Clair-obscur


Clair-obscur
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clair-obscur (homonymie).
Le Nouveau-né, de Georges de La Tour.

Le clair-obscur est une technique picturale dans laquelle des parties claires côtoient immédiatement et sans dégradations de couleurs, des parties très sombres, créant des effets de contrastes parfois violents. Ce procédé a été mis au point dès la Renaissance, par Polidoro da Caravaggio, mais porté à son apogée par Le Caravage et ses suiveurs, puis par des peintres des écoles du nord, notamment Rembrandt.

Dans la plupart des pays du monde, cette technique est connue sous le nom italien Chiaroscuro.

Le clair-obscur en peinture

La systématisation du clair-obscur chez Caravage a une signification : le monde terrestre est plongé dans l’obscurité tandis que l’intrusion divine se signale par la lumière de l'action. Ce procédé permet d’augmenter la tension dramatique, de figer les attitudes à un moment précis, de mettre en volume les personnages et de donner l’illusion du relief.

Ces peintures sont devenues plus ternes et plus sombres qu'à l'époque de leur création, suite au vieillissement des pigments et des vernis.

Le clair-obscur en littérature

Le clair-obscur est une figure de style appelée oxymore qui consiste à placer l'un à côté de l'autre deux mots opposés afin de créer un 3e sens. Ce procédé littéraire crée un paradoxe et débouche le plus souvent sur une métaphore. Exemple : « Cette obscure clarté » (Corneille, Le Cid)

Balzac se serait inspiré de cette technique dans ses ouvrages pour décrire les différents aspects de ses personnages, en raison de son admiration pour Rembrandt, notamment dans la description du colonel Chabert dans le livre du même nom.

Jacques Prévert s'en est servi par ailleurs dans son poème La Grasse matinée.

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Clair-obscur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • clair-obscur — [ klɛrɔpskyr ] n. m. • 1668; it. chiaroscuro (en fr., 1596) 1 ♦ Peint. Effet de contraste produit par les lumières et les ombres des objets représentés. Des clairs obscurs. Spécialt Ensemble de lumières et d ombres douces, fondues et nuancées. «… …   Encyclopédie Universelle

  • Clair obscur — Pour les articles homonymes, voir Clair obscur (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Clair-obscur — Clair ob|scur auch: Clair obs|cur 〈[klɛ:rɔbsky:r] n.; od. s; unz.; Mal.〉 Helldunkel, Stilmittel in der Malerei, bei dem die Wirkung durch den Kontrast von Hell u. Dunkel erreicht wird ● Clair obscur Zeichnung [frz.] * * * Clair ob|s|cur [klɛrɔps… …   Universal-Lexikon

  • Clair Obscur — sind eine französische Cold Wave und Avantgarde Formation. Sie wurde 1981 von Thierry Damerval (Bass, Keyboard, Gesang) Nicholas Demarthe (Gitarre, Keyboard) sowie dessen Bruder Christophe Demarthe (Gesang) in Paris gegründet. 1989 verließ… …   Deutsch Wikipedia

  • Clair-obscur — Clair ob*scur , n. [F. See {Clare obscure}.] See {Chiaroscuro}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Clair-obscur — Clair obs|cur* [klɛrɔps ky:ɐ̯] das; [s] <aus gleichbed. fr. clair obscur> Helldunkelmalerei (Stil in Malerei u. Grafik) …   Das große Fremdwörterbuch

  • Clair-obscur — (franz., spr. klǟr obskǖr, ital. Chiaroscuro), in der Malerei s. Helldunkel. Im Buchdruck die Herstellung eines Bildes in verschiedenen Abtönungen einer Farbe, meist auch unter Zuhilfenahme der Farbe des Papiers für die hohen Lichter durch… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Clair-obscur — (frz., spr. klärobskühr), s. Helldunkel; in der Holzschneidekunst früher die Herstellung farbiger Drucke durch 2 4 geschnittene Platten …   Kleines Konversations-Lexikon

  • clair-obscur — CLAIR OBSCUR: On ne sait pas ce que c est …   Dictionnaire des idées reçues

  • clair-obscur — (izg. klȇr obskȋr) m DEFINICIJA umj. francuski termin za chiaroscuro ETIMOLOGIJA fr. (dosl.): svijetlo tamno …   Hrvatski jezični portal

  • clair-obscur — (klê rob skur, au pluriel comme au singulier) s. m. 1°   Terme de peinture. En général, manière de traiter les jours et les ombres. On dit d un peintre qu il entend bien le clair obscur, lorsqu il détache bien ses figures, par une heureuse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.