Cimmérien


Cimmérien

Cimmériens

Les Cimmériens (Κιμμέριοι, Kimmerioi en grec ancien et Gimirraya pour les Assyriens) étaient un peuple d'origine indo-européenne installé dans le pourtour de la mer d'Azov avant de déferler aux VIIIe et VIIe siècles av. J.-C. sur le Moyen-Orient et l'Asie Mineure.

Les Cimmériens étaient appelés Kimris ou Cimbres par les anciens historiens français[1].

Sommaire

Des sources fragmentaires

L'histoire des Cimmériens nous est partiellement connue par les auteurs grecs comme Homère, Hérodote et Strabon et par des récits militaires assyriens. Les fouilles archéologiques et les recherches linguistiques contribuent à mieux faire connaître ce peuple cavalier nomade. On ignore presque tout de leur(s) religion(s), excepté quelques conjectures réalisées à partir de tumuli retrouvés en Ukraine, en Bulgarie et en Russie (mer Noire) mélangeant chamanisme animiste et polythéisme syncrétique, déités anthropozoomorphes, centaures, chimères, dragons et Ouroboros.

Une épopée guerrière

Les Cimmériens sont considérés par certains archéologues comme les fondateurs de la « civilisation des kourganes » implantée au sud de la Russie. Originaires du centre de l'Europe, ils s'installèrent vraisemblablement dès 1200 av. J.-C. dans la steppe, au nord de la Mer Noire, et dans le territoire qu'Hérodote appelle le Bosphore cimmérien.

Vers 700 av. J.-C., les Cimmériens sont repoussés par les Scythes, eux-mêmes soumis à la pression des Massagètes [2]. La noblesse cimmérienne tente de résister mais le peuple finit par se disperser, une partie se dirigeant vers le centre de l'Europe, une autre vers l'Asie Mineure. Les tribus parties vers l'Europe sont peut-être celles qui, assimilées ultérieurement aux peuplades celtiques et germaniques, seront identifiées par les Romains sous le nom de Cambriens et de Cimbres.

L'autre groupe franchit le Bosphore[3] vers 708 av. J.-C. et établit une colonie dans la région de Sinope [2]. Les Cimmériens vivent alors de pillage et poursuivent leur progression jusqu'à l'Assyrie. Ils commencent par s'attaquer au royaume d'Urartu, dans la région du lac d'Ourmia. Le roi Rusa I puis son fils Argishti II ne parviennent pas à les contenir et subissent de lourdes défaites. Les Cimmériens sont alors crédités d'une réputation de redoutables guerriers dans toute la région.

Arrêtés en Cappadoce par Assarhaddon en 679 av. J.-C.(ou -695) , ils se dirigent vers le royaume de Phrygie, où ils battent le roi Midas, puis vers la Lydie où ils livrent bataille vers 660 av. J.-C. contre le roi Gygès qui doit demander l'aide d'Assurbanipal, mais qui leur laissera le champ libre après sa mort en 644 av. J.-C.. Les Cimmériens envahissent alors le pays, mettent à sac la ville de Sardes, incendient le Temple d'Artémis à Éphèse et dévastent la campagne. Entre 650 et 630 av. J.-C., ils sont signalés en Cappadoce, en Cilicie et dans le Pont.

Après la mort du roi des Cimmériens Lygdamis, vers 620 av. J.-C., les rapports de combats sont de moins en moins nombreux. Selon les auteurs grecs, le roi lydien Alyatte II chassa les envahisseurs et mit un terme définitif à la menace cimmérienne vers 610 av. J.-C. [4].

Il semble que plus tard ils aient été assimilés par les Scythes. Hérodote rapporte qu'il subsistait encore des murs cimmériens dans le pays des Scythes et qu'une région porte le nom de Cimmérie, qui serait la Crimée. La principale différence connue entre ces deux groupes ethniques concerne l'art, dominé par des symboles géométriques chez les Cimmériens tandis que l'art des Scythes est zoomorphe.

Mythes et postérité

  • Dans la Bible Gomer (possible ancêtre des Cimmériens) est le fils premier né de Japhet. (Tableau des nations de Genèse 10).
  • Évoqués dans l'Odyssée comme un peuple mythique habitant près de l'entrée des Enfers.
  • A noter que mille ans après les Cimmériens, les Alains, un autre peuple également iranien, et également installé au nord du Pont-Euxin, auront une histoire quasiment identique.
  • Selon Etienne de la Boétie dans son Discours de la servitude volontaire, les Cimmériens vivent aux pôles car ils sont six mois dans l'obscurité complète : "comme le dit Homère de celui des Cimmériens, où le soleil se montre tout différent qu’à nous, où après les avoir éclairés pendant six mois consécutifs, il les laisse dans l’obscurité durant les six autres mois".
  • L'américain Herbert W. Armstrong, fondateur de la secte Eglise universelle de Dieu, considère dans son livre "Les Anglo-Saxons selon la Prophétie" (1982, 196 p.) que les Cimmériens ne sont autres que les fameuses dix tribus perdues déportées vers le nord par les Assyriens au VIIIe siècle avant notre ère.

