Climat Des Alpes-de-Haute-Provence


Climat Des Alpes-de-Haute-Provence

Climat des Alpes-de-Haute-Provence

Le département des Alpes-de-Haute-Provence, en raison de son étendue entre collines provençales et hautes montagnes alpines, est sujet à un climat méditerranéen de montagne.

Sommaire

Variété du climat

La grande variété du relief bas-alpin fait que le climat change franchement d'un bout à l'autre du département. Mais deux tendances prédominent : méditerranéenne, surtout sensible dans les plus basses vallées, et montagnarde, dans les plus hautes vallées et sur les sommets. On peut ainsi séparer le département en trois parties :

  • les plateaux et vallées de Haute-Provence, d'une altitude comprise entre 250 et 850 m, au sud-ouest du département ;
  • les Préalpes de Haute-Provence, domaine de moyenne montagne avec des vallées à moins de 1000 m d'altitude et des sommets dépassant quelquefois les 2000 m, du nord-ouest au sud-est du département ;
  • les Grandes Alpes, domaine de haute montagne avec des sommets à plus de 2500 m d'altitude et des vallées à plus de 1000 m d'altitude ( Blanche, haut Verdon et surtout Ubaye).

Alors que les plateaux et basses vallées connaissent un climat franchement méditerranéen à peine rafraîchi par l'altitude, les hautes vallées connaissent un climat montagnard, cependant plus doux que dans d'autres massifs alpins car exposé à l'air méditerranéen.

Températures

Faisant entièrement partie du bassin méditerranéen, la Haute-Provence bénéficie de températures remarquablement élevées compte tenu de son altitude et de sa latitude (44°N) : la température moyenne annuelle est de 12 à 13 °C à 400 m d'altitude, 8 à °C à 1000 m, beaucoup moins sur les sommets. L'amplitude thermique annuelle est de 18 °C, avec des étés très chauds (température moyenne : 22 à 23 °C à 400 m ; 18 à 19 °C à 1000 m) et des hivers frais (température moyenne : 4 à °C à 400 m ; °C à 1000 m), et l'amplitude thermique diurne moyenne est élevée pour une région tempérée : 10 °C l'hiver, 15 °C l'été, plus encore au fond des vallées. D'où des gelées fréquentes en hiver, au printemps et des journées d'été très chaudes.

On enregistre plus de 50 jours de gelée par an dans les vallées les plus basses, et bien plus en montagne. On a déjà atteint -30 °C dans certaines vallées alpines lors d'hivers très rigoureux. Sur une année, on note en moyenne de 25 à 40 jours avec une température maximale au-dessus de 30 °C dans le sud-ouest du département, et on a enregistré 42 °C sous abri à Manosque en juillet 1967.

L'exposition du département à l'air doux provenant de la Méditerranée et pas à l'air plus frais de l'Atlantique explique les températures élevées, et la dominance des vents continentaux et une relative sécheresse de l'air expliquent les fortes variations diurnes et annuelles de la température. Il n'est pas rare que les températures minimales en Haute-Provence soient parmi les plus basses de France métropolitaine en hiver alors que les températures maximales sont parmi les plus élevées en été.

Précipitations et humidité

Caractéristiques et répartition des précipitations

Les précipitations en Haute-Provence présentent deux caractéristiques, propres au climat méditerranéen : leur brutalité et leur relative irrégularité, surtout en été. Le cumul n'a rien d'exceptionnel par rapport à ce qu'on peut trouver ailleurs en France et en Europe : 650 à 900 mm sur les collines et les plateaux du sud-ouest du département ainsi que dans la vallée de l'Ubaye très abritée ; 900 à 1500 mm dans les montagnes. Mais le nombre annuel de jours de précipitations significatives (plus d'un millimètre) est compris entre 60 et 80.

Les précipitations tombent toute l'année, avec un maximum important en automne (200 à 600 mm sur la saison) et un maximum plus réduit au printemps (150 à 400 mm sur la saison). La sécheresse estivale, à la lecture des histogrammes de précipitations, semble se limiter à juillet et aux plateaux du sud-ouest du département. En réalité, de mi-juin à mi-août, les précipitations tombent presque uniquement sous forme d'orages, et sont donc très irrégulières avec des cumuls très variables d'un endroit à l'autre et d'une année sur l'autre. Les précipitations sont également un peu moins abondantes en hiver.

La pluie en Haute-Provence est principalement due à des dépressions méditerranéennes qui ramènent de l'air doux et humide de la mer, possible en toute saison mais rare entre début juin et fin août. Ce à quoi les orages d'origine convective doivent être ajoutés. Ces orages se produisent de fin avril à fin août, se développent sur les massifs et quelquefois sur toute la zone de plateaux et de basses vallées. Dans le département, on entend le tonnerre en moyenne 30 à 40 jours par an, ce qui fait des Alpes-de-Haute-Provence un des départements les plus orageux de France. Les perturbations atlantiques, quand elles arrivent sur le bassin méditerranéen, ont été très affaiblies par les centaines de kilomètres de terres traversées et l'ombre pluviométrique du Massif central et des Préalpes du nord, et n'amènent que quelques nuages. Mais le flux de Sud créé à l'approche de la perturbation peut faire remonter l'air doux et humide de la Méditerranée sur la Provence, ce qui, à l'automne, peut déclencher des épisodes pluvieux brefs et intenses.

