Abandon de l'Église


Abandon de l'Église

Apostasie

Wiktprintable without text.svg

Voir « apostasie » sur le Wiktionnaire.

L'apostasie (du grec ancien ἀπόστασις (apostasis), « se tenir loin de ») est l'attitude d'une personne, appelée un apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

En grec, ce nom (apostasia) dérive du verbe aphistêmi, qui signifie littéralement « s’éloigner de » ; il a le sens de « désertion, abandon » (Ac 21:21). En grec classique, on l’employait pour parler des défections politiques, et c’est vraisemblablement dans ce sens que le verbe est employé en Actes 5:37 à propos de Judas le Galiléen qui « a entraîné » (apéstêsé, une forme d’aphistêmi) des partisans à sa suite. Dans la Septante, ce mot se retrouve en Genèse 14:4 au sujet d’un autre cas de rébellion. Toutefois, dans les Écritures grecques chrétiennes, il est utilisé essentiellement à propos de défections religieuses, pour parler de quelqu’un qui renonce à la vraie cause, qui cesse d’adorer et de servir Dieu, et qui, par conséquent, renie ce qu’il professait auparavant et abandonne totalement ses principes ou sa foi. Les chefs religieux de Jérusalem accusèrent Paul d’une telle apostasie envers la Loi de Moïse.

L'apostasie peut également signifier la renonciation de se soumettre à l'autorité représentant ladite doctrine (comme l'autorité religieuse, ou celle d'un parti politique).

Dans le contexte religieux (le plus courant), l'apostasie signifie le renoncement par un individu adulte et responsable, à faire partie d'une organisation religieuse. Le renoncement sous la contrainte (politique, parentale…) n'est pas considéré comme de l'apostasie, il en va de même pour un individu qui perd ses facultés cognitives.

S'appuyant sur les lois issues des directives européennes, certaines personnes ayant été baptisées enfants, donc sans consentement, se font rayer des registres des « églises », ou tout simplement parce qu'elles ne veulent plus cautionner les propos de ces mouvements religieux. Cette procédure est communément appelée débaptisation.

L'expression est également utilisée par certains sociologues depuis les années 1990 pour désigner les « sortants de sectes »[1]. Un débat s'est alors ouvert sur la question de savoir si l'apostat était une source valide d'informations sur le groupe qu'il a quitté ou s'il n'est pas enclin à grossir ou créer de toutes pièces des événements afin de justifier son départ[2].

Notes et références

Articles connexes

  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
Ce document provient de « Apostasie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abandon de l'Église de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Église Saint-Vincent des Baux — Église Saint Vincent Présentation Culte Catholique romain Type Église paroissiale Ratt …   Wikipédia en Français

  • Eglise orthodoxe — Église orthodoxe Pour les articles homonymes, voir orthodoxe. Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants …   Wikipédia en Français

  • Eglise catholique en France pendant la Seconde Guerre mondiale — Église catholique en France pendant la Seconde Guerre mondiale L’Église catholique en France pendant la Seconde Guerre mondiale a joué un rôle de première importance dans l histoire du régime de Vichy, tant en zone libre qu en zone occupée . Avec …   Wikipédia en Français

  • Église catholique en France (1940-1944) — Église catholique en France pendant la Seconde Guerre mondiale L’Église catholique en France pendant la Seconde Guerre mondiale a joué un rôle de première importance dans l histoire du régime de Vichy, tant en zone libre qu en zone occupée . Avec …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Aignan de Senlis — Église Saint Aignan Façade occidentale avec l entrée construite en 1806/14. Le mur bas au premier plan correspond à l ancienne limite de l édifice. Présentation …   Wikipédia en Français

  • Eglise orthodoxe turque — Église orthodoxe turque Patriarcat orthodoxe turc (Türk Ortodoks Patrikhanesi) Fondateur(s) Pavli Eftim Erenerol Autocéphalie/Autonomie déclarée 1922 …   Wikipédia en Français

  • Église San Fedele (Milan) — Église San Fedele Place et église San Fedele, à Milan Présentation Nom local Chiesa di San Fedele Culte …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint-Etienne de Butgenbach — Église Saint Étienne de Bütgenbach L’église Saint Étienne de Bütgenbach fut construite au début des années 1930. Elle est l œuvre de l architecte malmedien Henry Cunibert. C est sa plus grande réalisation. Histoire Photo de l ancienne église vue… …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint-Etienne de Bütgenbach — Église Saint Étienne de Bütgenbach L’église Saint Étienne de Bütgenbach fut construite au début des années 1930. Elle est l œuvre de l architecte malmedien Henry Cunibert. C est sa plus grande réalisation. Histoire Photo de l ancienne église vue… …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint Etienne à Bütgenbach — Église Saint Étienne de Bütgenbach L’église Saint Étienne de Bütgenbach fut construite au début des années 1930. Elle est l œuvre de l architecte malmedien Henry Cunibert. C est sa plus grande réalisation. Histoire Photo de l ancienne église vue… …   Wikipédia en Français