Compiègnois BaseBall Club


Compiègnois BaseBall Club


Marlins de Compiègne
Logo
Nom complet Compiègnois BaseBall Club
Surnom Marlins
Date de fondation 1989
Fondateur Christophe Chodorowski
Co-fondateur Stéphane Holzer
Couleurs cyan et noir
Stade
Siège 2 rue Daguerre
ZAC de Mercières
60 200 Compiègne
Président Maxime Lessertisseur
Entraîneur Robert Brunard
Championnat actuel Régional
Site web Site web officiel
Uniformes
Team colors
Team colors
{{{float_caption}}}
{{{base_caption}}}
Team colors
Team colors
Team colours
Team colors
Team colors
{{{float_caption}}}
{{{base_caption}}}
Team colors
Team colors
Team colours
Photo de l'équipe championne de France de Nationale 1 en 2009.
Équipe des Homeboys en 1991.
Affiche du Week-end Américain en 1992.

Le Compiégnois BaseBall Club (C.B.B.C.) est un club de baseball situé à Compiègne dans l'Oise. Crée en 1989, le club évolue en Championnat de France de Nationale 1 (D2) de 2000 à 2009, année où il remporte le titre de champion de France de N1[1].

Depuis 2010, l'équipe phare du club évolue dans le championnat régional de la Ligue du Nord-Pas-de-Calais de baseball, softball et cricket et reste sur deux titres de vice-champion[2].


Sommaire

Histoire

En 1988, Christophe Chodorowski, jeune lycéen de 16 ans, est passionné de sports américains et notamment de baseball. A cette époque, il initie un de ses amis, Stéphane Holzer, aux règles de ce sport et ensemble, ils se lancent des balles. Toutefois, ils se lassent rapidement de n’être que deux pour pratiquer cette activité. La même année, Christophe Chodorowski fait la connaissance d’autres élèves du lycée Pierre d’Ailly où il étudie et se rend compte que nombre d’entre eux s’intéressent également à ce sport d’outre-atlantique. Faute de structure, il organise régulièrement des parties de baseball au parc du château de Compiègne qui fait alors office de terrain de jeu, avec ses camarades.

En 1989, désirant pouvoir pratiquer son sport favori de façon plus sérieuse et comprenant qu’il y a un certain engouement dans la région, il décide de fonder le club de Compiègne, toujours avec son inséparable ami et complice, Stéphane Holzer : c’est la naissance du Compiègnois Base Ball Club ; la première réunion de création du club aura d'ailleurs lieu dans une salle du lycée technique Mireille Grenet au mois de mars de cette même année. Ensemble, ils décident de baptiser leur équipe les Homeboys (qui vient de l’argot rap américain et qu’on peut traduire par « Bande de potes, personnes du même clan » qui selon eux correspond bien à l’esprit du club : une bande de copains qui se réunit pour jouer ensemble). Nécessitant un terrain adapté en superficie, Christophe Chodorowski prend contact avec la mairie de Compiègne auprès du responsable de la Jeunesse et des Sports, François-Michel Gonnot, qui attribue provisoirement au club la grande pelouse dite "Plaine de jeu" située avenue Pierre et Marie Curie à Royallieu (où se trouve maintenant le centre de transfert de l’UTC).

