Commerce de détail


Commerce de détail

Le commerce de détail est le maillon final de la chaîne de distribution. Il se distingue ainsi du commerce en gros.L'activité est double :

Sommaire

Types de détaillants

Commerces de proximité

La raison d'être du commerce de proximité est d'offrir des produits et/ou des services à un ensemble de clients dans une relation de proximité géographique. Proximité illustrée par la notion de zone de chalandise.

Détaillant spécialisé dans la vente de fromages

Commerce lié à la production artisanale

Il correspond à la vente de spécialités et de services liés à ces mêmes spécialités.
Ce type de commerce est également appelé "artisanal" ou "professionnel" : il ne vend que les produits maitrisés du fait de la fabrication , de la préparation , de la conservation et/ou de la compétence professionnelle qu'il représente: boulangerie,boucherie, fromagerie,fleuriste etc.

Commerce forain

Article détaillé : Forain.

Cette forme de commerce est pratiquée par un intermédiaire commerçant non sédentaire, payant un droit de place, pour vendre des produits sur un marché ou une foire foraine. À ciel ouvert - dans les rues ou sur les places - ou dans des halles fermées prévues à cet effet, les marchés et foires ont lieu au cœur des communes et villes.

Commerce ambulant

Forme de commerce pratiquée dans les zones rurales : Le commerçant se déplace en camionnette selon des tournées plus ou moins régulières pour proposer ses produits au domicile , sinon au plus près du domicile de ses clients. L'éventail des produits proposés étant en général restreint.

Boutiques et "Concept stores"

Les boutiques pratiquent une activité traditionnelle d'achat et de revente au détail : Prêt à porter, merceries, quincailleries. Placées le long des rues des villes ou dans des centres commerciaux, elles proposent au client un assortiment choisi de produits et surtout des prestations de conseil.
Le concept store est une tentative récente (milieu des années 1990) pour renouveler l'offre marchande des boutiques. L'idée générale étant de faire en sorte que la boutique dans l'esprit du consommateur soit un point de vente associé à une thématique plutôt qu'à un rassemblement plus ou moins logique de produits. Ceci implique que la boutique soit capable de mettre en scène une offre-produits à travers un style de vie ou une image de marque.

Libre-services et "Supérettes"

A la différence des formules précédentes, où le service et le conseil au client sont assurés, les libre-services sont des points de vente de petite taille, à dominante alimentaire, où le client choisit directement ses produits, sans assistance d'un vendeur.

Magasins "premiers prix" ou "Discounters"

Article détaillé : Hard discount.

Il s'agit le plus souvent d'un libre-service alimentaire jouant la carte de la proximité et pratiquant des prix bas. Pour ce faire, les charges du point de vente sont optimisées :personnel réduit, présentation sommaire, assortiment limité (1 000 à 1 500) aux produits de base. Les marques nationales sont peu ou pas présentes. En revanche les produits sous marques de distributeur ou sans marque sont présentés en bonne place. A ces prix bas, peut s'ajouter en milieu de semaine qui est la période la moins achalandée, une offre promotionnelle d'une dizaine de produits non alimentaires et ce, à des prix particulièrement attractifs pour renforcer l'image de compétitivité-prix.

Grand commerce

Alors que le commerce de proximité repose essentiellement sur une zone de chalandise restreinte , le modèle de gestion du "Grand commerce" ne peut trouver son efficacité que par le traitement de volumes importants et la réalisation d'économies d'échelle . Leur zone de chalandise est donc beaucoup plus étendue et la question de leur implantation et de leur accessibilité est fondamentale.

Grands magasins

Article détaillé : Grand magasin.

Super et hypermarchés

Articles détaillés : Hypermarché et Supermarché.

Grandes surfaces spécialisées (GSS)

Voir article : Grande surface spécialisée

Magasins populaires

Article détaillé : Magasin populaire.

Les magasins populaires sont généralement des points de vente de taille moyenne (surface de vente comprise entre 600 et 2 000 m2). Ce sont des magasins généralistes, commercialisant entre 700 et 1 000 références en textile et bazar et 1500 à 4 000 références en alimentaire. Ils sont caractérisés par un assortiment ample, large et superficiel. Ils ont une politique de marge basse et sont généralement situés en centre-ville.

Magasins d'usine

La dénomination de magasin d'usine ne peut être utilisée que par des producteurs qui vendent directement au public la partie de leur production non écoulée dans leur circuit de distribution ou faisant l'objet de retour. Ces ventes directes concernent exclusivement les productions de la saison antérieure de commercialisation, justifiant ainsi une vente à prix minoré.

Distribution sans surface de vente

Ce type de distribution n'est pas nouveau : Les origines de la vente par correspondance remontent à près d'un siècle... Mais la formule connait un renouveau sans précédent du fait de l'irruption des nouvelles technologies de l'information et de la communication NTIC.

