Classification décimale de Dewey


Classification décimale de Dewey
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dewey.

La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l’ensemble du savoir humain à l’intérieur d’une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par la classification décimale universelle (CDU) développée par Henri La Fontaine et Paul Otlet.

Sommaire

Principes : présentation des indices

La CDD répartit les ouvrages dans dix classes. Chaque classe est elle-même divisée en dix divisions, chaque division en dix subdivisions et ainsi de suite. Aucun indice ne peut avoir moins de 3 chiffres ; dans ce cas précis, celui de gauche correspond à la classe, celui du milieu à la division et celui de droite à la subdivision. Prenons l’exemple de l’indice 537 (l’électricité) : 5 = Sciences pures, 53 = Physique (division des Sciences pures), 537 = électricité et électronique (division de la Physique). Le 0, qui doit toujours être mentionné, a une valeur de généralité : 500 = Généralités sur les sciences pures, 530 = Généralités sur la physique[1].

Pour les indices dépassant 3 chiffres, un point doit séparer les trois premiers des suivants : 537 = Électricité et électronique, 537.2 = Électrostatique. Si l’indice dépasse 6 chiffres, on laisse un espace (pas de point) entre le sixième et le septième chiffres : 944.081 6 (l’Histoire de France de 1939 à 1945). Plus la notion à exprimer est fine, plus l’indice est long[1].

Sur l’étiquette collée sur le dos d’un livre et indiquant sa cote, on peut répartir l’indice sur plusieurs lignes, ce qui permet une meilleure lisibilité ; l’indice est suivi des premières lettres du nom de l’auteur[1].

La classification décimale de Dewey est souvent utilisée avec une Marguerite des couleurs dans les bibliothèques des écoles primaires (BCD) et dans les Centres de Documentation et d’Information (CDI) des collèges et des lycées.

Exemple de divisions successives

  • 600 - Techniques. (l’indice est 600, car il faut au moins trois chiffres)
    • 640 - Vie domestique. (l’indice est 640, car il faut au moins trois chiffres)
      • 641 - Alimentation
        • 641.5 - Cuisine. (un point sépare le troisième et le quatrième chiffres)
          • 641.57 - Cuisine pour les collectivités

Évolution

Bien qu’ayant été considérablement améliorée au cours de vingt révisions majeures, la CDD reflète toujours l’organisation générale du savoir telle qu’on la concevait aux États-Unis à la fin du XIXe siècle. C’est pourquoi la philosophie et la religion, par exemple, qui représentaient environ 10 % de la production éditoriale à cette époque, ont aujourd’hui encore une position disproportionnée dans la classification. C’est une source de critique de la CDD, qui relègue ainsi de nombreux ouvrages dans d’obscures subdivisions simplement parce qu’ils ne traitent pas de la pensée occidentale : ainsi les religions non-chrétiennes n’apparaissent que dans la division 290 (un dixième de l’espace consacré aux religions) et la littérature et l’Histoire européennes sont dominantes par rapport aux autres (comme elles le sont dans les rayonnages de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis). Certaines divisions ou subdivisions sont également vacantes ou ne sont plus utilisées[2][réf. incomplète].

La classification décimale universelle (CDU) est dérivée de la CDD.

Marque déposée

Depuis 1988, la classification de Dewey est un nom déposé par Online Computer Library Center (OCLC) qui a acheté les droits à la Forest Press Foundation, créée par Melvil Dewey pour poursuivre son œuvre.

Les deux premiers niveaux de la classification

Vous trouverez ci-après les dix classes, divisées chacune en dix division des deux premiers niveaux[3].

