Compagnie générale de voitures de lyon


Compagnie générale de voitures de lyon

Compagnie générale de voitures de Lyon

Logo de la Compagnie générale de voitures de Lyon

Logo de Compagnie générale de voitures de Lyon
Création 29 décembre 1906
Dates clés
  • 1920 : Création du service postal
  • 1945 : Création de la location de véhicules
  • 1952 : Activité de garage
  • 2002 : Grève
  • 2003 : Redressement judiciaire
  • 2004 : Rachat par le groupe Star's Services
Fondateur(s) Claude et Jean-Claude Lucain
Personnages clés Hervé Street, président
Forme juridique Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)
Slogan(s) « La route, l'esprit libre. »
Siège social Épinay-sur-Seine (1, bis Villa Charles 93805), St Genis Laval (15 Chemin des Moulins 69565)
Drapeau de la France France
Direction Arnaud Golfarb, directeur général
Actionnaires Hervé Street, Star's Service
Activité(s) Location de véhicules industriels avec conducteurs
Société mère Star's Service
Effectif Augmentation 750 personnes (12/2006)
Site Web cgvl.fr
Fonds propres Diminution 2,540 M€ (12/2006)
Dette Diminution 12,230 M€ (12/2006)
Chiffre d'affaires Augmentation 47,1 M€ (12/2006)
Principaux concurrents
Chalavan & Duc, LLM Transports, Calejo Transports sur le secteur postal

La Compagnie générale de voitures de Lyon (CGVL) est une société de location de véhicules industriels avec conducteur créé le 29 décembre 1906 à Lyon. Elle appartient depuis avril 2004 au groupe Star's Service.

Sommaire

Historique

Tout commence en 1904. Les frères Lucain, voiturier à Lyon, achètent, dans le quartier de Perrache, une écurie. Le 25 septembre 1906, Claude et Jean-Claude Lucain, frères, établissent les statuts de la société Lucain frères et Cie, société en commandite par actions, au capital de 400 000 francs, divisé en 4 000 actions de 100 francs chacune, dont le siège social est situé 32 quai Perrache, et qui a pour but la location de véhicules. L'assemblée constitutive de la société se réunit le 19 décembre 1906, et la société est définitivement constituée le 29 décembre.

Le 9 novembre 1907, une convention est passée entre les frères Lucain, gérants de la société, et plusieurs loueurs de voitures de grande remise de Lyon, en vue d'une fusion. L'assemblée générale de la société Lucain frères et Cie, du 29 novembre 1907, ratifie la convention et décide la transformation de la société en société anonyme, sous la dénomination « Société générale voitures de Lyon » ; elle décide également de la modification des statuts et de l'augmentation du capital.

Les loueurs de voitures regroupés dans la nouvelle société sont Claude Faillebin, les frères Bordet, Auguste Janin, Pierre Vivier, Claude Moncel, Jean Thermet, Claude Burnichon, Joseph Husson, Marie Gagneur veuve Rougy, Marie Blin, Guillaume Servanin, et Jean-Baptiste Chevallier. L'assemblée générale extraordinaire du 18 janvier 1908 décide qu'à la dénomination projetée « Société générale voitures de Lyon » sera substituée celle de « Compagnie générale de voitures de Lyon ».

Le 14 février 1908, le siège social de la société est transféré 4 rue de la Charité et le capital est porté à 1 069 100 francs. Au fur et à mesure des années d'autres loueurs de voitures intègrent la société : en 1909, Eugène Jacquier et Edouard Vallet. Le 26 février 1909, le conseil d'administration décide de créer un dépôt central à Perrache, en extension de celui de Jean Lucain, en louant les terrains situés 59, 61 et 63 rue Delandine.

En 1920, un conflit éclate entre la Compagnie et les frères Lucain qui viennent de former une nouvelle société en nom collectif « C. et J. Lucain ».

En 1924, la CGVL achète les terrains du 32 quai Perrache. Le 23 juin 1925, l'administrateur demande l'autorisation de commencer sur les terrains de Perrache une construction destinée à faire une sellerie et le logement du chef de dépôt ; les deux dépôts seraient ainsi réunis en un seul. Cette construction devra être édifiée sur un terrain appartenant à la ville.

L'expansion

À partir de 1945, l'activité de la CGVL se tourne vers de nouvelles activités, essentiellement dans le domaine de la location de véhicules industriels avec ou sans conducteur. En 1952, l'activité de la CGVL se réoriente vers le garage. Dans les années suivantes, l'entreprise se tourne vers la location de véhicules particuliers sans conducteur et dans la location longue durée de véhicules industriels et commerciaux aux entreprises. La CGVL compte aussi une activité de garage pour les entreprises et les particuliers ainsi qu'une station service ELF, quai Perrache.

Dans la location de véhicules industriels avec conducteurs, la CGVL à une forte expérience dans le domaine postal. Dès 1920, le service de voitures postales est mis en place. Avec la création de ce service, dès 1945, viennent s'ajouter le transport de câbles (bobines) et la location de véhicules industriels pour les grands industriels du carton. Une filiale assurant du transport maritime vers le Maroc (Maroc transport logistique froid, MTLF) ainsi qu'un service d'affrètement verront également le jour.

