membres.

Faisant le constat que nous vivons dans un monde de plus en plus globalisé, qui tend à niveler les réalités humaines, culturelles, historiques, économiques, philosophiques, religieuses... la CMI proclame que la Monarchie consiste à replacer le facteur humain au cœur des préoccupations politiques, la mondialisation, au contraire, tend à faire de l’humain un simple paramètre de développement économique.

Les objectifs

Les membres de la CMI ne prétendent pas former ou constituer un parti Monarchiste international. Les réalités nationales, les objectifs respectifs des uns et des autres seraient en contradiction avec une telle utopie. En revanche, ils estiment que les monarchistes ne peuvent plus se permettre de lutter en ignorant, délibérément ou par paresse, les luttes et les aspirations de leurss voisins et amis monarchistes partout dans le monde. La CMI estime qu’il faut fédérer les énergies. Cette mise en commun s’articulera politiquement autour d’une organisation baptisée Conférence Monarchiste Internationale (CMI) et matériellement autour de différents outils techniques.

C’est pour répondre à ce besoin d'outils que SYLM (« Support Your Local Monarch ») a développé une web-TV monarchiste (SYLM TV), une boutique en ligne (Rex Appeal) et un magazine électronique (la Toile (revue)).

Le Conseil d'Administration

Administrateurs élus le 1er mars 2009 :

  • International Nepal Nationalist Council (Népal) représenté par Lal Bahadur Nepali
  • Partia Lëvizja e Legalitetit (Albanie) représenté par Sulejman Gjanaj
  • Forum Ducatus Carniola (Slovénie) représenté par Miha Hribernik
  • Qing Dynasty Restoration Organization (Chine) représenté par Lee Chee Chuan
  • Nepalese Monarchist League (Népal) représenté par Krishna Prasad Sigdel
  • Parti Monarchique Parlementaire (Burundi) représenté par Guillaume Ruzoviyo
  • Russkoe Imperskoe Dvizhenie (Russie) représenté par Nikolai Truschalov

Administrateurs de droit (membres fondateurs) :

  • Frédéric Andrieux de Zarma
  • Sylvain Roussillon

Le Bureau

La CMI est dirigée par un Bureau élu le 1er mars 2009 et composé de :

  • Président - Nepalese Monarchist League (Népal) représenté par Krishna Prasad Sigdel
  • Secrétaire général - Sylvain Roussillon
  • Secrétaire général Adjoint, Trésorier - Frédéric Andrieux de Zarma

Les membres

Chaque structure adhérente à la CMI reste absolument maîtresse de ses propres orientations politiques, philosophiques, dynastiques, religieuses, économiques, tactiques et stratégiques. Aucune différence n’est faites entre les monarchistes se réclamant de positions politiques de droite, de gauche, du centre ou professant un apolitisme non partisan. En aucun cas la Conférence Monarchiste Internationale (CMI) ne peut se substituer aux instances nationales régulières des partis, mouvement et journaux signataires.

  • Afghanistan
    • Nahzat-e Hambastagi-ye Melli-ye Afghanistan / National Solidarity Movement of Afghanistan
  • Argentine
    • Hermandad Tradicionalista Carlos VII / Fraternité Traditionaliste Charles VII
  • Australie
    • Australian Monarchist Alliance (AMA)
  • Burundi
    • Abagenderabanga / Parti Monarchique Parlementaire (PMP)
  • Brésil
    • Associação Causa Imperial (ACI/BR)
  • Chine
    • Imperial Qing Restoration Organization
    • Manchukuo Temporary Government
  • Allemagne
    • Deutsche Monarchistische Gesellschaft (DMG)
    • Bund aufrechter bayerischer Monarchisten und Föderalisten e.V.
  • Algérie
    • Parti National-Monarchiste Algérien (PNMA)
  • Égypte
    • Egyptian Royalists - The House of Mohamed Ali
  • Haïti
    • Institut de la Maison Imperiale d'Haiti
  • Hongrie
    • Monarchista Gondolatok / Réflexion sur la Monarchie
  • Iran
    • Rastakhiz Iran / The Imperial Iranian Guards
    • Janbakhtegan Organization / Sarbazan Organization
  • Italie
    • Alleanza Monarchica (AM)
    • Associazione Culturale Tricolore-Italia (TI)
    • Fronte Monarchico Giovanile
    • Istituto Nazionale per la Guardia d'Onore alle Reali Tombe del Pantheon
    • Movimento Monarchico Italiano (MMI)
    • Partito della Alternativa Monarchica (PdAM)
    • Democrazia Reale / Royal Democracy (DR)
    • Comitato di Rinnovamento nella Tradizione / Comité du Renouvellement dans la Tradition
  • Cambodge
    • Association Pour l’Unité Khmère (PUK)
  • Népal
    • Nepalese Monarchist League
    • International Nepal Nationalist Council (INNC)
    • Royal Court Nepal
  • Pologne
    • Organizacja Monarchistów Polskich (OMP)
  • Portugal
    • Aliança Internacional Monárquica Portuguesa (AIMP)
    • Partido Popular Monárquico (PPM)
    • Projecto Democracia Real / Projet Démocratie Royale (PDR)
  • Roumanie
    • Alianta Nationala pentru Regatul Romaniei / Alliance nationale pour la Royauté Roumaine (ANRR)
  • Serbie
    • Centar za Istraživanje Pravoslavnoga Monarhizma (CZIPM)
    • Kraljeva Omladina / La jeunesse du roi
    • Srpski Demokratski Pokret Obnove / Mouvement Démocratique Serbe du Renouveau (SDPO)
    • Srpski Pokret Obnove / Mouvement du Renouveau Serbe (SPO)
    • МОНАРХИЈА Независни магазин
    • Udruženje Inicijativa za Kraljevinu Srbiju / Initiative pour le Royaume de Serbie (IKS)
    • Udruženje Srba Monarhista U Slobodnom Svetu Australia
  • Russie (Fédération de)
    • Russian Imperial Union-Order (RIU-O)
    • Русское Имперское Движение / Russkoe Imperskoe Dvijenie (РИД)
    • РУССКIЙ МОНАРХИСТЪ / Russian Monarchist
    • Russian Monarchist's Blog
    • ЛегитимистЪ / The Legitimist
  • Tunisie
    • Mouvement Royaliste Tunisien (MRT)