En 1990, le CBBC rencontre son mécène, la MACIF qui sponsorise le club à hauteur de 1200 € (8.000 Francs), somme importante à l’époque pour une petite équipe débutante, qui permet l’achat d’équipement (casques, battes professionnelles, équipement complet de catcher, bases, etc) et de tenues siglées donnant ainsi son identité au club. Cette même année est créée la Ligue de Baseball de Picardie ; en effet, il existe plusieurs clubs dans la région et les équipes se rencontrent amicalement mais il leur manque le frisson de la compétition. Les présidents de ces clubs décident donc de se réunir et de créer une ligue régionale et de mettre en place un championnat de Picardie. A cette époque, les équipes étaient celles de Château-Thierry et Saint Quentin pour l'Aisne, Beauvais, Compiègne et Montataire pour l'Oise, Amiens et Peronne pour la Somme. Existait également et fut rattachée à cette ligue le club de cricket de Chauny dans l'Aisne (puisque le cricket fait également partie de la "Fédération Française de Baseball, Softball et Cricket" à l'époque ; toutefois il ne participa jamais au championnat car étant un sport aux règles, terrain et équipements différents du baseball ; seuls des matchs amicaux de démonstration eurent lieu avec ces cousins éloignés, permettant de comparer les différences de ces deux sports, sachant que le baseball est en fait un dérivé du cricket et de la thèque que Christophe Chodorowski pratiqua dès son plus jeune âge en 1983 à Chambly).

En 1991, le club doit laisser libre la "Plaine de jeu" et se retrouve sur un terrain situé non loin du premier, rue Eugénie Louis (anciennement rue du Docteur Alexis Carrel), derrière l’ancien 51ème R.T. Un deuxième sponsor fait son apparition et propose au club une collaboration : KICK OFF. En effet, il s'agit d'une boutique parisienne (aujourd'hui disparue) qui vend du matériel et des équipements pour les équipes de baseball et football américain ; le principe est simple : en échange du port sur les tenues du club d'un écusson brodé aux couleurs de ce fournisseur pendant 2 ans, il nous est proposé de nous équiper gracieusement de matériel (en l’occurrence d'une paire de "spike" -chaussures à crampons spécifiques du baseball- pour chaque joueur du club, coûtant pour l'époque assez chères car importées tout droit des USA, et indispensables). Egalement cette année, une étudiante de l’Ecole Supérieure de Commerce de Compiègne qui se passionne pour le softball, une version plus souple et mixte du baseball (garçons et filles, terrain plus petit, balle de jeu plus grosse, etc...), prend contact avec le fondateur du CBBC et le sollicite pour qu’il entraîne la petite équipe qu’elle a constitué avec des étudiants de l’Université Technologique de Compiègne ; en effet, l'UTC connue internationalement attire de nombreux étudiants d'un niveau intellectuel et universitaire très élevé venus de tous les coins du monde ; parmi eux se trouvent des Américains, des Canadiens et des Québécois pour qui le baseball est un sport national, une culture. Ils aspirent donc lors de leur séjour en France, à pouvoir pratiquer une activité qu'ils maîtrisent depuis leur enfance et se dirigent donc naturellement vers ce petit club qu'elle a créé. Elle sera l’année suivante, l’organisatrice du "Week End Américain" auquel participent les Homeboys afin de mieux se faire connaître du grand public et faire parler d'eux car, malgré quelques articles parus dans les journaux locaux (Courrier Picard entre autres) et sa participation active en tant que l'un des premiers clubs à ce rendez-vous associatif et sportif chaque année depuis la première mouture du "Week End des Associations" (se tenant à l'époque dans la galerie marchande de l'hypermarché "Carrefour" de Jaux-Venette) la renommée se fait attendre. La même année toujours, une fois de plus, le club change de terrain, celui qu’il occupe (l'équivalent d'un terrain de soccer -football européen-) étant beaucoup trop petit. Un des joueurs du club, élève-officier de réserve, après demande auprès de son chef de corps, obtient l’autorisation pour le CBBC d’utiliser une grande pelouse située au sein même de l’ancien 25ème RGA. Toutefois cela ne peut être qu’une situation provisoire et le club souhaite obtenir un terrain digne de ce nom et équipé aux normes de la FFBSC. Le fondateur est reçu à plusieurs reprises par le responsable de la jeunesse et des sports de la ville et plaide la cause des Homeboys. Cependant à cette époque les pouvoirs publics hésitent encore à investir des sommes conséquentes (à l'époque environ 1 million de francs soit 150.000 €) pour un sport confidentiel, ne sachant pas si l’association perdurerait.