000 - Informatique, information, ouvrages généraux

100 - Philosophie, Parapsychologie et Occultisme, Psychologie

200 - Religion

300 - Sciences sociales

400 - Langues

500 - Sciences de la nature et Mathématiques

600 - Technologie (Sciences appliquées)

  • 600 Généralités sur la technologie
  • 610 Sciences médicales
  • 620 Art de l’ingénieur et activités connexes
  • 630 Agronomie, agriculture et activités connexes
  • 640 Économie domestique (arts ménagers). Vie familiale
  • 650 Gestion et services auxiliaires
  • 660 Génie chimique et techniques connexes
  • 670 Fabrication industrielle
  • 680 Fabrications de produits à usages particuliers
  • 690 Bâtiments

700 - Arts. Beaux-arts et arts décoratifs. Loisirs et Sports

  • 700 Généralités sur l’art
  • 710 Urbanisme. Art du paysage
  • 720 Architecture
  • 730 Arts plastiques. Sculpture
  • 740 Dessin. Arts décoratifs
  • 750 La peinture et les peintures
  • 760 Arts graphiques. Gravures
  • 770 Photographie et photographies
  • 780 Musique
  • 790 Loisirs et arts du spectacle. Sports

800 - Littérature (Belles-Lettres) et techniques d’écriture

  • 800 Généralités sur la littérature et les techniques d’écriture
  • 810 Littérature américaine en anglais
  • 820 Littératures anglaise et anglo-saxonne
  • 830 Littérature des langues germaniques. Littérature allemande
  • 840 Littérature des langues romanes. Littérature française
  • 850 Littératures italienne, roumaine, rhéto-romane
  • 860 Littératures espagnole et portugaise
  • 870 Littératures des langues italiques. Littérature latine
  • 880 Littératures des langues helléniques. Littérature grecque
  • 890 Littératures des autres langues

900 - Géographie, Histoire et disciplines auxiliaires

  • 900 Généralités sur la géographie et l’Histoire
  • 910 Géographie et voyages
  • 920 Biographie, généalogie, emblèmes, insignes
  • 930 Histoire générale du monde ancien
  • 940 Histoire générale de l’Europe
  • 950 Histoire générale de l’Asie, Orient, Extrême-Orient
  • 960 Histoire générale de l’Afrique
  • 970 Histoire générale de l’Amérique du Nord
  • 980 Histoire générale de l’Amérique du Sud
  • 990 Histoire générale des autres aires géographiques

Tables auxiliaires

Table 1 - Subdivisions communes

Sommaire de la Table 1 (Tiré de la Table 1, p. 198)

−01 Philosophie et théorie

−02 Ouvrages divers

−03 Dictionnaires, encyclopédies, concordances

−04 Sujets particuliers

−05 Publications en série

−06 Organisations et gestion

−07 Étude et enseignement, recherche, sujets connexes

−08 Histoire et analysa en relation avec les catégories de personnes

−09 Étude historique, géographique, relative à des personnes

Y compris,

Lorsque le sujet ne possède pas son indice propre, qu’il est inclus sous l’indice d’un autre sujet et qu’on trouve la mention Y compris, il ne faut pas ajouter de subdivisions communes.

Exemples :

1.Une encyclopédie portant sur les effets du climat en biophysique

Démarche

Sujet : Climat

Aspect : Biophysique

Aspect : Encyclopédie

Table 1 : Encyclopédie −03

Recherche dans l’index le sujet climat Biophysique : 571.49


Recherche dans la Table générale, 571.49 p.1114

.49 Biophysique du milieu

Y compris les effets du climat, des hautes altitudes


La cote Dewey sera 571.49, puisque le sujet est compris dans l’indice de Biophysique du milieu, on ne peut ajouter la subdivision commune Encyclopédie.

 500 : Sciences naturelles et mathématiques
 570 : Sciences de la vie   Biologie
 571 : Physiologie et sujets connexes
 571.4 : Biophysique
 571.49 : Biophysique du milieu

Table 2 - Subdivisions géographiques

  • Introduction:

La Table 2 représente les subdivisions géographiques et en est la plus importante en termes de volume. Les notations de la Table 2 ne sont employées que lorsqu’il est clairement indiqué de le faire dans les tables générales ou tables auxiliaires contrairement à la Table 1, que l’on peut utiliser en tout temps sauf sur indication contraire ou lorsqu’il y a redondance.

