Cilié


Cilié

Ciliophora

Comment lire une taxobox
Ciliés
 Paramécie (Paramecium)
Paramécie (Paramecium)
Systématique
Domaine Eukaryota
Sous-domaine Bikonta
Division Alveolata
Embranchement
Ciliophora
(Doflein, 1901) Copeland, 1956
Synonymes
  • Ciliata
Taxons de rang inférieur
  • Postciliodesmatophora
    • Karyorelictea
    • Heterotrichea
  • Intramacronucleata
    • Spirotrichea
    • Litostomatea
    • Phyllopharyngea
    • Nassophorea
    • Colpodea
    • Prostomatea
    • Oligohymenophorea
    • Plagiopylea
Position phylogénétique
Groupe frère :   Miozoa
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les Ciliés (Ciliophora ou Ciliata) sont des Eukaryotes unicellulaires caractérisés par la présence de cils vibratiles à leur surface à au moins un instant de leur cycle. Ils constituent un embranchement des Alveolata.

Sommaire

Description

Les Ciliés sont parmi les unicellulaires les plus complexes, la cellule est polarisée, et les organites sont disposés précisément de manière à former des zones dédiées à la nutrition, à la motricité ou à l'excrétion.

Ils sont d'une grande taille parmi les unicellulaires (entre 30 et 300 µm). Leurs cils sont généralement disposés en rangées longitudinales ou obliques nommées cinéties, leur extrémité est encastrée dans un système tangentiel de microfibrilles. La répartition des cils est variable, elle se spécialise souvent pour donner des appareils locomoteurs particuliers et des structures servant à la capture de proies. Chaque cil possède une mitochondrie qui permet son activation et des microtubules qui lui donnent rigidité et flexibilité.

Ils ont la particularité de possèder deux noyaux : un micronoyau reproducteur qui sert pendant la mitose à la transmission du patrimoine génétique et un macronoyau végétatif qui permet de synthétiser les protéines. La reproduction s'effectue en une division longitudinale qui permet d'obtenir deux ciliés identiques.

Leur nutrition se fait par la capture de proies au niveau du péristome : des groupements de cils appelés cirres vibrent et créent des mouvements d'eau qui aspirent les proies jusqu'à la membrane. Les proies sont ingérées par endocytose , puis digérées par les lysosomes. De nombreuses espèces possèdent un cytostome.

Écologie

Les Ciliés sont présent dans les eaux douces, saumâtres et marines où ils existent sous diverses formes : formes libres nageuses, formes fixes pédonculés, formes coloniales, formes parasitaires non pathogènes ou formes symbiotiques.

Hétérotrophe, ils se nourrissent de particules organiques, de bactéries, d'autres ciliés, de flagellés voire d'animaux microscopiques. Leurs structures orales se spécialisant selon leur régime alimentaire.

Fossiles

Les plus vieux fossiles connus de Ciliés sont ceux de de l'ordre des Tintinnides[1] : ces ciliés sécrètent des loges protéiques qui peuvent se fossiliser. Jusqu'en 2007, les plus vieux fossiles connus dataient de l'Ordovicien (- 450 Ma).

Des fossiles plus anciens ont été trouvés datant de -580 millions d'années (période Édiacarien) dans la Formation Doushantuo[2]

Présence dans le monde animal

On dénombre environ 8 000 espèces de Ciliés.

Quelques exemples de Ciliés :

  • Balantidium coli, agent de la balantidose
  • Blepharisma japonicum
  • Codonella cratera
  • Chattonidium sp.
  • Discocephalus sp.
  • Euplotes aediculatus
  • Isotricha intestinalis
  • Paramecium tetraurelia, paramécie.
  • Stentor coeruleus
  • Stylonichia mytilus
  • Tetrahymena pyriformis, voir tetrahymena
  • Tetrahymena thermophila
  • Vorticella campanula

Images

Voir aussi

Référence bibliographique

  • Classification phylogénétique du vivant 3e édition, Guillaume Lecointre & Hervé Le Guyader, éd. Belin, 2001, ISBN 2-7011-4273-3

Liens internes

Notes

  1. (en) Tintinnid
  2. Doushantuo, en Chine, à Guizhou(en) Doushantuo Formation

Commons-logo.svg

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
Ce document provient de « Ciliophora ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cilié de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cilié — cilié, iée [ silje ] adj. • 1786; lat. ciliatus 1 ♦ Vieilli Garni de poils, de cils. Sc. nat. Feuille, graine ciliée. Infusoire cilié. 2 ♦ N. m. pl. Les ciliés : classe de protozoaires nageurs à cils vibratiles, parfois parasites, possédant au… …   Encyclopédie Universelle

  • cilié — cilié, ée (si li é, ée) adj. Terme didactique. Qui est garni de cils ou de poils rangés comme des cils. ÉTYMOLOGIE    Ciliatus, de cilium, cil …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cilié — concilié domicilié réconcilié …   Dictionnaire des rimes

  • CILIÉ — ÉE. adj. T. de Botan. Qui est garni de poils rangés comme des cils. Les pétales de la capucine sont ciliés. Feuilles ciliées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CILIÉ, ÉE — adj. T. de Botanique Qui est garni de poils rangés comme des cils. Les pétales de la capucine sont ciliés. Gentiane ciliée. Feuilles ciliées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cilie — Darstellung von Zilien unter dem Elektronenmikroskop. Sichtbar ist die 9x2+2 Struktur. Als Zilie oder Cilium (lat., n.; auch Kinozilie, Flimmerhärchen, Wimper) bezeichnet man 5–10 µm lange und 250 nm dicke Zytoplasmafortsätze von eukaryotischen… …   Deutsch Wikipedia

  • cilie — concilie domicilie lucilie réconcilie …   Dictionnaire des rimes

  • Cilie — Fimrehår …   Danske encyklopædi

  • Rhododendron cilie — Rhododendron cilié Rhododendron cilié …   Wikipédia en Français

  • Rhododendron cilié — Rhododendron cilié …   Wikipédia en Français