En 1992, suite au Week End Américain qui rencontra un franc succès et eut lieu au Parc Paul Petitpoisson, situé quartier Bellicart, qui semblait beaucoup mieux adapté à la pratique du baseball, une demande est faite pour pouvoir l’utiliser en tant que terrain officiel. Cette pelouse, venant d'être libérée depuis peu des compétitions hippiques qui constituaient l'essentiel de son emploi, la mairie de Compiègne accepte et le club se retrouve enfin doté d’un terrain acceptable, avec gradins et vestiaires. Cependant les tractations continuent avec les autorités pour obtenir de la ville la construction d’un véritable terrain de baseball à l’instar de Beauvais, à l’époque la seule équipe Picarde dotée de cette infrastructure, ce qui finira par aboutir en 2001, 12 ans après la création de l’association.

En 1993, Christophe Chodorowski, après avoir occupé les fonctions de trésorier, puis de Président du club, entraîneur et arbitre régional quitte les Homeboys pour raisons personnelles. Le relais est alors passé à Jean-Claude Clette qui reprend la direction du club. L’équipe changera également de couleurs et de nom pour devenir les Marlins.

Une décennie en Nationale 1

En 2001, la construction du terrain terminée, l'équipe joue sur un terrain aux normes internationales. Le club évolue alors en Nationale 1.

En 2002, l’équipe sénior termine cinquième sur vingt du championnat de Nationale 1. En 2003 et 2004, elle est dixième, toujours sur 20 équipes.

En 2006, le Compiégnois Base Ball Club termine deuxième du groupe A de la Nationale 1 et se qualifie pour les plays-offs pour l'accession à la division Élite. Il est opposé à trois clubs Élite (La Guerche, Montpellier et Bois-Guillaume), ainsi qu'à deux autres clubs de N1, la réserve de Rouen et Marseille. Avec un bilan de 3 victoires pour 5 défaites, le club termine à la 4e place de sa poule et reste en N1.

En 2007, après avoir terminé premiers de leur poule, les Marlins terminent vice-champion de France avec 31 victoires pour 11 défaites. Une équipe 2 est crée et rejoint le championnat régional du Nord Pas-de-Calais.

En 2008, les Marlins terminent premiers de leur poule et vont jusqu'aux demi-finales des play-off où ils perdent contre Bois-Guillaume.

En 2009, pour les 20 ans du club, les Marlins sont Champions de France de Nationale 1 (D2) en battant en finale Bois-Guillaume 4-2 et 2-1 dans une série au meilleur des trois rencontres. L'équipe gagne le droit d'accéder à l'Élite, la première division du baseball français. L'équipe réserve elle est championne de promotion honneur en Nord-Pas-de-Calais en battant en finale Arras 19-9 et 24-0 et accède à la division honneur.

Un nouveau départ

Pourtant promue en Élite, le club fait face à des départs et décide de rejoindre le niveau régional dans le championnat du Nord-Pas-de-Calais, la région Picardie n'étant pas dotée de suffisamment de clubs pour former un championnat. L'équipe s'incline en finale face aux Dragons de Ronchin en 2010 et 2011[2].

Palmarès

  • 1999: Vice-champion Nationale 2
  • 2006: 2e Poule A en Nationale 1
  • 2007: 1er Poule A et vice-champion de France Nationale 1
  • 2008: 1er Poule B et demi-finaliste Nationale 1
  • 2009: Champion de France de Nationale 1
  • 2009: Champion PH Nord Pas-de-Calais - Équipe 2
  • 2010: Vice-champion DH Nord Pas-de-Calais
  • 2011: Vice-champion DH Nord Pas-de-Calais

Notes et références

  1. Pierrotbaseball, « Archives des compétitions nationales de baseball français 2009 », 2009. Consulté le 22 juillet 2011
  2. a et b Ligue des Flandres de baseball, « Résultats des 2 et 3 juillet », juillet 2011. Consulté le 22 juillet 2011

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compiègnois BaseBall Club de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.