Les notations de la Table 2 sont employées principalement avec la notation 09, Table 1. Par exemple, l’enseignement des mathématiques dans les écoles primaires de Russie se classe à 372.70947 (372.7 Enseignement des mathématiques dans les écoles primaires + 09 Étude historique, géographique, relatif à des personnes de la Table 1 + 47 Russie de la Table 2). Parfois, les notations géographiques s’ajoutent directement à l’indice de base des tables générales mais seulement lorsqu’une note le précise. Par exemple, l’éducation des adultes en Nouvelle-Zélande se classe à 374.993 (374 Éducation des adultes + 374.9 Étude historique, géographique, relative à des personnes dont la note indique d’ajouter à l’indice de base 374.9 la notation 01-9, Table 2 + 93 Nouvelle-Zélande de la Table 2).

  • Sommaire:

-1 à -19 : Aires géographiques, régions, lieux en général ; océans et mers
-2 à -22 : Personnes
-3 à -39 : Monde antique
-4 à -49 : Europe Europe de l’Ouest
-5 à -59 : Asie Orient Extrême-Orient
-6 à -69 : Afrique
-7 à -79 : Amérique du Nord
-8 à -89 : Amérique du Sud
-9 à -99 : Autres parties du monde et mondes extraterrestres

  • Exemples:

Différence entre -09 et -9

Emploi des subdivisions communes après une notation géographique

Table 3 - Subdivisions pour les arts, les littératures, les genres littéraires

La Table 3 est utilisée afin de compléter un indice de classification pour les différentes littératures précédées par un * des Tables générales 810-890. Cette Table ne peut être utilisée seule. On utilise jamais la table 3 s'il a aucune indication ou * devant l'indice principale.

Table 3A - Subdivisions pour les ouvrages par ou sur un seul auteur

La Table 3A est utilisée avec la classe 800: La littérature. Elle sert à compléter par le genre littéraire propre à la littérature pour un auteur seulement. à la suite de cette classification, on doit également insérer l'indice d'époque pour l'auteur (l'époque où il publia le plus d'oeuvres) et par le Cutter-Sanborn, si l'auteur est connu.

  • Littérature générale
  • Poésies
  • Oeuvres dramatiques
  • Essaies
  • Écrits divers


Exemples:

Recueil de nouvelles par Guy de Maupassant. Guy de Maupassant: Écrivain français -> Littérature française (840)

Table 3B - Subdivisions pour les oeuvres par ou sur plusieurs auteurs

  • Introduction

♦On utilise la Table 3B pour l'analyse, la critique, la biographie, des recueils d'œuvres de deux auteurs et plus et aussi pour les techniques d'écriture d'une catégorie littéraire spécifique.

La Table 3B est suivi et complètée par la Table 3C, qui elle fournis des éléments supplémentaires pour permettre à la construction d'indices qui se retrouvent à l'intérieur de la Table 3B.

Il y existe plusieurs étapes afin de construire un indice de la Table 3B ( par ou sur plusieurs auteurs).

  • ÉTAPE 1 :

♦Il faut tout d'abord aller dans la Table générale sous le 810-892 qui est l'indice de base pour la langue qui est identifiée par une note sous forme (..ajouter à l'indice de base 82..) ou dans une note complémentaire, sinon c'est l'indice de base qui est pour la littérature. Si cela ne correspond pas à notre indice, il faut passer à l'étape 2.

  • ÉTAPE 2 :

♦Dans la Table 3B, il faut trouver une subdivision d'un genre littéraire, ex. : Fiction, -3. Il faut ajouter cette subdivision à l'indice de base

  • Exemple : Fiction anglaise 823.

♦Si le genre littéraire est sous la subdivision -8 qui est écrit divers, il faut à ce momment là aller aux indications sous -8 de la Table 3B. Par contre, s'il est question de la subdivision poésie, oeuvres dramtiques ou d'un genre particulier,Il faut aller à l'étape 3. voir l'exemple :

  • Exemple : -308 72 Fiction d'espionnage, de mystère, policiers, de suspense, gothique(compléter selon les indications sous -102-107)

♦S'il est question d'une période limité, aller à l'étape 4 et ceux qui n'ont pas de période spécifique, aller à l'étape 7.

