Chélate


Chélate

Chélation

Complexe chélate de l'EDTA avec un cation métallique

La chélation (prononcer kélassion, du grec khêlê : « pince ») est un processus physico-chimique au cours duquel est formé un complexe, le chélate, entre un ligand, dit chélateur (ou chélatant), et un cation (ou atome) métallique, alors complexé, dit chélaté.

Le « chélate » se distingue du simple « complexe » par le fait que le cation métallique est fixé au chélateur par au moins deux liaisons de coordination définissant un cycle avec le métal, à la manière d'une pince, d'où le nom. Le nombre de liaisons métal-ligand qu'il est possible de former définit la « denticité » : on parle de coordinats bidentes, tridentes, tétradentes, etc, ainsi que de ligands monodentates, bidentates, polydentates. L’atome central est lié aux atomes voisins par au moins deux liaisons en formant une structure annulaire, un cycle chélate. Les cycles chélates les plus stables sont les cycles chélates à 5 et à 6 chaînons. Grâce à cet effet, les chélates sont des complexes plus stables que les complexes de ligands monodentes comportant les mêmes fonctions chimiques.

Sommaire

Typologie des chélateurs

Il existe des chélatants faibles, qui forment des complexes labiles et instables, et des chélatants forts, tels l'EDTA, qui peuvent former des complexes extrêmement stables et inertes, caractérisés par des constantes de dissociation inférieures à 10-27, c'est-à-dire que la forme complexée est un milliard de milliard de milliard de fois plus stable que la forme dissociée.

Fonctions biologiques

La chélation est un phénomène naturel fondamental

remarque : la suceptibilité génétique au mercure est (liée au polymorphisme du gène de l’apolipoprotéine E ou APOE ; Elle est corrélée à un risque beaucoup plus élevé de développer une MA, et de la développer plus jeune [1],[2]). Un trouble cognitif léger a aussi plus de valeur prédictive chez ces derniers[3]. Ce gène APOE existe sous 3 formes (allèles APOE2, APOE3 et APO4). L'APOE 2 est plutôt protecteur, alors que l'APOE4 expose au risque maximal (y compris pour l'âge) [4],[5],[6]. Par exemple, un caucasien homozygote pour APOE2 a 25 fois moins de risques de MA que son homologue homozygote pour APOE4 (OR =0,6 vs 14,9).

Applications

Les applications des chélateurs sont nombreuses, par exemple :

Il existe aussi des chélateurs naturels telles que des molécules contenues dans la bardane, l'ail, le lierre terrestre, les algues et la coriandre[réf. nécessaire].

Notes et références de l'article

  1. Blacker D, Haines JL, Rodes L, Terwedow H, Go RC, Harrell LE, Perry RT, Bassett SS, Chase G, Meyers D, Albert MS, Tanzi R. ApoE-4 and age at onset of Alzheimer's disease: the NIMH genetics initiative. 1: Neurology. Janvier 1997 Jan ; 48(1):139-47
  2. Olarte L, Schupf N, Lee JH, Tang MX, Santana V, Williamson J, Maramreddy P, Tycko B,Mayeux R.Apolipoprotein E epsilon4 and age at onset of sporadic and familial Alzheimer disease in Caribbean Hispanics. ; Arch Neurol. Novembre 2006  ; 63(11):1586-90
  3. Aggarwal NT, Wilson RS, Beck TL, Bienias JL, Berry-Kravis E, Bennett DA. ; The apolipoprotein E epsilon4 allele and incident Alzheimer's disease in persons with mild cognitive impairment. Neurocase. Février 2005 ; 11(1):3-7
  4. Huang Y. ; Apolipoprotein E and Alzheimer disease. ; Neurology. 2006 Jan 24;66(2 Suppl 1):S79-85
  5. Slooter AJ, Cruts M, Kalmijn S, Hofman A, Breteler MM, Van Broeckhoven C, van Duijn CM Arch Neurol ; Risk estimates of dementia by apolipoprotein E genotypes from a population-based incidence study : the Rotterdam Study. Juillet 1998 ; 55(7):964-8
  6. Effects of age, sex, and ethnicity on the association between apolipoprotein E genotype and Alzheimer disease. A meta-analysis. APOE and Alzheimer Disease Meta Analysis Consortium.Farrer LA, Cupples LA, Haines JL, Hyman B, Kukull WA, Mayeux R, Myers RH, Pericak-Vance MA, Risch N, van Duijn CM JAMA. Octobre 1997 ; 2-29;278(16):1349-56.

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

  • (en) Descripton et utilisation de trisodium calcium diethylenetriaminepentaacetate dans l'élimination des produits transuraniques par chélation [1]. Radiation Emergency Assistance Center/Training Site
  • (fr) Traitement d'ouvriers contaminés par des produits radiologiques avec des infusions de Ca-DPTA. Radioprotection 2004, Vol. 39, n° 3, pages 383 à 387 [2]
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Ch%C3%A9lation ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chélate de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chelate —   [ç , zu griechisch chēle̅ »Kralle«, »Krebsschere«], Singular Chelat das, s, Chelatkomplexe [ç ], Chelatverbindungen [ç ], allgemein zyklische Verbindungen, bei denen ein bestimmtes Atom an zwei (oder mehrere) funktionelle Gruppen eines Moleküls …   Universal-Lexikon

  • chelate — [kē′lāt΄] adj. resembling or having chelae n. a chemical compound in which the central atom (usually a metal ion) is attached to neighboring atoms by at least two coordinate bonds in such a way as to form a closed chain vt. chelated, chelating 1 …   English World dictionary

  • Chelate — Che late, a. (Zo[ o]l.) Same as {Cheliferous}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chelate — che late, n. (Chem.) a compound formed by combination of a metal ion in solution with a compound containing heteroatoms (such as oxygen or nitrogen), in which at least two heteroatoms are bound to the metal. The bonds may be covalent or non… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chelate — (adj.) having pincer like claws, 1826 as a term in zoology; 1920 in chemistry, from Mod.L. chela claw (from Gk. khele claw, talon, cloven hoof ) + ATE (Cf. ate). Related: Chelated; chelating; chelation …   Etymology dictionary

  • chelate — chelatable, adj. /kee layt/, adj., n., v., chelated, chelating. adj. 1. Chem. a. of or noting a heterocyclic compound having a central metallic ion attached by covalent bonds to two or more nonmetallic atoms in the same molecule. b. of or noting… …   Universalium

  • chelate — 1. To effect chelation. 2. Pertaining to chelation. 3. A complex formed through chelation. * * * che·late kē .lāt adj of, relating to, or having the ring structure typical of a chelate chelate vb, che·lat·ed; che·lat·ing …   Medical dictionary

  • chelate — I. adjective Date: 1826 1. resembling or having chelae 2. [from the pincerlike way in which the metal ion is held] of, relating to, or being a chelate II. verb (chelated; chelating) Date: 1922 transitive verb to combine with (a metal) so as to… …   New Collegiate Dictionary

  • chelate — 1. adjective having chelae, or in the form of a chela 2. noun a chelate compound 3. verb a) to form a chelate compound by combining a metal atom …   Wiktionary

  • chelate — che•late [[t]ˈki leɪt[/t]] adj. n. v. lat•ed, lat•ing 1) chem. of or noting a heterocyclic compound having a central metallic ion attached by covalent bonds to two or more nonmetallic atoms in the same molecule 2) zool. having a chela or chelae… …   From formal English to slang


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.