Classement X


Classement X

Le classement X désigne dans plusieurs pays les films les plus fortement déconseillés ou interdits aux personnes les plus jeunes.

En droit français, X désigne le classement attribué aux films interdits aux moins de dix-huit ans en France, considérés comme pornographiques ou bien mettant en scène des violences ou portant atteinte à la dignité humaine. Ce classement est à différencier de la simple interdiction aux moins de 18 ans, qui n'est pas assortie des mêmes contraintes légales[1].

Sommaire

Aux États-Unis

En anglais, « classer X » se dit to X-rate, « classement X », X-rating, « classé X », X-rated ou même Rated R.

La mention X était une mention qui n'était ni une marque déposée, ni dont l'usage était fixé par une loi. Il pouvait être posée sur les films par les producteurs eux-mêmes. La Motion Picture Association of America avait repris cette appellation.

Certains producteurs de films pornographiques allaient jusqu'à placer un « XX » ou un « XXX » pour indiquer que leur film avait un contenu sexuel bien plus important que le stade à partir duquel le film est interdit aux moins de 18 ans.

En conséquence, la MPAA renonça à utiliser cette appellation et la remplaça par « NC-17 », qu'elle avait déposé comme marque, et qui avait l'avantage de clairement recouvrir à la fois la violence et la pornographie, alors que son usage par les pornographes avait donné l'impression que le classement X se référait exclusivement à la pornographie.

En France

La loi

Ce classement a été introduit par le décret du 30 octobre 1975 puis par les articles 11 et 12 de la loi du 30 décembre 1975 (loi de finances pour 1976). Cette loi, toujours en vigueur, taxe plus lourdement ces films que les autres, et les exclut, ainsi que les salles qui les diffusent, de toute subvention publique. Mais elle ne précise pas ce qu'est un film pornographique ou incitant à la violence. Le classement X est attribué par une « commission du classement des œuvres cinématographiques » du ministère de la Culture, dont la composition est détaillée dans un décret du 23 février 1990.

Histoire du classement X

Après le succès de films tels qu'Emmanuelle (1974), le cinéma érotique et pornographique connaît une vogue exceptionnelle, profitant de l'absence de législation. Les salles spécialisées se développent, beaucoup plus rapidement que les cinémas classiques. Mais les milieux conservateurs s'érigent contre cette liberté. Le gouvernement du premier ministre Jacques Chirac, jusque-là attentiste, se range à l'idée d'une taxation, plutôt que d'une censure.

Cette loi va avoir pour effet de ranger le cinéma pornographique dans une catégorie séparée, où la rentabilité est difficile à obtenir, n'incitant pas à une grande créativité. Une analyse défendue par Ovidie, co-réalisatrice d'Histoires de sexe(s) (2009), dernier film en date à obtenir une classification X de la part de la commission de censure du CNC, le 6 octobre 2009[2].

Notes et références

  1. Rapport d'activité mars 2004 / mars 2005 de la Commission de Classification (disponible en ligne)
  2. http://blog-ovidie.frenchlover.tv/histoires-de-sexes-le-premier-film-classe-x-depuis-1996.html

Voir aussi

Article connexe

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Classement X de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • classement — [ klasmɑ̃ ] n. m. • 1784; de classer 1 ♦ Action de ranger dans un certain ordre; façon dont un ensemble est classé, présenté. ⇒ arrangement, classification; ordre. Classement provisoire, définitif, rigoureux. Classement alphabétique, thématique,… …   Encyclopédie Universelle

  • Classement — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • classement — CLASSEMENT. s. m. État de ce qui est classé. Classement des matières …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • classement — (klâ se man) s. m. 1°   Action de mettre dans un certain ordre. Faire un classement de papiers. Classement d une bibliothèque.    Classement des fortunes en vue de l impôt. 2°   État de ce qui est classé. Le classement des matières. REMARQUE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CLASSEMENT — n. m. Action de classer, de mettre dans un certain ordre, ou état de ce qui est classé. Le classement de ces papiers, de cette bibliothèque sera fort long. Le classement des matières. Faire établir un classement entre les candidats admissibles à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CLASSEMENT — s. m. Action de classer, de mettre dans un certain ordre ; État de ce qui est classé. Le classement de ces papiers sera fort long. Le classement des matières. Il ne s emploie guère sans complément …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • classement — rūšiavimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. classification; sort; sorting vok. Sortieren, n; Sortierung, f rus. сортировка, f; упорядочение, n pranc. classement, m; tri, m; triage, m …   Automatikos terminų žodynas

  • classement — klasifikavimas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. classifying; classing vok. Klassifizierung, f rus. классифицирование, n pranc. classement, m …   Fizikos terminų žodynas

  • Classement —    Droit administratif: dans les hypothèses où l exigence en est requise, acte réalisant l incorporation juridique d un bien dans le domaine public d une collectivité …   Lexique de Termes Juridiques

  • classement — (JLe) stilling …   Sportsjournalistisk dansk ordbog