  • ÉTAPE 3 :

♦Il faut utiliser cette notation de la Table 3B pour les catégories de la poésie, du théâtre, de la fiction ou des discours *Exemple : -104 3 Les odes dans la littérature américaines en anglais Indice : 811.043, il faut donc alors insérer un point après les trois premiers chiffre. Si jamais nous voulons avoir un thème spécifique sur les odes dans la littérature anglais, comme exemple : Les odes dans la littérature anglaise sur la mort, il faudra donc à ce moment là aller à la Table 3C, afin de spécifier notre genre ou notre thème. La Table 3C, nous permet alors d'avoir une catégorie particulière sur les odes, mais plus précisément sur la mort. Donc dans la Table 3C, la mort, son indice est -3548. Alors, mon indice de base est 811.043 et j'ai une note me précisant de construire mon indice selon les indications sous -102-107, donc 811.0433548 qui est Les odes dans la littérature anglais portant sur le sujet de la mort. Voir la Table 3C

  • ÉTAPE 4 :

♦Afin de vérifier s'il y existe une période, il faut aller à la Table générale sous 810-890. Si oui, on doit aller à l'étape 5. Sinon, il faut alors compléter notre indice en mettant un point après le troisième chiffre. Exemple: Poésie estonienne du 19ème siècle 894.5451

  • ÉTAPE 5 :

♦il est important de bien choisir la notation qui correspond afin de bien préciser la période. Exemple: Correspondance française de l'époque de la monarchie constitutionnelle 846.7, car il faut aussi bien suivre les notes qui expliquent de construire selon les indications sous 840.1-848 et au début de la Table 3. Lorsque nous allons au début des indications 840.1-848 : il mentionne de compléter l'indice de base par 84 ainsi selon les indications au début de la Table 3 et finalement utiliser la Table des périodes.

  • ÉTAPE 6 :
  • ÉTAPE 7 :


  • Sommaire

Les subdivisions de la Table 3B sont les suivantes :

  • -01-09 [Subdivisions communes; recueils; histoire, analyse, critique]
  • -1 Poésie
  • -2 Théâtre
  • -3 Fiction
  • -4 Essais
  • -5 Discours
  • -6 Genre épistolaire
  • -7 Humour et satire
  • -8 Écrits divers
  • Exemples

Table 3C - Notations qui s'ajoutent sur indication dans la Table 3B, 700.4, 791.4, 808-809

Table 4 - Subdivisions des langues et des familles de langues

  • Introduction:

Ces notations ne sont jamais employées seules. Elles sont employées avec les subdivisions des langues et des familles de langues lorsqu'une note l'indique, ou lorsque les indices de bases sont précédés d'un *, comme l'indique les explications sous 420-490. Pour utiliser la table 4, la langue doit être le sujet du document et non un aspect du sujet. Exemple: Dictionnaire français: notre sujet est la langue française et l'aspect du sujet est le dictionnaire.

  • Sommaire:
    • -01-09 Subdivisions communes
    • -1 Systèmes d'écriture, phonologie, phonétique de la langue standard
    • -2 Étymologie de la forme standard de la langue
    • -3 Dictionnaires de la forme standard de la langue
    • -5 Grammaire de la forme standard de la langue Syntaxe de la forme standard de la langue
    • -7 Variations historiques et géographiques, variations modernes non régionales
    • -8 Usages standard de la langue (Linguistique normative) Linguistique appliquée
  • Exemples:

Table 6 - Langues

  • Introduction: Ces notations ne sont jamais employée seules mais avec les indices de la table générale et des autres tables auxilliaires qui comportent l'indication d'ajouter la notation de la table 6.

Pour utiliser la table 6, la langue doit être un aspect du sujet et non le sujet du document. Exemple: Bible en français: notre sujet est la bible et l'aspect du sujet est la langue française.