Le déclin

Forte de ses 880 salariés et de son chiffre d'affaire en hausse (70 millions d'euros en décembre 2001), l'activité va se poursuivre et s'intensifier. En 2002, les salariés se mettent en grève. Elle va s'étendre a plusieurs sites de l'entreprise a travers toute la France (le service postal ayant été interrompu pendant près de 15 jours dans certaines régions), et, avec les erreurs de gestion commises par la direction de l'époque, la sentence tombe le 14 novembre 2003 : c'est le redressement judiciaire, l'entreprise n'arrivant plus a assurer le paiement de ses créances.

La reprise par le Groupe Star's Service

La logistique du dernier kilomètre

L'entreprise continue sous mandat de gestion, il faut lui trouver un repreneur. Plusieurs entreprises se portent candidates : le groupe Norbert Dentressangle, Car'Go avec qui la CGVL a des partenariat dans la location de véhicules, et le groupe Star's Service.

Début mai 2004, l'activité de location de véhicules sans conducteur et de leasing est accordé à Car'Go, l'activité d'affrètement et de transport de câble à Norbert Dentressangle, et le reste à Star's Service, à savoir 770 véhicules (plus 60 en leasing). Tout le personnel concerné est maintenu a son travail. Le groupe Star's Service s'est engagé à maintenir l'emploi au sein de la CGVL, et, aucun licenciement n'est à déplorer suite a cette reprise. La société nouvelle CGVL est définitivement constituée le 12 mai 2005 et l'activité peut continuer. La société quitte le siège historique du 32 quai Perrache en novembre 2005, pour s'installer à Saint-Genis-Laval, dans la banlieue lyonnaise.

Secteurs d'activité

Les secteurs d'activité de la CGVL sont :

Implantations

La CGVL est implantée au niveau national, avec un siège social à Épinay-sur-Seine et une direction des opérations à Saint-Genis-Laval. Les implantations majeures se situent en Île-de-France, dans les pays de la Loire, dans l'est et le sud-est de la France.

Chiffres

  • 660 salariés et 950 véhicules
  • 40 millions de kilomètres parcourus annuellement
  • 47,1 M€ de chiffre d'affaire

Anecdote

Mercedes-Benz livre le 500 000e Actros à la CGVL. Ulrich Bastert, responsable des ventes et du marketing de Mercedes pour l'Europe, a remis les clés au président Hervé Street le 26 juin 2007.

Liens externes

  • Portail du Grand Lyon Portail du Grand Lyon
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail des transports Portail des transports
Ce document provient de « Compagnie g%C3%A9n%C3%A9rale de voitures de Lyon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compagnie générale de voitures de lyon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Compagnie Generale de Voitures de Lyon — Compagnie générale de voitures de Lyon Logo de Compagnie générale de voitures de Lyon Création 29 décembre 1906 Dates clés 1920 …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Générale De Voitures De Lyon — Logo de Compagnie générale de voitures de Lyon Création 29 décembre 1906 Dates clés 1920 …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Générale de Voitures de Lyon — Logo de Compagnie générale de voitures de Lyon Création 29 décembre 1906 Dates clés 1920 …   Wikipédia en Français

  • Compagnie générale de voitures de Lyon — Logo de Compagnie générale de voitures de Lyon Création 29 décembre 1906 Dates clés 1920 : Création du servic …   Wikipédia en Français

  • Compagnie générale des omnibus — Création 1855 Disparition 1921 F …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Générale Des Omnibus — Tramway hippomobile La Compagnie générale des omnibus (CGO) est constituée en 1855 par fusion de plusieurs compagnies de transports urbains parisiens, sur la pression des autorités de l époque soucieuses d organiser le transport public de… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie generale des omnibus — Compagnie générale des omnibus Tramway hippomobile La Compagnie générale des omnibus (CGO) est constituée en 1855 par fusion de plusieurs compagnies de transports urbains parisiens, sur la pression des autorités de l époque soucieuses d organiser …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer de Saint-Étienne à la Loire — Création 21 juillet 1824 Disparition 1853 Fondateur(s) de Lur Saluces, Milleret, Hochet, Boigues, Bricogne, Beaunier …   Wikipédia en Français

  • Voitures de Banlieue Nord — Nord PLM Les voitures de banlieue Nord et les voitures Nord PLM étaient des voitures de chemin de fer à bogies destinées au trafic de trains de banlieue. Elles furent construites respectivement à 410 et 72 unités. Sommaire 1 Génèse 2 Voiture Nord …   Wikipédia en Français

  • Voitures de banlieue Nord — Nord PLM Les voitures de banlieue Nord et les voitures Nord PLM étaient des voitures de chemin de fer à bogies destinées au trafic de trains de banlieue. Elles furent construites respectivement à 410 et 72 unités. Sommaire 1 Génèse 2 Voiture Nord …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.