Claudio Magris


Claudio Magris
Claudio Magris, 2009

Claudio Magris, né à Trieste le 10 avril 1939, est un écrivain, germaniste, universitaire et journaliste italien, héritier de la tradition culturelle de la Mitteleuropa qu'il a contribué à définir.

Il est notamment l'auteur de Danube (1986), un essai-fleuve où il parcourt le Danube de sa source allemande (en Forêt Noire) à la mer Noire, en traversant l'Europe centrale, et de Microcosmes (1997), portrait de quelques lieux dispersés dans neuf villes européennes différentes. Il est également chroniqueur pour le Corriere della Sera.

Il a été sénateur de 1994 à 1996. En 2001-2002, il a assuré un Cours au Collège de France sur le thème « Nihilisme et mélancolie. Jacobsen et son Niels Lyhne ».

Ses livres érudits connaissent un très grand succès public et critique. Magris a ainsi reçu plusieurs prix prestigieux couronnant son œuvre, comme le prix Erasme en 2001, le prix Prince des Asturies en 2004, qui entend récompenser en lui « la meilleure tradition humaniste et [...] l'image plurielle de la littérature européenne du début du XXIe siècle ; [...] le désir de l'unité européenne dans sa diversité historique[1] », et le Prix européen de l'essai Charles Veillon en 2009. Claudio Magris est également régulièrement cité depuis plusieurs années comme possible lauréat du prix Nobel de littérature[2].

« Comme Ulysse, il cherche à n'être personne, pour sauver de toute prise du pouvoir quelque chose de sien, une vie à lui : lisse, cachée, marginale, mais sienne[3] »

Ouvrages publiés en français

  • Le Mythe et l'empire dans la littérature autrichienne moderne (Il mito asburgico nella letteratura austriaca moderna, 1963), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur »,
  • Trieste : une identité de frontière (Itaca e oltre e Trieste. Un'identità di frontiera, 1982), en collaboration avec Angelo Ara, trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Le Seuil, 1991
  • Enquête sur un sabre (Illazioni su una sciabola, 1984), trad. Marie-Anne Toledano, Desjonquères, coll. « Les chemins de l'Italie », 1987
  • L'Anneau de Clarisse. Grand style et nihilisme dans la littérature moderne (L'anello di Clarisse, 1984), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, L'Esprit des péninsules, 2003
  • Danube (Danubio, 1986), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 1988 - Prix Bagutta 1987
  • Stadelmann (Stadelmann, 1988), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Scandéditions, 1993
  • Une autre mer (Un altro mare, 1991), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 1993. Ce livre prend pour héros un ami du philosophe Carlo Michelstaedter, auteur de La Persuasion et la Rhétorique et qui s'est suicidé à 23 ans. L'ami du philosophe voudrait apprendre à vivre selon la Persuasion.
  • Les Voix (Le voci, 1995), trad. Karin Espinosa, Descartes & Cie, 2002
  • Microcosmes (Microcosmi, 1997), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 1998 - Prix Strega 1997
  • Utopie et désenchantement (Utopia e disincanto. Saggi 1974-1998, 1999), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 2001
  • L'Exposition (La mostra, 2001), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 2003
  • Nihilisme et mélancolie. Jacobsen et son Niels Lyhne (leçon inaugurale faite le 25 octobre 2001, Collège de France, chaire européenne), Collège de France, 2001
  • Déplacements (chroniques du Corriere della Sera, 1981-2000), trad. Françoise Brun, La Quinzaine Litteraire, coll. « Voyager avec... », 2003
  • Trois Orients. Récits de voyages (L'infinito viaggiare, 2005), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Payot & Rivages, coll. « Rivages poche / Petite bibliothèque », 2006
  • À l'aveugle (Alla Cieca, 2005), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 2006
  • Vous comprendrez donc (Lei dunque capirà, 2006), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Gallimard, coll. « L'Arpenteur », 2008
  • Loin d'où ? Joseph Roth et la tradition juive-orientale (Joseph Roth e la tradizione ebraico-orientale, 1971), trad. Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Le Seuil, 2009

Prix et récompenses

Notes et références

  1. «Reunido en Oviedo el Jurado del Premio Príncipe de Asturias de las Letras 2004 [...], acuerda conceder el premio a D. Claudio Magris. Claudio Magris encarna en su escritura la mejor tradición humanista y representa la imagen plural de la literatura europea al comienzo del siglo XXI. Una Europa diversa y sin fronteras, solidaria y dispuesta al diálogo de culturas. En sus libros muestra Magris, con poderosa voz narrativa, espacios que componen un territorio de libertad, y en ellos se configura un anhelo: el de la unidad europea en su diversidad histórica.»
  2. En 2007 : « Magris favorito al Nobel » ; en 2008 : « Le Clézio, Magris, Adonis, favoris du Nobel de littérature »
  3. «Come Odisseo, cerca di essere nessuno, per salvare dalla presa del potere qualcosa di proprio, una vita sua: inappariscente, nascosta, marginale, ma sua.» Émission radiophonique Lo specchio del cielo, Autoritratti segreti, Rencontre avec Claudio Magris, par Lorenzo Mondo, RAI, RadioDue, 1986.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Claudio Magris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Claudio Magris — 2009. Born April 10, 1939 (1939 04 10) (age 72) Trieste, Italy …   Wikipedia

  • Claudio Magris — 2009. Claudio Magris (Trieste, 10 de abril de 1939) es un escritor italiano, traductor y profesor de la Universidad de Trieste. Contenido …   Wikipedia Español

  • Claudio Magris — Claudio Magris, escritor Italiano nacido en Trieste en 1939. Sus estudios han contribuido a difundir en su país natal el conocimiento de la cultura centroeuropea. Es creador del concepto político Mitteleuropa , que consiste en una Europa Central… …   Enciclopedia Universal

  • Claudio Magris — 2009 in der Frankfurter Paulskirche Claudio Magris (* 10. April 1939 in Triest) ist ein italienischer Schriftsteller, Germanist und Übersetzer. Von 1978 bis zu seiner Emeritierung 2006 …   Deutsch Wikipedia

  • Claudio — ist ein männlicher Vorname, die italienische, spanische und portugiesische Form von Claudius. Bekannte Namensträger Claudio Abbado (* 1933), italienischer Dirigent Claudio Achillini (1574–1640), italienischer Philosoph und Theologe Claudio… …   Deutsch Wikipedia

  • Claudio — is an Italian first name, derived from Latin Claudius. Claudio is also used in other Latin countries like Portugal and Spain. It may refer to: Claudio Silva, Famous cameraman,who traveled for 20 years filming in USA, Holland, Brasil and… …   Wikipedia

  • Magris — ist der Name folgender Personen: Claudio Magris (* 1939), italienischer Schriftsteller, Germanist und Übersetzer Roberto Magris (* 1959), italienischer Jazzmusiker Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehr …   Deutsch Wikipedia

  • Magris, Claudio — (1939– )    One of Italy’s greatest living writers, Claudio Magris was born in Trieste in 1939. An academic authority on the history and literature of Germany and central Europe, he is also an essayist, novelist, translator, and critic. In the… …   Historical Dictionary of modern Italy

  • Magris — Magris,   Claudio, italienischer Schriftsteller und Kulturpublizist, * Triest 10. 4. 1939; seit 1978 Germanistikprofessor an der Universität Triest, gilt als einer der bedeutendsten italienischen Germanisten, veröffentlicht neben Fachtexten (»Il… …   Universal-Lexikon

  • Magris — Magris, Claudio …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.