Confesseur de la foi


Confesseur de la foi

Confesseur

Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Un confesseur est un nom commun qui peut désigner :

Religion

Un confesseur est un prêtre en tant que ministre du sacrement de pénitence et de réconciliation.

Anciennement, un confesseur était un chrétien proclamant sa foi au péril de sa vie : c'est un "confesseur de la foi". Il se distingue du martyr, effectivement mis à mort à cause de sa foi. Beaucoup de confesseurs figurent parmi les saints reconnus par l'Église.

Fiction

Le Confesseur est un super-vilain de l'Univers Marvel, dans l'Univers de la bande Dessinée

Ce document provient de « Confesseur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Confesseur de la foi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CONFESSEUR — Dans l’Église primitive, le titre de confesseur était donné à des chrétiens ayant souffert dans les persécutions autrement que par le sang versé. Le mot était primitivement mal distingué de celui de martyr. Le martyr était un témoin, il avait par …   Encyclopédie Universelle

  • Confesseur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot confesseur est un nom commun masculin qui appartient au vocabulaire religieux chrétien et qui sert à désigner deux notions très différentes :… …   Wikipédia en Français

  • confesseur — CONFESSEUR. s. m. Dans l usage de la primitive Église, c étoit Celui qui avoit confessé constamment la Foi de Jésus Christ jusqu à souffrir les tourmens sans mourir. Depuis l Église a honoré de ce nom tous les Saints qui n ont point été Martyrs.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • FOI — La foi a toujours été associée aux pactes, aux serments, aux promesses de l’amitié; elle est parfois requise dans les cours de justice («déclarer sous la foi du serment») et aux pieds des autels («confesser sa foi»). Sur cette base on peut… …   Encyclopédie Universelle

  • foi — (foi) s. f. 1°   Fidélité, exactitude à remplir ses engagements ; et, par extension, assurance, serments, protestations de loyauté. •   Si j en obtiens l effet, je t engage ma foi De ne respirer pas un moment après toi, CORN. Cid, III, 4.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONFESSEUR — s. m. Dans l usage de la primitive Église, il signifiait, Celui qui avait confessé constamment la foi de JÉSUS CHRIST, jusqu à souffrir des tourments, mais sans mourir. Depuis, l Église a honoré de ce nom tous les saints qui n ont point été… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CONFESSEUR — n. m. Celui qui, dans la primitive église, avait confessé la foi de JÉSUS CHRIST, jusqu’à souffrir des tourments, mais sans mourir. La fête d’un confesseur. Ce n’est pas un martyr, c’est un confesseur. On dit également Les confesseurs de la foi.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Foi des pères — Pères de l Église Depuis le XVIe siècle, l historiographie moderne appelle Pères de l Église les personnalités, généralement des évêques, dont les écrits, les actes et l exemple moral ont contribué à établir et à défendre la doctrine… …   Wikipédia en Français

  • Maxime le Confesseur — Pour les articles homonymes, voir Saint Maxime. Maxime le Confesseur Maxime le Confesseur (°580 †662), était un moine et théologien byzantin …   Wikipédia en Français

  • Maxime Le Confesseur — (Saint) Maxime le Confesseur (580 662), moine et théologien byzantin. Sa fête est le 21 janvier et le 13 août, Fête pour les églises d Orient. Sommaire …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.