Comices Tributes


Comices Tributes

Comices tributes

rmn-military-header.png

Monarchie romaine
753509 av. J.-C.
République romaine
50927 av. J.-C.
Empire romain
27 av. J.-C.476
Empire byzantin
3951453

Magistratures ordinaires
Consul
Proconsul
Préteur
Propréteur
Censeur
Tribun
Édile
Questeur
Magistratures extraordinaires
Dictateur
Maître de cavalerie
Tribun consulaire
Interroi
Décemvir
Triumvir
Titres et honneurs
Empereur romain
Auguste
César
Préfet du prétoire
Tétrarque
Dux
Magister militum
Princeps senatus
Pontifex maximus
Préfet de Rome
Imperator
Légat
Licteur
Institutions et lois
Constitution romaine
Sénat romain
Assemblées
Magistrats
Cursus honorum
Auctoritas
Droit romain
Mos majorum
Citoyenneté
Imperium
Potestas
Série Rome antique

Les comices tributes sont dans la Rome antique, comme les concilia plebis, une assemblée du peuple basée sur le cadre des tribus territoriales, donc sur le domicile du citoyen.

À la différence du concile de la plèbe, il s’agit d’une assemblée de tout le populus (populus : l’ensemble des citoyens) romain, convoqué (donc avec un caractère impératif) par un magistrat. On utilise beaucoup les comices tributes après les années 350 av. J.-C., la procédure de vote étant plus simple que celle des comices centuriates.

Les tribus romaines

Pour rappel, les tribus sont une institution fondée par Servius Tullius, qui regroupent les citoyens en fonction de leur domicile. Il crée un certain nombre de circonscriptions, 4 tribus urbaines à Rome, 10 tribus rustiques hors de la ville. Elles marquent l’affaiblissement du lien gentilice comme mode de relations sociales et de pouvoir politique, avec celui des comices curiates. Les propriétaires fonciers sont inscrits dans la tribu où ils résident, les non-propriétaires, les négociants et artisans, dans une des tribus de Rome.

Avec l’expansion romaine, le nombre des tribus rustiques augmente (il passe à 31 en 241 av. J.-C.), celui des tribus urbaines reste stable.

La représentation du peuple dans les comices tributes

Elle n’est pas meilleure que dans les autres assemblées romaines. Bien que au départ, le système semble plus équilibré, il est faussé de nombreuses manières :

  1. La population urbaine est écrasée (quatre tribus sur 35), alors que la population augmente significativement plus que celle des citoyens de la campagne ; de plus, tous les affranchis sont d’office inscrits dans les tribus urbaines, alors qu’ils vivent éparpillés dans les tribus rustiques ;
  2. Les tribus proches de Rome sont de taille très réduite, et peu peuplées : le vote relatif des citoyens y habitant est donc plus important ; les tribus lointaines sont immenses, et très peuplées : le vote des citoyens y habitant ne compte relativement pas ;
  3. Les propriétaires fonciers sont donc avantagés, et parmi eux, ceux qui ont les moyens de se déplacer pour aller voter ;
  4. Les clients dépendent de leur patron et votent comme un seul homme sur les indications de ce dernier, et peuvent permettre de garantir le vote d’une tribu entière ;
  5. Les citoyens des tribus rustiques vivant à Rome vendent leur vote après le IIe siècle av. J.-C..

Attributions des comices tributes

Les comices tributes furent surtout utilisés pour voter les lois. Ils élisent les magistrats inférieurs (édiles curules, les questeurs et les 24 tribuns militaires). Ils prononçaient également les amendes, en juridiction civile.

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Comices tributes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comices Tributes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • COMICES TRIBUTES — En COMICES TRIBUTES 494, les plébéiens, en lutte contre les patriciens, créent le concilium plebis qui devait voter les mesures applicables à eux seuls (les plébiscites). Lorsque ces plébiscites reçoivent valeur légale pour l’ensemble de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Comices tributes — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

  • Comices Curiates — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Comices — Pour les articles homonymes, voir comitial. Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C …   Wikipédia en Français

  • Comices Centuriates — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Comices centuriates — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

  • Assemblées romaines — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

  • Assemblée de la République romaine — Assemblées législatives de la République romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – …   Wikipédia en Français

  • Assemblée législative de la République romaine — Assemblées législatives de la République romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – …   Wikipédia en Français

  • Assemblée romaine — Assemblées romaines Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.