Comès


Comès

Comès, de son vrai nom Dieter Herman, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée.

Comès
Nom de naissance Dieter Herman
Surnom Comès
Naissance 11 février 1942
Sourbrodt Drapeau de Belgique Belgique
Nationalité Belge
Profession dessinateur et scénariste de bande dessinée

Sommaire

Biographie

Né le 11 décembre 1942 à Sourbrodt, petit village des cantons de l'est près de Verviers en Belgique, pendant l'occupation allemande, il doit à cette circonstance son prénom de Dieter qui fut francisé en Didier à la libération. Son père parlant allemand et sa mère français, il se définit lui-même comme étant un « bâtard de deux cultures », caractéristique dont on retrouvera la trace dans son imaginaire. Il figure parmi les signataires du Manifeste pour la culture wallonne de 1983 et s'exprime à ce propos comme suit:

«  Il n'y a pas une mais des Wallonies et différente façons de parler. Seule la recherche d'identité est commune. Et aussi l'attachement à la terre, aux racines, à certaines valeurs du passé. Et aussi l'entêtement et l'indépendance, propres à toutes les minorités. Petit, j'ai été nourri de légendes allemandes, inquiétantes, peuplées de nains, de sorciers, qui ressemblaient à certains contes bretons. La Wallonie demeure très celtique. C'est une terre de brumes et de mystères[1]. »

Après une scolarité dans une école professionnelle à Malmedy, il entre à seize ans comme dessinateur industriel dans une entreprise fabriquant des machines textiles à Verviers. Il s'intéresse au jazz et commence à réaliser quelques dessins en amateur.

En 1969, il écrit Hermann, une série de gags humoristiques publiée dans les pages "Jeunesse" du journal Le Soir. En 1973, Pilote publie le premier épisode d'Ergun l'Errant, Le Dieu vivant, dont le deuxième épisode, Le Maître des Ténèbres, ne paraîtra qu'en 1980 chez Casterman.

En 1975, celui qu'on considère déjà comme l'héritier spirituel d'Hugo Pratt, écrit L'Ombre du Corbeau. En 1980, Casterman publie Silence, l'album qui consacre Comès et pour lequel il abandonne la couleur pour la technique du noir et blanc.

Œuvres

  • Les aventures d'Ergün l'errant
    • 1974 : Le Dieu vivant (chez Rossel puis chez Dargaud en 1980 chez Casterman)
    • 1981 : Le Maître des ténèbres (chez Casterman)
  • 1975 : L'Ombre du Corbeau (en N&B aux Editions Jonas et en couleur chez Le Lombard dans la collection Histoires et Légendes)
  • 1980 : Silence (Roman graphique en noir et blanc chez Casterman)
  • 1983 : La Belette (Roman graphique en N&B chez Casterman)
  • 1985 : Eva (Roman graphique en N&B chez Casterman)
  • 1988 : L'Arbre-Cœur (Roman graphique en N&B chez Casterman)
  • 1991 : Iris (Roman graphique en N&B chez Casterman)
  • 1995 : La Maison où rêvent les arbres (chez Casterman)
  • 2000 : Les Larmes du tigre (Roman graphique en N&B chez Casterman)
  • 2006 : Dix de Der (Roman graphique en N&B chez Casterman)

Prix

Comès a reçu le Grand Prix Saint-Michel en 1980 et le prix Saint-Michel de la meilleure BD pour La Belette en 1983.

Voir aussi

Notes

  1. Revue Muséart Numéro hors série Wallonie si proche, Paris, 1999

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comès de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Comes — (  /ˈkoʊm …   Wikipedia

  • Comes — Comes, Plural Comites (lateinisch für „Begleiter“, Gefährte „Gefolge“, von cum „mit“ und ire „gehen“) ist im Ursprung ein römischer Amtstitel, der im Laufe der Zeit mehrere Bedeutungen hatte, sowohl im zivilen Bereich für Statthalter und… …   Deutsch Wikipedia

  • Comes — puede hacer referencia a: La palabra latina para conde Orazio Comes, biólogo Silvia Comes cantautora española Francesc Comes, pintor mallorquín del siglo XV Melcior Comes, escritor español Didier Comès, autor de cómics Esta págin …   Wikipedia Español

  • comes — s. m. pl. 1. Usado na locução comes e bebes. 2. comes e bebes: comidas e bebidas; comezainas. 3. patuscadas …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • comes — (izg. kȍmes) m DEFINICIJA 1. pov. u srednjem vijeku grof, u Hrvatskoj i Ugarskoj pokrajinski gospodar, ob. župan, ponekad i vladar 2. glazb. u fugi imitacija teme, tj. odgovor ETIMOLOGIJA lat. comes: pratilac …   Hrvatski jezični portal

  • Comes — Co mes, n. [L., a companion.] (Mus.) The answer to the theme (dux) in a fugue. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Comes — (lat.), Gesellschafter, Begleiter; daher in der Mehrzahl Comĭtes, das Gefolge od. die Umgebung der römischen Kaiser, bes. seit Hadrian, aus deren Zahl dieselben, bes. am Byzantinischen Hofe, allerhand Hofstellen, Statthalterschaften in den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Comes — (lat., »Begleiter«) wurde in der republikanischen und der ersten Kaiserzeit vorzugsweise zur Bezeichnung der Römer gebraucht, welche die Statthalter in den Provinzen als Freunde und als Gehilfen in den Verwaltungsgeschäften zu begleiten pflegten …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Comes — (lat.), Mehrzahl Comĭtes, Begleiter, namentlich die Beamten, die den röm. Magistraten in die Provinz folgten, um sie bei der Justiz oder Verwaltung und im Kommando zu unterstützen; seit Diokletian und Konstantin Titel der höhern und höchsten… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Comes — Comes, lat., Graf …   Herders Conversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.