  • Sommaire:
    • -1 Langues indo-européennes
    • -2 Anglais et vieil anglais (anglo-saxon)
    • -3 Langues germaniques
    • -4 Langues romanes
    • -5 Italien, sarde, dalmate, roumain, rhéto-roman
    • -6 Espagnol et portugais
    • -7 Langues italiques
    • -8 Langues helléniques
    • -9 Autres langues
  • Exemples:

Limites du système

Tout classement constitue un compromis entre l’objectif de simplifier la tâche du classificateur et celui de simplifier la tâche du chercheur. Dans le cas de la classification de Dewey, c’est le premier de ces deux facteurs qui a été privilégié : il n’est pas possible de se documenter sur un sujet sans savoir très précisément à quelle discipline le rattacher. Or cela pose problème lorsqu’un ouvrage traite précisément du lien entre deux disciplines. La bio-informatique, par exemple, sera-t-elle à chercher dans la section 500 ou 600 ? Et plus précisément 570 ou 620 ? Comme il n’est pas possible de répondre avec précision à cette question, la classification de Dewey se complètera utilement d’autres techniques comme :

La principale critique de cette classification est qu’elle a été centrée sur l’état d’esprit de la fin du XIXe siècle aux États-Unis d’Amérique et qu’elle représente cet état d’esprit qui ne correspond plus à notre conception actuelle des connaissances.

Ainsi, dans la classe 800 (Littérature), les deux premières divisions sont consacrées aux littératures en anglais (810 = Littérature américaine, 820 = Littératures anglaise et anglo-saxonnes), les six divisions suivantes aux littératures européennes (divisions 830 à 880) et une seule division aux littératures des autres langues (division 890).

De même, dans la classe 200 (Religion), les religions chrétiennes sont surreprésentées (divisions 220 à 280) tandis que les autres religions sont classées dans une seule division (290)[4].

Notes et références

  1. a, b et c Guide de la classification décimale de Dewey, p. 25.
  2. Guide de la classification décimale de Dewey
  3. Guide de la classification décimale de Dewey, p. 57-59.
  4. Guide de la classification décimale de Dewey, p. 58-59.
  • Annie Béthery, Guide de la classification décimale de Dewey, Éditions du Cercle de la Librairie, 2005, (ISBN 978-2-7654-0895-6)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Classification décimale de Dewey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Classification Décimale De Dewey — La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l ensemble du savoir humain à l intérieur d une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par la classification décimale… …   Wikipédia en Français

  • Classification decimale de Dewey — Classification décimale de Dewey La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l ensemble du savoir humain à l intérieur d une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par …   Wikipédia en Français

  • Classification décimale de dewey — La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l ensemble du savoir humain à l intérieur d une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par la classification décimale… …   Wikipédia en Français

  • Classification Décimale Universelle — Pour les articles homonymes, voir CDU. La classification décimale universelle (CDU) est un système de classification de bibliothèque développé par Paul Otlet et Henri La Fontaine, deux juristes belges fondateurs de l’Institut International de… …   Wikipédia en Français

  • Classification decimale universelle — Classification décimale universelle Pour les articles homonymes, voir CDU. La classification décimale universelle (CDU) est un système de classification de bibliothèque développé par Paul Otlet et Henri La Fontaine, deux juristes belges… …   Wikipédia en Français

  • Classification décimale universelle — Pour les articles homonymes, voir CDU. La classification décimale universelle (CDU) est un système de classification de bibliothèque développé par Paul Otlet et Henri La Fontaine, deux juristes belges fondateurs de l’Institut International de… …   Wikipédia en Français

  • Classification Dewey — Classification décimale de Dewey La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l ensemble du savoir humain à l intérieur d une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par …   Wikipédia en Français

  • Classification de Dewey — Classification décimale de Dewey La classification décimale de Dewey (CDD) est un système visant à classer l ensemble du savoir humain à l intérieur d une bibliothèque, développé par Melvil Dewey en 1876. Elle a été complétée et perfectionnée par …   Wikipédia en Français

  • Classification De La Bibliothèque Du Congrès — La classification de la Bibliothèque du Congrès (en anglais Library of Congress Classification ou LCC) est une classification mise au point et utilisée par la Bibliothèque du Congrès. Elle est également utilisée par plusieurs bibliothèques… …   Wikipédia en Français

  • Classification de la Bibliotheque du Congres — Classification de la Bibliothèque du Congrès La classification de la Bibliothèque du Congrès (en anglais Library of Congress Classification ou LCC) est une classification mise au point et utilisée par la Bibliothèque du Congrès. Elle est… …   Wikipédia en Français