Compromis


Compromis

Un compromis est un arrangement dans lequel deux (ou plusieurs) parties font des concessions mutuelles dans le but d'arriver à une collaboration, ou en vue d'obtenir une majorité dans un groupe. C'est le résultat d'une négociation entre les parties en présence où chacune aura fait des concessions pour arriver à une solution commune qu'elles devront conjointement exécuter.

Il peut être total (les participants ont vidé toutes les questions qu'ils souhaitaient traiter) ou partiel.

On peut le voir satisfaire tout le monde ou au contraire laisser des insatisfactions. Mais surtout, la qualité du compromis se mesurera à son caractère complet et non ambigu : si une des parties a cru comprendre une chose qu'une autre partie n'a pas incluse dans l'accord, le compromis, de solution qu'il devait être, devient source de problèmes.

Par ailleurs, la façon dont les promesses seront tenues influera fortement sur la suite des événements. Le meilleur compromis ne vaut rien sans son exécution.

Le terme compromis peut également désigner le résultat d'un choix entre plusieurs solutions dont aucune n'est totalement satisfaisante.

En droit : le compromis et la clause compromissoire

En droit, le compromis est le contrat par lequel deux parties décident qu'un différend déjà établi sera tranché par des arbitres et non par les tribunaux.

La clause compromissoire est la clause insérée dans un contrat qui prévoit que si un différend survient lors de l'exécution du contrat ce différend sera soumis à des arbitres et non pas aux tribunaux. La clause compromissoire doit prévoir comment seront nommés les arbitres. Autrement dit alors que le compromis est le contrat par lequel on soumet à des arbitres un différend déjà survenu, la clause compromissoire est la clause par laquelle on s'engage à soumettre à des arbitres un différend qui adviendra peut-être dans le futur. Alors que le compromis peut être consenti par toute personne capable de s'engager dès lors que le différend est établi, la clause compromissoire est interdite en matière civile et permise en matière commerciale.

Le contrat que la pratique connaît sous le nom de « compromis de vente » n'est donc pas véritablement un compromis. C'est en fait une promesse synallagmatique (c'est-à-dire bilatérale) de vente. Comme les deux parties (l'acheteur et le vendeur) s'engagent toutes les deux, la vente est parfaite dès la signature de la promesse. L'adage dit que « promesse de vente vaut vente ».

Liens internes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compromis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compromis — [ kɔ̃prɔmi ] n. m. • XIIIe; lat. compromissus, de compromittere 1 ♦ Dr. Convention par laquelle les parties, dans un litige, recourent à l arbitrage d un tiers. Faire, dresser, signer un compromis. Mettre en compromis une affaire litigieuse.… …   Encyclopédie Universelle

  • compromis — compromis, ise 1. (kon pro mi, mi z ) part. passé de compromettre. Exposé a quelque dommage matériel ou moral. Sa place compromise par des démarches inconsidérées. Sa réputation compromise. Cet homme gravement compromis par les indiscrétions d un …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • compromis — COMPROMIS. sub. masc. Acte par lequel deux personnes promettent de se rapporter de leurs différens au jugement d un ou de plusieurs arbitres. Faire un compromis. Passer un compromis. Dresser, signer un compromis. Mettre en compromis. On ne met en …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Compromís — puede referirse a varios partidos y coaliciones políticas formados en distintas épocas en la Comunidad Valenciana: Compromís pel País Valencià (2007 2008); Coalició Compromís (2010 ); Compromís per València (2010 ) Esta página de desambiguación… …   Wikipedia Español

  • compromis — Compromis, Compromissum, Arbitrium. Faire compromis, et accorder de quelque arbitre, Compromissum facere de re aliqua …   Thresor de la langue françoyse

  • compromis — I. Compromis, [comprom]ise. part. Il a les significations de son verbe. II. Compromis. s. m. Acte par lequel deux personnes promettent de se rapporter de leurs differends au jugement d un ou de plusieurs Arbitres. Faire un compromis. passer un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • compromis — COMPROMÍS1, compromisuri, s.n. Înţelegere, acord bazat pe cedări reciproce; concesie. ♦ Înţelegere între două sau mai multe persoane sau state de a supune unui arbitru rezolvarea litigiului dintre ele. – Din fr. compromis. Trimis de dante,… …   Dicționar Român

  • COMPROMIS — s. m. Acte par lequel deux ou plusieurs personnes promettent de se rapporter de leurs différends au jugement d un ou de plusieurs arbitres. Faire un compromis. Passer un compromis. Dresser, signer un compromis. Mettre en compromis. On ne met en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Compromis —          BALLADUR (Édouard)     Bio express : Homme politique français (1929 )     «Le compromis est l appellation péjorative donnée à la plus belle vertu des hommes politiques : le respect des intérêts et des aspirations des autres, la volonté… …   Dictionnaire des citations politiques

  • COMPROMIS — n. m. T. de Jurisprudence Acte par lequel on compromet d’une affaire. Faire un compromis. Passer un compromis. Dresser, signer un compromis. Mettre en compromis. On ne met en compromis que les affaires douteuses et litigieuses. Ce n’est pas là… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)