Cinema turkmene


Cinema turkmene

Cinéma turkmène

Turkmenistanfilm.png
Cinéma d'Asie centrale

Le Turkménistan n'étant indépendant que depuis 1991 (membre de l'Union soviétique depuis 1924), la production turkmène des années qui précèdent peut être distinguée de la production russe par la langue de tournage des films concernés ou par la nationalité de leurs réalisateurs.

Sommaire

Réalisateurs turkmènes

  • Aleksandr Ledashchev
  • Alty Karliyev (ou Alty Karliev), né le 6 janvier 1909
  • Anatoli Karpukhin, né le 6 mai 1925
  • Baba Annanov, né le 20 février 1934 à Achgabat
  • Bairam Abdullayev
  • Bulat Mansurov, né le 7 juillet 1937 à Chardzhui
  • Byul-Byul Mamedov, né en 1953
  • Eduard Redzhepov
  • Ilmurad Bekmiyev
  • K. Oranzhakhatov
  • Kakov Orazsyakhedov
  • Khalmamed Kakabayev (ou Khalmamed Kakabaiev)
  • Khodzha Kuli Narliyev (ou Khodjakouli Narliev), né le 21 janvier 1937 à Achgabat
  • Lora Stepanskaya
  • Mered Atakhanov, né en 1914 à Godus (Province de Mary)
  • Mourad Aliev (?)
  • Mukhamed Soyunkhanov
  • Saparov Mollanazarov (?)
  • Sergei Shchugaryov (ou Sergei Shchugarev)
  • Uzmaan Saparov (ou Osman Saparov, Usman Saparov), né le 19 février 1938
  • Vladimir Barsky, né en 1889 et décédé le 24 janvier 1936
  • Yazgeldy Seidov

Films turkmènes

Films de l'ère soviétique

  • Gyul i Tolmaz (1929) de Vladimir Barsky
  • Dva brata (1937) d'Aleksandr Ledashchev
  • Moi et mes frères (1964) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Le Pétrole de Turkménie (1967) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Trois jours d’une année (1968) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Utolyeniye zhazhdy (1968) de Bulat Mansurov
  • Un Homme à la mer (1969) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Priklyucheniya Dovrana (1969) d'Anatoli Karpukhin
  • Smerti net rebyata (1970) de Bulat Mansurov
  • Za rekoy, granitsa (1971) d'Alty Karliyev
  • La Bru ou La Belle Fille (Nevestka, 1972) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Kogda zhenshchina osedlaet konya (1974) de Khodzha Durdy Narliyev
  • Quand la femme selle le cheval (1975) de Khodzha Durdy Narliyev (même film que le précédent?)
  • Ose dire non! (1977) de Khodzha Durdy Narliyev
  • Golnky shivnt v kyarizakh (1980) de Baba Annanov
  • L'Arbre Djamal (Derevo Dzhamal, 1981) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Kara-Koum 45° à l'ombre (Karakumy, 45 v teni, 1982) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Muzhskoye vospitaniye (1982) de Uzmaan Saparov et Yazgeldy Seidov
  • Trizna (1982) de Bulat Mansurov
  • Sultan Beybars (1982) de Bulat Mansurov
  • Quand papa reviendra (1982) de Khalmamed Kakabayev
  • Vozvrashcheniye pokrovitelya pesen (1984) de Ilmurad Bekmiyev
  • Fragui privé de bonheur (Fragi - Razluchyonnyy so schastyem, 1984) de Khodzha Kuli Narliyev
  • Blistayushchiy mir (1984) de Bulat Mansurov
  • Priklyucheniya na malenkikh ostrovakh (1985) de Uzmaan Saparov
  • Taynyy posol (1986) de Khalmamed Kakabayev
  • Dzhigit vsegda dzhigit (1986) de Mered Atakhanov
  • Karakumskiy reportazh (1986) de Yazgeldy Seidov
  • Tvoy brat - moy brat (1987) de Mukhamed Soyunkhanov
  • Dolina mesti (1987) de Kakov Orazsyakhedov
  • Do svidaniya, moy parfinyanin! (1987) de Khodzha Durdy Narliyev
  • Beshenaya (1988) de Uzmaan Saparov
  • Legenda drevnikh gor (1988) de Yazgeldy Seidov
  • Skazka o volshebnom bisere (1988) de Ilmurad Bekmiyev
  • Nichevo ne sluchilos' (1989) de Mukhamed Soyunkhanov
  • Klyatvy nashego detstva (1989) de Kakov Orazsyakhedov
  • Mankourt (1990) de Khodzha Durdy Narliyev

Films post-soviétiques

  • Destan moey yunosti (1992) de Byul-Byul Mamedov
  • The Unlucky Indian Woman (Neschastnaya indyanka, 1992) de K. Oranzhakhatov
  • Little Angel, Make Me Happy (Angelochek sdelay radost, 1993) de Uzmaan Saparov
  • Blockhead (Okhlamon, 1993) de Eduard Redzhepov
  • Karakum (1994) de Uzmaan Saparov et Arend Agthe
  • Broken Heart (Yandym, 1995) de Bairam Abdullayev et Lora Stepanskaya
  • Fragrance of Wishes (Ham hyyal, 1996) de Sergei Shchugaryov
  • Akpamyk (1996) de Ilmurad Bekmiyev

Le cinéma turkmène en Occident

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Cin%C3%A9ma turkm%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cinema turkmene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cinéma Turkmène — Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek Cinéma tadjik Cinéma …   Wikipédia en Français

  • Cinéma turkmène — Le Turkménistan n étant indépendant que depuis 1991 (membre de l Union soviétique depuis 1924), la production turkmène des années qui précèdent peut être distinguée de la production russe par la langue de tournage des films concernés ou par la… …   Wikipédia en Français

  • Cinema asiatique — Cinéma asiatique Cet article fait partie de la série Cinéma des cinq continents Continents Cinéma africain Cinéma des Amériques Cinéma asiatique …   Wikipédia en Français

  • Cinéma Asiatique — Cet article fait partie de la série Cinéma des cinq continents Continents Cinéma africain Cinéma des Amériques Cinéma asiatique …   Wikipédia en Français

  • Cinema tadjik — Cinéma tadjik Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek …   Wikipédia en Français

  • Cinéma Tadjik — Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek …   Wikipédia en Français

  • Cinema afghan — Cinéma afghan Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek Cinéma tadjik Cinéma turkmène …   Wikipédia en Français

  • Cinéma Afghan — Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek Cinéma tadjik Cinéma turkmène …   Wikipédia en Français

  • Cinema ouzbek — Cinéma ouzbek Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek …   Wikipédia en Français

  • Cinéma Ouzbek — Cinéma d Asie centrale Cinéma kazakh Cinéma kirghiz Cinéma ouzbek …   Wikipédia en Français