Cirque Romain


Cirque Romain

Cirque romain

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cirque (homonymie).

Un cirque, dans le monde romain, est un édifice public où étaient organisées des courses de chars .

Cirque Flaminius (Rome), par Bartoli, 1699 : vision raccourcie, mais explicite

Sommaire

Architecture

Plan du Circus Maximus (Rome)

Plan d'un cirque romain

Chaque fois que c'est possible, on observe des dissymétries dans le plan des cirques romains :

  • la spina est rarement dans l'axe, mais plutôt disposée un peu en biais, pour faciliter le départ des équipages et la prise du virage en bout de piste.
  • l'oppidum (bâtiment comprenant les écuries et les stalles de départ) n'est pas perpendiculaire à la piste, mais disposé en oblique, de manière à compenser les handicaps résultant des positions de départ plus ou moins avantageuses.

La piste et les gradins

Le cirque romain était constitué d'une piste oblongue tournant autour d'un mur bas central, et de gradins (cavea) construits en maçonnerie, souvent sur arcades, ou plus simplement, en bois ou même adossés sur un talus. Plusieurs de ces méthodes de construction pouvaient être appliquées au même monument, pour compenser les accidents du terrain.

Le mur : spina

Le mur central (spina, pluriel spinae), très peu élevé, mais large de plusieurs mètres, était orné de marbres, de statues et d'obélisques ou de fontaines plus ou moins prestigieux. Les plus beaux obélisques égyptiens de Rome proviennent des spinae des différents cirques.

Les bornes : meta

Les extrémités du mur étaient protégées par des bornes très solides (meta, pluriel metae), autour desquelles tournaient les équipages de chars, avec auriges (conducteurs de chars) et chevaux.

Les deux extrémités

L'une des extrémités de la piste et des gradins était en demi-cercle (sphendonè), l'autre accueillait les stalles de départ (carceres), inscrites dans un bâtiment d'écuries appelé oppidum ("la place forte").

La tribune d'honneur

Une loge monumentale, aménagée au-dessus d'une tribune, accueillait l'empereur ou les responsables locaux, ainsi que les généreux commanditaires du spectacle.

Quelques cirques romains

Place du Circus Maximus, avec le Palatin à droite de la photo
  • Cirque de Mérida (Mérida), excellemment conservé et dégagé sur toute sa surface, avec une spina en très bon état.

Cirques, stades, amphithéâtres et hippodromes

Trèves possédait un cirque (pour les courses de chars), et un amphithéâtre (pour les jeux du cirque et combats de gladiateurs)

Il ne faut pas confondre les cirques, destinés aux courses de chars, avec les stades de Rome (piazza Navona : stade de Domitien), et des pays de tradition hellénique (Grèce continentale, Îles Égéennes, Asie Mineure), de forme à première vue similaire, mais destinés aux exercices d'athlétisme, et donc de dimensions plus modestes et dépourvus de mur central et de stalles.

Il ne faut pas non plus confondre les cirques avec les amphithéâtres (de forme elliptique, type Colisée ou arènes d'Arles, amphithéâtre de Capoue), destinés aux combats de gladiateurs, aux venationes (spectacles de combats avec des fauves) et naumachies, souvent nommés, un peu à tort, jeux du cirque.

Mais il est vrai qu'en latin, on a toujours appelé circenses les jeux de l'amphithéâtre : l'expression latine Panem et circenses ("du pain et des jeux") comprenait tous les jeux, ceux de l'amphithéâtre comme ceux du cirque.

Les obélisques

Des obélisques, égyptiens ou non, décoraient la spina des cirques romains : obélisque du Latran provenant du Circus Maximus, obélisque du Vatican du cirque de Caligula et de Néron, ou obélisque de Théodose encore en place au centre de l'Hippodrome de Constantinople.

L'orgue hydraulique

L'orgue "hydraulique" de Ctésibios ou hydraule (hydraulos), dont le débit d'air est régulé par un réservoir d'eau, semble être l'instrument par excellence des jeux du cirque. On peut en voir un ou deux exemplaires sur le piédestal de l'obélisque de Théodose.

Article détaillé : Ctésibios.

Le cirque romain dans la littérature et l'art

Course de chars, par Albert Kuhn (1913)

L'image du cirque romain a été popularisée par le roman Ben Hur, de Lew Wallace (1880), et plus encore par les différentes reprises cinématographiques et scénographiques :

Liens internes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Ce document provient de « Cirque romain ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cirque Romain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cirque (romain) — Cirque romain Pour les articles homonymes, voir Cirque (homonymie). Un cirque, dans le monde romain, est un édifice public où étaient organisées des courses de chars …   Wikipédia en Français

  • Cirque romain — Pour les articles homonymes, voir Cirque (homonymie). Un cirque, dans le monde romain, est un édifice public où étaient organisées des courses de chars …   Wikipédia en Français

  • Cirque Romain De Vienne (Isère) — Le Cirque romain de Vienne (Isère) a été construit à la fin du IIe siècle. Il est connu par des fouilles du XIXe siècle. Seul reste visible aujourd hui un vestige unique en son genre, couramment appelé Pyramide de Vienne, et localement… …   Wikipédia en Français

  • Cirque romain de Vienne (Isere) — Cirque romain de Vienne (Isère) Le Cirque romain de Vienne (Isère) a été construit à la fin du IIe siècle. Il est connu par des fouilles du XIXe siècle. Seul reste visible aujourd hui un vestige unique en son genre, couramment appelé… …   Wikipédia en Français

  • Cirque romain de Vienne (Isère) — Le Cirque romain de Vienne (Isère) a été construit à la fin du IIe siècle. Il est connu par des fouilles du XIXe siècle. Seul reste visible aujourd hui un vestige unique en son genre, couramment appelé Pyramide de Vienne, et localement… …   Wikipédia en Français

  • Cirque romain de vienne (isère) — Le Cirque romain de Vienne (Isère) a été construit à la fin du IIe siècle. Il est connu par des fouilles du XIXe siècle. Seul reste visible aujourd hui un vestige unique en son genre, couramment appelé Pyramide de Vienne, et localement… …   Wikipédia en Français

  • Cirque romain de Vienne — La Pyramide de Vienne de jour Présentation Nom local Pyramide de Vienne Date de construction fin du …   Wikipédia en Français

  • Cirque (Arles) — Cirque d Arles Course de chars, par Albert Kuhn (1913) Le Cirque romain d Arles est le plus vaste édifice romain de la cité; il est édifié en 149. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Cirque de Caligula et de Néron — Cirque de Caligula et Néron, Bartoli, 1699 Lieu de construction Plaine vaticane Date de construction milieu du Ier siècle Or …   Wikipédia en Français

  • Cirque De Caligula Et De Néron — Cirque de Caligula et de Néron …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.