Colique Néphrétique


Colique Néphrétique

Colique néphrétique

Une crise de colique néphrétique désigne des douleurs paroxystiques, violentes, spontanées ou provoquées (secousses) de la fosse lombaire allant vers les organes génitaux.

Elle est le résultat d'une obstruction des voies urinaires, le plus souvent consécutive à une calcul rénal (lithiase)

Bien souvent, le diagnostic est clinique parce que la clinique est typique, parce que le patient a eu une hématurie et a éventuellement émis un calcul, ou parce qu'il est lithiasique connu et que ce n'est pas sa première crise. La colique néphrétique est une urgence médico-chirurgicale.

La crise se caractérise par des urines très rouges (hématurie macroscopique) et des symptômes et douleurs qui varient selon la position du calcul dans l'uretère. Par exemple, lors d'un calcul se situant à l'entrée de la vessie, il est fréquent chez l'homme de trouver des douleurs au niveau des testicules.

Sommaire

Epidemiologie

Urgence médico-chirurgicale

Pathologie très fréquente. Ainsi en France, il est estimé que 10% des hommes et 5% des femmes feront au moins une crise

Sémiologie

Dans sa forme typique, elle associe :

  • Douleur. De début brutal, continue avec paroxysmes, très intense, unilatérale en fosse lombaire avec irradiations vers le flanc, les organes génitaux externes (très bon signe) et la face médiale de cuisse, à type de broiement
  • Agitation majeure par l'absence de positions soulageantes (très bon signe)
  • Urines claires et diurèse conservée
  • Facteurs déclenchants. On retrouve fréquemment une déshydratation, un voyage

Etiologie

La grande majorité des coliques néphrétiques sont liées aux 2 causes suivantes

  • Calcul. 80% des cas
  • Tumeur
  • Sténose urétérale inflammatoire
  • Tuberculose
  • Fibrose rétro-péritonéale

Prédispositions génétiques, alimentation trop haute en calcium et autres minéraux, déshydratation chronique, certains médicaments.

Diagnostic différentiel

Examens complémentaires

Ils sont réalisés en fonction de l'aspect clinique et visent aussi à éliminer les diagnostics différentiels

  • NFS, iono
  • ECBU. elimine une infection urinaire et surtout la pyélonéphrite
  • Hémocultures si fièvre
  • ASP. En crise typique, opacité lithiasique dans haut appareil
  • Echographie rénale, sous 48h. Dilatation des cavités pyélo-calicielles unilatérale, calcul échogène et cône d'ombre postérieur
  • Scanner

Une hématurie microscopique peut être retrouvée dans 70-90% des cas.

A distance de la crise : ASP et échographie rénale

Traitement

Préférablement ambulatoire. Il associe les traitements suivants, préférablement administrés par voie intra-veineuse :

  • Un AINS (niveau 1, kétoprofène 100 mgx3/J x 2J), en l'absence de contre-indications (surtout infection avec pyélonéphrite, insuffisance rénale). Traitement majeur de la colique.

En présence de contre-indications et de douleurs intenses, administrer un antalgique palier 2

  • Morphine. En douleur intense d'emblée ou douleurs élevées. Sinon commencer par antalgique palier 2 d'emblée.

Importance de le surveillance liée à ces traitements.

  • Boire correctement. Les derniers consensus ne mentionnent plus la restriction hydrique
  • Traitement symptomatique : Antispasmodique, antalgiques (décrits plus haut)

En cas de colique résistante au traitement, il faut réévaluer la posologie d'administration. En persistance des douleurs, on parle de colique hyperalgique. Ne jamais associer 2 AINS

Evolution

Une crise peut être spontanément résolutive par migration du calcul

Les crises sont souvent calmées par le traitement médical

Sans prévention secondaire, le taux de récidive est de 50% sous 5 ans

Complications

Ce sont des urgences chirurgicales car elles traduisent une souffrance rénale

  • Anurie
  • Rupture de l'uretère avec urinome
  • Crise hyperalgique
  • Hématurie
  • Infection urinaire haute
  • Fissuration d'anévrysme de l'aorte
  • Accouchement prématuré (grossesse)

Divers

L'écrivain Michel de Montaigne en souffrit personnellement et fit la description de ses maux dans plusieurs essais dont De l'expérience[1].

Voir aussi

Notes et références

  1. Wasserstein AG,Lessons in medical humanism: the case of Montaigne, Ann Intern Med, 2007;146;809-813
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Colique n%C3%A9phr%C3%A9tique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Colique Néphrétique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Colique nephretique — Colique néphrétique Une crise de colique néphrétique désigne des douleurs paroxystiques, violentes, spontanées ou provoquées (secousses) de la fosse lombaire allant vers les organes génitaux. Elle est le résultat d une obstruction des voies… …   Wikipédia en Français

  • Colique néphrétique — ● Colique néphrétique crise douloureuse paroxystique due au blocage soudain des voies urinaires …   Encyclopédie Universelle

  • Colique néphrétique — Une crise de colique néphrétique désigne des douleurs paroxystiques, violentes, spontanées ou provoquées (secousses) de la fosse lombaire allant vers les organes génitaux. Elle est le résultat d une obstruction des voies urinaires, le plus… …   Wikipédia en Français

  • Crise de colique néphrétique — Colique néphrétique Une crise de colique néphrétique désigne des douleurs paroxystiques, violentes, spontanées ou provoquées (secousses) de la fosse lombaire allant vers les organes génitaux. Elle est le résultat d une obstruction des voies… …   Wikipédia en Français

  • néphrétique — [ nefretik ] adj. • néfrétique 1398; lat. méd. nephreticus, gr. nephritikos « qui souffre des reins » ♦ Relatif au rein malade. ⇒ rénal. Colique néphrétique : douleur aiguë provoquée par un spasme des uretères, souvent dû au passage d un calcul.… …   Encyclopédie Universelle

  • nephretique — NEPHRETIQUE. Adject. de t. g. Il n a guere d usage qu en cette phrase, Colique nephretique. Qui se dit d une sorte de colique causée par le gravier qui se détache des reins, & que par cette raison on appelle aussi, Colique graveleuse. Il est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • colique — 1. (ko li k ) adj. Terme d anatomie. Qui appartient au côlon. ÉTYMOLOGIE    Terme venant du mot grec côlon. colique 2. (ko li k ) s. f. Terme de médecine. Douleur intense siégeant dans les entrailles. •   Grimaçant son discours, semble avoir la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • colique — 1. colique [ kɔlik ] n. f. • XIVe; lat. colica, pour colica passio, littéralt « maladie colique », de l adj. gr. kôlikos, de kôlon→ côlon 1 ♦ (Souvent au plur.) Douleur, survenant sous forme d accès violent, ressentie au niveau des viscères… …   Encyclopédie Universelle

  • néphrétique — (né fré ti k ) adj. 1°   Terme de médecine. Qui appartient aux reins, en parlant des douleurs, des maladies. Douleur néphrétique. Affection néphrétique. 2°   Colique néphrétique, ou, simplement, néphrétique, néphralgie, et, plus ordinairement,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NÉPHRÉTIQUE — adj. des deux genres T. de Médec. Qui appartient aux reins. Il ne s emploie guère que dans cette expression, La colique néphrétique, ou simplement, La néphrétique, Sorte de colique causée par le gravier qui se détache des reins, et qui cause de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.