Château de cartes


Château de cartes
Château de cartes à six étages

Un château de cartes est un échafaudage de cartes à jouer, pouvant s'élever sur plusieurs étages et évoquer les toits multiples de l'architecture traditionnelle chinoise. Cette activité est vue comme un passe-temps, mais donne lieu à des compétitions et des records.

Sommaire

Description

Les structures créées à l'aide de cartes ne demandent rien de plus que de l'équilibre et de la friction. Idéalement, les adhésifs et tout autre appareil facilitant les connexions ne sont pas utilisés. De plus, aucune carte ne peut être coupée ou modifiée.

Plus grosse est la structure, plus les chances qu'elle s'effondre sont élevées, car la stabilité des cartes plus hautes dépend pour une grande part de la stabilité des cartes en dessous. Bryan Berg, un « empileur de cartes » (cardstacker) professionnel, affirme au contraire que plus il y a de cartes placées dans une tour, meilleure est sa stabilité, car les cartes plus hautes pèsent sur les cartes plus basse, augmentant ainsi la friction, ce qui permet à une partie de la structure de rester debout même si une autre partie s'est effondrée. Il affirme également qu'un bon empilement permet à des cartes de servir comme mur de soutènement, donnant une bonne stabilité à l'ensemble[1].

Histoire

Bryan Berg à l'oeuvre

Selon le médecin personnel de Louis XIII, Jean Héroard, le 30 décembre 1605, le jeune roi (il a quatre ans): "s'amuse à faire des chasteaux [de cartes]. Y procedoit avec jugement, observant les proportions. Se faschoit quand ses chartes ne tenoient pas assés tost à son gré."[2] Toujours selon Héroard, Louis XIII a continué à faire des châteaux de cartes en 1606 (6 oct., 20 nov.), 1607 (6, 13 et 25 sept.), 1608 (3 oct.), 1613 (17 déc.), 1614 (1er nov.).

Au XXe siècle, Bryan Berg est un professionnel américain connu pour ses différentes constructions de châteaux de cartes. Il a battu au moins sept records du monde relatifs aux châteaux de cartes[1]. En 2008, il détenait le record mondial du plus haut château de cartes : il a réalisé un gratte-ciel de 7,86 m de haut (25 pieds et 9 7/16 pouces) lors du State Fair of Texas le 14 octobre 2007. Il est aussi le détenteur du record du monde du monde du plus grand château de cartes, selon le Livre Guinness des records, une réplique du château de Cendrillon au Walt Disney World Resort[3].

Autres significations

L'expression « château de cartes » peut désigner une structure ou un argument qui s'appuie sur des fondations fauses ou fragiles, et qui s'effondrera parce qu'un détail essentiel a été omis. Également, l'expression « construire un château de cartes » renvoie à l'idée de projets fragiles et vains.

Références

  1. a et b (en) Andrew Menzer, « Card stacker hopes State Fair tower breaks his record », dans Dallas Morning News, 16 octobre 2007 [texte intégral (page consultée le 14 novembre 2007)] 
  2. Jean Héroard, Journal, ed. Madeleine Foisil et al., 2 vol., Paris, 1989.
  3. (en) Bryan Berg, « About Berg », 2007. Consulté le 14 novembre 2007

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Château de cartes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chateau de cartes — Château de cartes Château de cartes à six étages Un château de cartes est un échafaudage de cartes à jouer, pouvant s élever sur plusieurs étages et évoquer les toits multiples de l architecture traditionnelle chinoise. Cette activité est vue… …   Wikipédia en Français

  • Château De Cartes — à six étages Un château de cartes est un échafaudage de cartes à jouer, pouvant s élever sur plusieurs étages et évoquer les toits multiples de l architecture traditionnelle chinoise. Cette activité est vue comme un passe temps, mais donne lieu à …   Wikipédia en Français

  • Château de cartes — ● Château de cartes petite construction que l on fait avec des cartes ; chose mal assise, dont la durée est incertaine ou précaire …   Encyclopédie Universelle

  • C’est un vrai château de cartes. — См. Карточный дом …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • Château de Versailles — La Cour de marbre vue de nuit. Période ou style Baroque, Classicisme Propriétaire initial Couronne de France Destination initiale …   Wikipédia en Français

  • château — 1. château [ ʃato ] n. m. • chastel 1080; lat. castellum, de castrum « camp » 1 ♦ CHÂTEAU ou CHÂTEAU FORT : demeure féodale fortifiée et défendue par un ensemble de fossés, de constructions. ⇒ bastille, citadelle, 3. fort, forteresse. Des… …   Encyclopédie Universelle

  • château — (châ tô) s. m. 1°   Demeure féodale fortifiée qui était défendue par un fossé, de hautes murailles et des tours. 2°   Aujourd hui forteresse environnée de fossés, de gros murs et de bastions, qui est dans une ville pour la défendre ou pour la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHÂTEAU — s. m. Forteresse environnée de fossés, et de gros murs flanqués de tours ou de bastions. Château situé sur un rocher, sur une montagne. Le château de Namur. Château fort. Le château commandait la ville. Le château de Vincennes. Prov., Ville prise …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHÂTEAU — n. m. Forteresse environnée de fossés et de gros murs flanqués de tours ou de bastions. Château situé sur un rocher, sur une montagne. Des châteaux forts. Le château commandait la ville. Le château de Vincennes. Prov. et fig., Faire des châteaux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Château de Compiègne — La façade côté jardin du château de Compiègne Période ou style Architecture néoclassique Architecte Ange Jacques Gabriel et Louis …   Wikipédia en Français