Annexes

Lien interne

Lien externe

Site de la Conférence

Ce document provient de « Conf%C3%A9rence monarchiste internationale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conférence Monarchiste Internationale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conférence monarchiste internationale — Pour les articles homonymes, voir CMI. Conférence monarchiste internationale (CMI) International Monarchist Conference (IMC) Internationale Monarchistische Konferenz (IMK) …   Wikipédia en Français

  • Monarchiste — Monarchisme Le monarchisme est une doctrine politique qui prône la monarchie, c’est à dire une forme de gouvernement dans laquelle l État est dirigé par une seule personne qui représente ou exerce l ensemble des pouvoirs. Le mode de désignation… …   Wikipédia en Français

  • Parti populaire monarchiste — Le Parti populaire monarchiste (Partido Popular Monárquico, PPM) est un parti politique portugais fondé en 1974 par des opposants à l Estado Novo dans le cadre de la Révolution des œillets. D orientation centriste, le PPM est un allié… …   Wikipédia en Français

  • Monarchisme en France — Cet article traite du monarchisme français. La monarchie française a successivement revêtu les visages d une monarchie féodale (la noblesse faisant opposition au pouvoir royal) jusqu à grosso modo Henri IV, puis une monarchie absolue (Ancien… …   Wikipédia en Français

  • Monarchisme — Types de gouvernements Cette série fait partie des séries sur la politique Liste de formes de gouvernements Anarchie Aristocratie Autocratie Autoritarisme Bureaucratie Démocratie Despotisme Dict …   Wikipédia en Français

  • Sylvain Roussillon — Sylvain Roussillon, né en 1965, est un ancien collaborateur de Cabinet dans les collectivitiés locales et territoriales et homme politique monarchiste[1] français, membre d Action française et ancien fondateur et dirigeant de l Action française… …   Wikipédia en Français

  • Monarchisme En France — Cet article traite du monarchisme français. La monarchie française a successivement revêtu les visages d une monarchie absolue (Ancien régime, jusqu en 1790) puis d une monarchie constitutionnelle (1790 1792 avec Louis XVI ; 1805 1814 avec… …   Wikipédia en Français

  • Monarchisme en france — Cet article traite du monarchisme français. La monarchie française a successivement revêtu les visages d une monarchie absolue (Ancien régime, jusqu en 1790) puis d une monarchie constitutionnelle (1790 1792 avec Louis XVI ; 1805 1814 avec… …   Wikipédia en Français

  • Parti monarchique parlementaire — Le retour au multipartisme en 1991 au Burundi permet au mouvement monarchiste burundais de réapparaître sur la scène nationale. Interdit par la Constitution depuis les années 70, le mot même de royaliste était passible d’emprisonnement. D’abord… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement du Parti de la Légalité — Le Mouvement du Parti de la légalité (Partia Lëvizja e Legalitetit PLL) est le parti monarchiste albanais historique, fondé en 1924 par le futur roi Zog Ier. Historique Artisan de la conquête du pouvoir de Zog Ier, artisan de la résistance… …   Wikipédia en Français