Commerce d'organe


Commerce d'organe

Vente d'organe

La vente d'organes consiste comme son nom l'indique à vendre ses organes, par opposition au don d'organe.

Sommaire

Situations nationales

La grande partie des pays d'Europe et d'Amérique du Nord ont interdit la vente d'organes.

La plupart des ventes sont effectuées dans les pays pauvres au bénéfices de receveurs issus de pays riches, à tel point que l'on parle de « tourisme de transplantation » et de « traffic d'organes »[1].

France

En France une loi de 1994 a renforcé cette interdiction : « Aucun paiement, quelle qu'en soit sa forme, ne peut être alloué à celui qui se prête au prélèvement d'éléments de son corps, ou à la collecte de ses produits » ; seul peut intervenir, le cas échéant le remboursement des frais engagés selon les modalités fixées par décret au Conseil d'État. Le principe est donc l'interdiction de la vente, le corps humain et ses produits étant « hors commerce ». Tout contrevenant risque sept ans de prison et plus de 100 000 € d'amende. Dans l'avenir, la carte SESAM Vitale II comportera un champ permettant à tout médecin de mentionner que son titulaire est informé sur la loi sur le don d'organes. Le don d'organes repose en France sur le consentement présumé : chaque français est considéré comme un donneur potentiel sauf s'il s'y est opposé de son vivant. En pratique, conformément à la loi de bioéthique, si la personne décédée n'était pas inscrite sur le registre national des refus ou n'avait pas fait part à ses proches de son opposition au don d'organes de son vivant, le prélèvement d'organes est possible.

Inde

En Inde, le parlement fédéral a adopté, en 1994 une loi punissant sévèrement la vente d'organes mais seuls 5 États sur 25 l'ont ratifiée.

Autres pays

La grande majorité des pays d'Asie et d'Afrique autorisent le commerce d'organe, Japon y compris.

Au Pakistan, près des deux-tiers des greffons rénaux sont destinés à des étrangers[2].

Débats

Partisans

Selon les partisans de la vente d'organes, le fait d'autoriser la vente libre d'organes permettrait la suppression du marché noir et des vols d'organes[3] ce qui améliorait les conditions sanitaires.

Selon certains libertariens, l'interdiction à la vente d'organes est une atteinte à la liberté de chacun de disposer de son corps. Chaque individu a le droit fondamental d'utiliser son corps, d'en tirer profit et d'en abuser (en se droguant, en se suicidant, en se mutilant, en consommant trop de sel ou de sucre, en devenant obèse, en ne pratiquant aucun sport, etc.). Cependant cela implique que l'individu assume ses responsabilités et donc qu'il n'en fasse pas supporter le coût à la communauté par la sécurité sociale. Selon ce point de vue, les lois punissant la vente d'organes sont donc des lois illégitimes en regard des droits naturels. Ils ajoutent que le fait que le don d'organe nécessite une autorisation signifie bien que l'individu est propriétaire de son corps.

Selon certains points de vue dits utilitaristes, les donneurs d'organes sont de 10 à 40 pour un million d'habitants, ce qui est insuffisant et condamne à mort ceux qui ne peuvent se les procurer autrement. Légaliser le marché inciterait plus de donneurs à se manifester et permettrait de sauver des vies.

Opposants

Les arguments contre la vente d'organe sont ceux qui ont mené à son interdiction. Notamment, des questions d'éthique où les opposants considèrent que les organes ne sont pas une « marchandise comme une autre ». L'International Transplantation Society déclarait ainsi dès 1970 : « la vente d'organes d'un donneur vivant ou mort n'est en aucun cas justifiable ». L'Organisation mondiale de la santé en 1991 a adopté une position similaire : « Le corps humain et les parties du corps humain ne peuvent faire l'objet de transactions commerciales »[4].

En France, la philosophie du droit des contrats s'oppose au concept de vente d'organe, puisque le corps humain est légalement placé hors du commerce.

Marchés noirs

La presse se fait régulièrement l'écho de l'existence d'un marché souterrain de la vente d'organes :

  • vente des organes des condamnés à mort chinois sans leur accord. Cette pratique a été condamnée par l'Union européenne en 1998 ;
  • en Inde, les propositions de vente de reins sont publiées dans les journaux ;
  • en Grande-Bretagne quatre reins ont été saisis. Ils provenaient de Turquie où ils avaient été saisis sur des personnes à leur insu.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. Steering Committee of the Istanbul Summit, Organ trafficking and transplant tourism and commercialism: the Declaration of Istanbul, Lancet 2008;372:5-6
  2. Naqvi SAA, Ali B, Mazhar F, Zafar MN, Rizvi SAH, A socioeconomic survey of kidney vendors in Pakistan, Transpl Int, 2007; 20: 934-939
  3. Kidnapper quelqu'un pour lui prendre contre son gré ses organes et sans compensation
  4. Le trafic d'organes, une réalité ?
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail du droit Portail du droit
Ce document provient de « Vente d%27organe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Commerce d'organe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Commerce d'organes — Vente d organe La vente d organes consiste comme son nom l indique à vendre ses organes, par opposition au don d organe. Sommaire 1 Situations nationales 1.1 France 1.2 Inde 1.3 Autres pays …   Wikipédia en Français

  • Organe de Règlement des Différends — L Organe de règlement des différends est une composante de l Organisation mondiale du commerce (OMC). Il est composé de tous les États membres, habituellement représentés par des ambassadeurs ou des fonctionnaires de rang équivalent. Les… …   Wikipédia en Français

  • Organe de reglement des differends — Organe de règlement des différends L Organe de règlement des différends est une composante de l Organisation mondiale du commerce (OMC). Il est composé de tous les États membres, habituellement représentés par des ambassadeurs ou des… …   Wikipédia en Français

  • Commerce International — La poupe du porte conteneurs géant Colombo Express …   Wikipédia en Français

  • Commerce extérieur — Commerce international La poupe du porte conteneurs géant Colombo Express …   Wikipédia en Français

  • COMMERCE (institutions françaises) — Les actes professionnels d’un commerçant ou d’un industriel sont, quelle que soit sa branche d’activité, innombrables: opérations de vente, de transport; création de titres de paiement ou de crédit. La gestion des entreprises importantes entraîne …   Encyclopédie Universelle

  • Organe de règlement des différends — L Organe de règlement des différends est une composante de l Organisation mondiale du commerce (OMC). Il est composé de tous les États membres, habituellement représentés par des ambassadeurs ou des fonctionnaires de rang équivalent. Les… …   Wikipédia en Français

  • Commerce international — La poupe du porte conteneurs géant Colombo Express Le commerce international est l échange de biens, services et capitaux entre pays. Ce type de commerce existe depuis des siècles (cf. route de la soie), mais il connaît un nouvel essor du fait de …   Wikipédia en Français

  • Vente d'organe — La vente d organes consiste comme son nom l indique à vendre ses organes, par opposition au don d organe. Sommaire 1 Législations internationales 1.1 Europe 1.2 Asie 1.3 Afrique …   Wikipédia en Français

  • Tribunal de commerce (France) — Pour les autres articles nationaux, voir Tribunal de commerce. En France, le tribunal de commerce est défini par l article L.721 1 du code de commerce comme une juridiction de premier degré composée de juges élus et d un greffier. Les juges sont… …   Wikipédia en Français