Neige

La neige tombe sur les montagnes de novembre à mai. En raison du fort ensoleillement en toute saison, même en hiver, la neige fond rapidement sur les adrets, mais tient très bien dans les ubacs abrités et froids. La limite d'enneigement continu, au plus fort de l'hiver, se situe en moyenne à 1000-1200 m d'altitude à l'ubac et à 1300-1600 m à l'adret. Cependant les précipitations peuvent être irrégulières en hiver, et l'air assez doux en journée, d'où un enneigement assez peu fiable qui a conduit les stations de ski les moins bien situées autrefois prospères à cesser leurs activités. Il arrive que la neige tombe dans les vallées, y compris les plus basses. Les quantités sont en général faibles et la fonte rapide, mais on n'est pas à l'abri de grosses chutes de neige à très basse altitude (40 cm à Manosque en fin février 2001).

Hygrométrie

L'hygrométrie moyenne annuelle est comprise entre 60 et 70 %, mais est plus faible en été et plus élevée en automne. La particularité de la Haute-Provence est d'avoir une hygrométrie hivernale relativement faible (entre 60 et 70 %) par rapport aux régions plus proches de la côte. Le brouillard et les phénomènes de basses couches (couverture uniforme de stratus) sont rares (moins de 10 jours par an ; jamais en été). De plus, l'air est souvent très limpide, même à basse altitude, permettant de voir très souvent des montagnes distantes de plus de 50 kilomètres.

Vent

Entre vallée du Rhône, Alpes et Côte d'Azur, la Haute-Provence est très diversement exposée au vent. Dans l'ouest de département, comme partout en Provence, le Mistral, qui souffle de nord à nord-ouest, est le vent dominant. Il apporte un temps clair et sec sur l'ensemble du département (sauf quelquefois les massifs les plus à l'est). Mais la vitesse du vent diminue rapidement de l'ouest vers l'est, plus abrité par le relief. Le vent d'est à sud, ou Marin, arrive en second. C'est un vent qui apporte de l'air doux et humide sur tout le département, souvent accompagné de nuages bas voire de pluie.

Le vent fort (plus de 60 km/h) est surtout présent dans l'ouest de département, exposé au Mistral, tandis que l'est est peu venteux. On enregistre en moyenne 50 à 90 jours de vent fort par an, en allant de l'est vers l'ouest. Le relief joue un rôle important dans la force et la direction du vent, qui peut fortement varier sur quelques kilomètres, les vallées le guidant. De manière générale, l'agencement chaotique du relief en Haute-Provence tend à diminuer le vent sauf sur les crêtes.

Ensoleillement

La Haute-Provence est une des régions les plus ensoleillées de France, et les 300 jours de soleil par an que les professionnels du tourisme aiment vanter ne sont pas une légende.

L'ensoleillement moyen sur une année est de 2550 à 2650 heures au nord du département, de 2700 à plus de 2800 heures au sud-ouest du département. Le soleil brille en moyenne 5 heures par jour en hiver et 11 en été. Le fort ensoleillement, et donc les nuits souvent claires, explique que l'amplitude thermique diurne soit si élevée en toute saison.

L'abri contre les perturbations océaniques créé par les Préalpes et le Massif central y est pour beaucoup, la relative sécheresse de l'air également, d'où très peu de phénomènes de basses couches comme le brouillard ou les nuages bas. Peu touchée par les entrées maritimes, la Haute-Provence est la région de France la plus ensoleillée en automne et en hiver. Au printemps et en été, l'évolution diurne et les bourgeonnements qui la caractérisent réduisent significativement le nombre d'heures d'ensoleillement par rapport à la plaine et à la côte provençales.


Notes et références de l'article


Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

  • Météo Sud-Est, site de météorologues amateurs sur tout le sud-est de la France. Données climatiques complètes pour la station de Saint-Auban, et journalières pour deux communes du département.
  • Climat de Saint-Auban

Bibliographie

  • Jean-Christophe Vincendon, La Météo du Sud, éd. Loubatières. Ouvrage s'intéressant peu au climat des Alpes de Haute-Provence, mais permettant de comprendre les éléments de ce climat + quelques données climatiques minimes.
Ce document provient de « Climat des Alpes-de-Haute-Provence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Climat Des Alpes-de-Haute-Provence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Climat des alpes-de-haute-provence — Le département des Alpes de Haute Provence, en raison de son étendue entre collines provençales et hautes montagnes alpines, est sujet à un climat méditerranéen de montagne. Sommaire 1 Variété du climat 2 Températures 3 Précipitations et humidité …   Wikipédia en Français

  • Climat des Alpes-de-Haute-Provence — Le département des Alpes de Haute Provence, en raison de son étendue entre collines provençales et hautes montagnes alpines, est sujet à un climat méditerranéen de montagne. Sommaire 1 Variété du climat 2 Températures 3 Précipitations et humidité …   Wikipédia en Français

  • Démographie des Alpes-de-Haute-Provence — Alpes de Haute Provence 44°0′N 6°10′E / 44, 6.167 Alpes de Haute …   Wikipédia en Français

  • Département des Alpes-de-Haute-Provence — Alpes de Haute Provence 44°0′N 6°10′E / 44, 6.167 Alpes de Haute …   Wikipédia en Français

  • Alpes de Haute-Provence — 44°0′N 6°10′E / 44, 6.167 Alpes de Haute …   Wikipédia en Français

  • Alpes de Haute Provence — 44°0′N 6°10′E / 44, 6.167 Alpes de Haute …   Wikipédia en Français

  • Alpes-de-Haute-Provence — 44°0′N 6°10′E / 44, 6.167 Alpes de Haute Provence …   Wikipédia en Français

  • Alpes-de-haute-provence (IGP) — Pour le département, voir Alpes de Haute Provence. Vignoble de Provence …   Wikipédia en Français

  • L'Escale (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir L Escale. 44° 05′ 10″ N 6° 01′ 25″ E …   Wikipédia en Français

  • Le Caire (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Le Caire (homonymie). 44° 22′ 13″ N 6° 03′ 38″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.