Notes et références

  1. Histoire de France, Henri Martin et Histoire des Gaulois, Amédée Thierry
  2. a  et b Hérodote, Histoires, IV
  3. Ou le Caucase selon Jean-Paul Roux : Histoire de l'Iran et des Iraniens - Fayard 2006
  4. Hérodote, Histoires, I

Bibliographie

  • Hérodote, Histoires, Les Belles Lettres, 1997
  • Strabon, Géographie, Les Belles Lettres, 1989
  • Iaroslav Lebedynsky, Les Cimmériens: Les Premiers nomades des steppes européennes, IXe - VIIe siècle av. J.-C., Errance, 2004
  • Askold Ivantchik, Les Cimmériens au Proche-Orient, Orbis Biblicus et Orientalis, 1993

Liens externes

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Cimm%C3%A9riens ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cimmérien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cimmérien — ● cimmérien, cimmérienne adjectif Se dit des phases tectoniques intervenues à la fin du trias (− 200 millions d années) [phase éocimmérienne] et à la limite jurassique crétacé (− 140 millions d années) [phase néocimmérienne]. ⇒CIMMÉRIEN, IENNE,… …   Encyclopédie Universelle

  • cimmérien — cimmérien, ienne (si mmé riin, riè n ) s. m. et f. 1°   Peuples mythologiques qu Homère plaçait à l Occident, et auprès desquels était le séjour des morts.    Peuples scythiques qui habitaient vers le Bosphore cimmérien. 2°   Adj. Bosphore… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bosphore Cimmérien — 45° 16′ N 37° 02′ E / 45.26, 37.04 Le Bosphore cimmérien (ou Ienikale) est le nom anti …   Wikipédia en Français

  • Conan le Cimmerien (Bragelonne) — Conan le Cimmerien, volume 1 (1932 1933) est le premier volume d une réédition des histoires de Conan écrites par Robert E. Howard. Elle présente l avantage de proposer les récits traduits directement depuis la version de Howard débarrassés des… …   Wikipédia en Français

  • Bosphore Cimmerien — Bosphore Cimmérien Le Bosphore cimmérien (ou Ienikale) est le nom antique de l actuel détroit de Kertch qui reliait le Pont Euxin (l actuel mer Noire) au lac Méotide (l actuel mer d Azov) Étymologie le terme de Bosphore a la même étymologie que… …   Wikipédia en Français

  • Bosphore cimmérien — Le Bosphore cimmérien (ou Ienikale) est le nom antique de l actuel détroit de Kertch qui reliait le Pont Euxin (l actuel mer Noire) au lac Méotide (l actuel mer d Azov) Étymologie le terme de Bosphore a la même étymologie que le Détroit du… …   Wikipédia en Français

  • Conan Le Cimmérien — est un recueil de nouvelles, signé par Robert E. Howard, narrant les aventures du personnages de Conan le Barbare. Il s agit du deuxième tome de la vaste anthologie dirigée par Lyon Sprague de Camp et Lin Carter (également co auteurs de ce… …   Wikipédia en Français

  • Conan le Cimmerien — Conan le Cimmérien Conan le Cimmérien est un recueil de nouvelles, signé par Robert E. Howard, narrant les aventures du personnages de Conan le Barbare. Il s agit du deuxième tome de la vaste anthologie dirigée par Lyon Sprague de Camp et Lin… …   Wikipédia en Français

  • Conan le cimmérien — est un recueil de nouvelles, signé par Robert E. Howard, narrant les aventures du personnages de Conan le Barbare. Il s agit du deuxième tome de la vaste anthologie dirigée par Lyon Sprague de Camp et Lin Carter (également co auteurs de ce… …   Wikipédia en Français

  • Conan le Cimmérien — (titre original : Conan of Cimmeria) est un recueil de nouvelles, signé par Robert E. Howard, narrant les aventures du personnage de Conan le Barbare. Il s agit du deuxième tome de la vaste anthologie dirigée par Lyon Sprague de Camp et Lin… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.