Vente par correspondance

Article détaillé : Vente par correspondance.

La vente par correspondance (ou VPC) est un mode de vente où l'acheteur et le vendeur ne se rencontrent pas. L'ensemble de la transaction (offre produit,commande et paiement ) se fait à distance.

L'offre produit est réalisée par la mise à disposition d'un catalogue écrit ou figurant sur un site internet.
La commande est faite avec intervention d'un vendeur à distance (télévente) ou par des moyens directs (Bon de commande écrit, internet...)
L'acheteur se fait livrer son achat à domicile ou va le chercher dans un relais proche de chez lui.

Drive

Un drive est un magasin de détail sans surface de vente. Plusieurs formules co-existent :

soit le client vient en voiture passer commande à un guichet et retirer les produits commandés qui lui sont délivrés sur le champ.
soit le client passe une commande préalable à partir d'une liste (papier, internet,..) et vient en voiture - après un délai convenu - pour récupérer les produits listés dans sa commande.

E-commerce

L'e-commerce ( ou commerce électronique ou vente en ligne), désigne l'échange de biens et de services via les réseaux informatiques, notamment Internet.
L'expression cybermarché correspond à une formule offrant en ligne sur le web l'assortiment d'un supermarché et les fonctionnalités utiles pour passer commande et se faire livrer à domicile des produits de consommation courante.

Articles détaillés : commerce électronique et cybermarché.

Distributeur automatique

Article détaillé : Distributeur automatique.

Un distributeur automatique ( ang = vending machine / au Québec = machine distributrice) est une machine qui permet d'obtenir des produits ou services, sans intervention humaine (en libre-service), grâce aux techniques d'automatisme.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • WiKiDétail , un wiki dédié strictement au commerce de détail: enjeux, statistiques, professions, sous-secteurs, pratiques RH.

Bibliographie

  • Frédéric WILLEMS, La face cachée des magasins d'usine, L'Harmattan, Coll. Logiques Juridiques, Paris, 2010, 362 pages.
  • Jean-Pierre THIOLLET, Créer ou reprendre un commerce, coll. Guid'Utile, Ed. Vuibert, 2011 (3e éd.)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Commerce de détail de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Commerce De Détail — Le commerce de détail achète des produits auprès d un fournisseur, d un producteur ou d un importateur, soit directement ou par l intermédiaire d un grossiste. Il revend la marchandise à l unité ou par petite quantité à un client dans un magasin …   Wikipédia en Français

  • Commerce de detail — Commerce de détail Le commerce de détail achète des produits auprès d un fournisseur, d un producteur ou d un importateur, soit directement ou par l intermédiaire d un grossiste. Il revend la marchandise à l unité ou par petite quantité à un… …   Wikipédia en Français

  • commerce de détail des poissons nutritifs — mažmeninė prekyba gyvomis žuvimis statusas Aprobuotas sritis gyvūnų gerovė apibrėžtis Gyvų ar prekybos vietoje išskrostų žuvų pardavimas galutiniams vartotojams, nepriklausomai nuo parduodamų žuvų kiekio ir nuo to, kokiam tikslui šios žuvys… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Gestionnaire du commerce de détail — Vendeur Un Vendeur, Gestionnaire de commerce de détail, conseiller …   Wikipédia en Français

  • subjet du commerce de détail des poissons nutritifs — mažmeninės prekybos gyvomis žuvimis subjektas statusas Aprobuotas sritis gyvūnų gerovė apibrėžtis Lietuvos Respublikos teisės aktų nustatyta tvarka įregistruotas gyvūninio maisto tvarkymo subjektas, turintis teisę vietinėje rinkoje verstis… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • détail — [ detaj ] n. m. • XIIe vendre à détail; de détailler 1 ♦ Le fait de livrer, de vendre ou d acheter par petites quantités ce qu on a acheté en gros. Commerce, magasin de détail. Marchand qui fait le gros, le demi gros et le détail (⇒ détaillant) …   Encyclopédie Universelle

  • Commerce electronique — Commerce électronique Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet. Le commerce électronique ne se limite pas au seul réseau Internet.… …   Wikipédia en Français

  • Commerce en ligne — Commerce électronique Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet. Le commerce électronique ne se limite pas au seul réseau Internet.… …   Wikipédia en Français

  • Commerce Électronique — Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet. Le commerce électronique ne se limite pas au seul réseau Internet. Dans le cadre du… …   Wikipédia en Français

  • Commerce De Proximité — Le commerce de proximité pratique la vente au détail également appelé « magasin spécialisé ». Exemple: Boulangerie, épicerie, droguerie, cordonnerie, électricité générale, image et son, etc. Sommaire 1 Horaires en France 2 Notes et… …   Wikipédia en Français