Comptoir


Comptoir

Un comptoir est un territoire en pays étranger destiné à favoriser le commerce du pays gouvernant ce territoire avec les régions avoisinantes. C'est aussi le nom de l'organisation qui régit ce territoire, fondée sur une entente entre producteurs ou vendeurs, et servant d'intermédiaire entre ceux-ci et leur clientèle.

Sommaire

Organisation

Un comptoir colonial est une colonie où les ressources locales sont exploitées sans que le pays colonial cherche à développer de peuplement systématique. On appelle aussi cela des colonies d'exploitation. Les pays qui prennent possession de ces comptoirs récupèrent les matières premières ou les produits introuvables chez eux comme l'or, le caoutchouc, les épices et les envoient en métropole ou dans d'autres colonies où ces produits sont recherchés. Historiquement, les comptoirs étaient aussi les lieux de passage du commerce des esclaves, notamment en Afrique. En échange, et dans le but de faciliter leur commerce, les pays colonisateurs développent les infrastructures locales de communication (routes, voies ferrées, ports, villes) selon leur technologie et leurs standards. Ils apportent également les produits qu'ils fabriquent. Etant organisés par un seul pays, les échanges métropole/colonies étaient monopolistiques (en général opérés par une seule grande compagnie commerciale) et protectionnistes (les prix n'étaient pas fixés sur la base d'un échange concurrentiel), le tout au bénéfice exclusif du pays possédant le comptoir.

En raison de leur intérêt commercial, les comptoirs ont été souvent l'objet d'attaque ou d'invasion par des puissances concurrentes cherchant à prendre le contrôle du commerce régional.

Certains comptoirs restèrent des lieux d'échange commerciaux, d'autres furent simplement une étape avant la colonisation complète des régions avoisinantes, comme fit la France en Afrique.

Historique

De tout temps, les puissances commerciales ont cherché à développer leurs échanges commerciaux et pour cela à trouver des lieux susceptibles d'accueillir les marchandises en transit. Vers 600 avant J.-C., la ville de Marseille fut fondée par les Phocéens et leur servit longtemps de comptoir.

Au XVe siècle, les grandes puissances européennes cherchent à exploiter les richesses des territoires nouvellement découverts (l'Amérique) ou les routes maritimes nouvelles (la Route des Indes). Elles renforcent aussi leur présence sur les vieilles routes commerciales, comme avec la prise de Ceuta, terminus de la route transsaharienne, par les Portugais en 1415. Ensuite, les Portugais progressèrent, établissant de nouveaux comptoirs au fur et à mesure qu'ils exploraient les côtes de l'Afrique, de l'Arabie de l'Inde et du Sud-Est asiatique pour y faire du commerce d'épices.

En France, les comptoirs se développèrent aux XVIIe et XVIIIe siècles, notamment en Afrique occidentale pour la traite des Noirs et le commerce du coton, et en Inde (Pondichéry et Chandernagor) pour les épices. Des comptoirs furent créés également en Amérique du Nord (par ex. Tadoussac au Québec).

Les comptoirs dans la littérature et les médias

Par leur côté exotique, la vie dans les comptoirs a régulièrement inspiré des auteurs d'œuvres de fiction.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi

Bibliographie

bandes dessinées

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comptoir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comptoir — [ kɔ̃twar ] n. m. • 1345; de compter 1 ♦ Table, support long et étroit, sur lequel un commerçant reçoit l argent, montre les marchandises. ⇒ bergerie, gondole. Les comptoirs d un aéroport. Comptoir d un débit de boisson. ⇒ 1. bar, fam. zinc. S… …   Encyclopédie Universelle

  • comptoir — COMPTOIR. s. mas. Sorte de table où il y a communément un tiroir fermant à clef, et dont les Marchands se servent, soit pour compter leur argent, soit pour le serrer.Comptoir, se dit aussi Du Bureau général de Commerce d une nation en Pays… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • comptoir — Comptoir. s. m. Sorte de table avec un tiroir fermant à clef, qui sert aux Marchands à compter leur argent & à le serrer. On appelle ainsi en termes de relation un Bureau general ou Factorie, particulierement dans les Indes, Comptoir de Java, &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Comptoir — (v. fr., spr. Kongtoahr), 1) der Tisch der Kaufleute, worauf Geld gezählt wird; 2) die Schreibstube od. das Geschäftszimmer der Bankiers u. Kaufleute. Daher Comptoirwissenschaft, die Lehre von allen Kenntnissen, welche bei der kaufmännischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Comptoir — (franz., spr. kongtŭār), s. Kontor …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Comptoir — (frz., spr. kongtŏahr), Kontor, Zähl oder Ladentisch; Schreibstube der Geschäftsleute; auch Handelsniederlassung im Auslande (Faktorei); Comptoiríst (Kontorist), der auf dem C. beschäftigte Handlungsgehilfe; Comptoirwissenschaft, Lehre von der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • comptoir — (kon toir) s. m. 1°   Table petite ou grande sur laquelle le marchand compte son argent et où il l enferme, et sur laquelle il fait voir la marchandise qu on lui demande à acheter. •   La chambre, bien cadenassée, Permettait de laisser l argent… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMPTOIR — n. m. Sorte de bureau ou de table longue et étroite sur laquelle le marchand comptait autrefois l’argent et où maintenant le vendeur étale la marchandise. Demoiselle, dame de comptoir, Demoiselle ou Dame qui est mise au comptoir pour recevoir… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • COMPTOIR — s. m. Il se dit, chez les marchands, d Une sorte de bureau ou de table longue et étroite sur laquelle on étale la marchandise que l acheteur demande, et où il y a communément un tiroir fermant à clef, pour serrer l argent. Demoiselle de comptoir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • comptoir — Le comptoir, Diribitorium. B. La table et le comptoir où anciennement les argentiers comptoient, Trapeza, Mensa, Telonium …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.