Ciompi


Ciompi
Statue de Michele di Lando, chef de la révolte de 1378, Loggia del Mercato Nuovo à Florence

Les Ciompi composaient la classe sociale la plus pauvre des travailleurs de l'industrie textile dans la Florence de la Renaissance.

Ces miséreux, qui n’avaient pas de guilde pour les représenter, nourrirent du ressentiment à l’égard du pouvoir en place dont la puissance reposait sur leur travail, l’Art de la laine (l’établissement de la manufacture textile étant le secteur économique de la prospérité de Florence).

Sommaire

Historique

En 1378, ils lancèrent la « révolte des Ciompi », une brève insurrection de la classe populaire laissée pour compte, le popolo minuto, ce qui resta un souvenir traumatisant pour les membres des guildes les plus puissantes (et grâce auquel on peut expliquer le soutien apporté aux Médicis longtemps plus tard, représentants la stabilisation de l’ordre florentin).

La révolte porta brièvement au pouvoir un niveau de démocratie sans précédent européen dans la Florence du XIVe siècle.

Ce sont des tensions entre grassi qui déclenchèrent le soulèvement. Des membres des classes populaires, appelées à prendre part au mouvement de la fin du mois de juin de 1378, prirent plus d’importance à partir de juillet.

Ils présentèrent une série de pétitions au corps gouvernant, la Signoria, réclamant une politique fiscale plus équitable et le précieux droit de constitution des guildes pour ces groupes qui n’en avaient pas encore. C’est ainsi que le 22 juillet, la couche la plus défavorisée s’imposa au gouvernement, en plaçant le cardeur de laine Michele di Lando, en tant que Gonfalonier de Justice, et exhibant leur bannière (symbole d’existence politique) au Palazzo della Signoria.

Les révolutionnaires de la République florentine furent soutenus par les membres radicaux des arti minori, les guildes traditionnellement sans pouvoir.

Ils étendirent les privilèges de la guilde aux Ciompi, et pour la première fois, un gouvernement européen représenta toutes les classes de la société, bien que brièvement.

Mais en quelques semaines, les Ciompi furent désillusionnés, lorsque le nouveau gouvernement échoua dans l’exécution de toutes leurs demandes utopiques.

Les conflits d’intérêts entre guildes mineures et les Ciompi devinrent évidents.

Ils furent renversés par les plus conservateurs de la société florentine, quand les grandes et petites guildes s’unirent pour rétablir l’ordre antérieur, dans une contre-révolution au sein de laquelle le chevalier Salverstro de Medici joua un rôle essentiel de répression.

Le 31 août, un grand groupe de Ciompi s’étant réuni sur la Piazza della Signoria fut facilement dispersé par les guildes majeures et mineures qui s’étaient unies pour l’occasion.

En réaction à cet épisode révolutionnaire, la toute nouvelle guilde des Ciompi fut abolie et pendant 4 ans, la domination des guildes les plus puissantes fut rétablie.

L’Histoire de Florence de Machiavel représente la révolte avec une série de débats imaginés et des discours rapportant les positions des protagonistes, selon le point de vue de ce champion de la stabilité de l’État. Ces événements furent vus par l’Église et les classes dominantes comme un phénomène de retour à l’ordre naturel de Dieu.

Après l'annulation de leur participation en 1382, la guilde des Ciompi s'allie alors aux Albizzi qui dominèrent la vie politique florentine jusque 1434, date du retour de Cosme l'ancien et des Médicis, qui entraîne le départ des Albizzi et de leurs alliés, la famille Peruzzi, les Barbadori et les Strozzi.

Après la Grande Peste, au cours de la seconde moitié du XIVe siècle, des événements similaires chamboulèrent grandement l’Europe politique : les classes les plus opprimées luttèrent pour des conditions plus justes.

En milieu rural, les vallées françaises du Haut-Dauphiné et du Piémont italien obtiennent la signature de la charte du Grand Escarton, qui leur donnent des droits et réduit le poids des prélèvements fiscaux pour les paysans.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Nicolas Machiavel, Florence insurgée - La révolte des Ciompi, Éditions L'Esprit frappeur, 1998, (ISBN 2-84405-057-3)
  • Alessandro Stella, La révolte des Ciompi. Les hommes, les lieux, le travail, Paris, EHESS, 1993.
  • Michel Mollat et Philippe Wolff, Ongles bleus, jacques et ciompi - les révolutions populaires en Europe aux XIVe et XVe siècles, Calmann-Lévy, 1970, in 8°, 223 pages.
  • Un soulèvement prolétarien à Florence au XIVe siècle, introduction de Simone Weil à un texte de Machiavel, in Écrits historiques et politiques, Gallimard, Paris, 1960.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ciompi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ciompi — (muncitori în Florenţa medievală) s. m. pl. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  CIOMPI s.m.pl. Nume dat muncitorilor torcători de lână din Florenţa sec. XIV, care, aliaţi cu meseriaşii neîncadraţi în bresle, s au răsculat… …   Dicționar Român

  • Ciompi — ist der Name von Luc Ciompi (* 1929), Schweizer Psychiater Sonstiges Ciompi Aufstand, Erhebung der Unterschicht, dem popolo minuto unter dem Namen der Ciompi, der Wollkämmer in Florenz im Jahre 1378 Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Ciompi — (Флоренция,Италия) Категория отеля: Адрес: 50100 Флоренция, Италия Описание …   Каталог отелей

  • Ciompi — (ital., spr. Tschompi, d. i. Wollkämmer), 1378 entstandene neue Zunft in Florenz, nach denen man die Revolution von 1378 benennt, s. u. Florenz (Gesch.) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ciompi — (izg. čȏmpī) m mn DEFINICIJA pov. grebenari vune, radnici u firentinskim manufakturama sukna koji su 1378. podigli ustanak protiv poslodavaca i bogatih građana ETIMOLOGIJA tal …   Hrvatski jezični portal

  • Ciompi — The Revolt of the Ciompi was a popular revolt in late medieval Florence by wool carders known as ciompi (Italian pronunciation: [ˈtʃompi]), who rose up in 1378 to demand a voice in the commune s ordering. In late medieval Florence, the… …   Wikipedia

  • Ciompi — La revuelta de los Ciompi fue un levantamiento popular que aconteció en Italia en 1378, a finales de la Edad Media, liderado por los cardadores de lana conocidos como ciompi . Ciompi En Florencia de fines del medioevo, los ciompi (cardadores de… …   Wikipedia Español

  • Ciompi —    Florentine term for unskilled wool carders employed in the woollen industry, one of the lowest ranking social and economic groups. Their violent rebellion in 1378 was a memorable incident in the troubled political and economic history of 14th… …   Historical Dictionary of Renaissance

  • Ciompi-Aufstand — Der Ciompi Aufstand (italienische Aussprache:[ˈtʃom.pi]) war ein Aufstand, der Florenz, die Stadt am Arno, in den Sommermonaten des Jahres 1378 erschütterte. Der Aufstand begann im Juni und dauerte bis Ende August an, hierbei spielten die Ciompi …   Deutsch Wikipedia

  • Ciompi, Revolt of the — (1378) Uprising of cloth workers and other craftsmen in Florence that brought a democratic government to power. A struggle between ruling factions triggered the rebellion, which was led by the ciompi (wool carders). The rebels demanded a more… …   Universalium


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.