Château de Coca


Château de Coca
Château de Coca
Image illustrative de l'article Château de Coca
Entrée du château
Nom local Castillo de Coca
Période ou style mudéjar
Début construction XVe siècle
Site web www.castillodecoca.com
Coordonnées 41° 12′ 54″ N 4° 31′ 32″ W / 41.215, -4.52555641° 12′ 54″ Nord
       4° 31′ 32″ Ouest
/ 41.215, -4.525556
  
Pays Espagne
Communauté Castille-et-León
Province Ségovie
Commune Coca

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Château de Coca

Le château de Coca est une forteresse espagnole située à Coca dans la province de Ségovie. Il fut construit au XVe siècle et est considéré comme une œuvre majeures du gothique mudéjar espagnol.

Sommaire

Situation

Situé aux environs de la ville, près de la rivière Voltoya, il est l'une des rares forteresses espagnoles non placées sur un coteau, mais sur une pente assez raide. Une large fosse profonde entoure l'édifice.

Description

Sa construction, attribuée aux maîtres-d'œuvres sévillans, a été réalisée au XVe siècle principalement en brique, utilisé non seulement comme matériau de construction, mais aussi comme élément décoratif ; la pierre calcaire apparaît dans les meurtrières, les colonnes de la cour d'armes et d'autres éléments décoratifs.

Son système défensif se compose de trois parties : le fossé et deux enceintes entourées de murailles avec tourelles. De plus, il dispose d'un pont défensif sur le fossé qui conduit à la première enceinte entourée de murailles ; une barbacane mène jusqu'à la cour d'armes. L'enceinte inférieure est carrée, et dotée de quatre tours dans les coins, la plus grande étant le donjon. Cette tour est desservie par un étroit escalier en colimaçon, qui permet l'accès aux divers étages, et notamment à la chapelle et à la salle d'armes. Cette dernière possède une voûte avec des nervures gothiques et est décorée de mosaïques colorées à motifs géométriques. Du haut de la tour on distingue les châteaux de Cuéllar et d'Íscar.

La tour Pierre-Mata — d’après l’écrivain et politicien Pierre Mata (es) (1811 † 1877) — est la deuxième plus importante après celle de l'Hommage, parce qu'elle protège la porte d'accès de la salle d'armes. Les deux tours restantes sont celles de la Muraille et des Poissons. À l'intérieur de l'enceinte se trouvent d'autres salles, décorées avec du stuc et des fresques. Il y a également un cachot.

Histoire

La ville a appartenu à la couronne de Castille jusqu'en 1439 où elle a été cédée à Iñigo López de Mendoza, marquis de Santillana. Elle est ensuite passée aux mains d'Alonso I de Fonseca, évêque d'Avila et archevêque de Séville, qui a obtenu en 1453 la permission réelle d'édifier le château. Il nomma pour successeur Alonso de Fonseca y Acevedo qui construisit le château en 1473 et en fit une résidence seigneuriale où il donna de grandes fêtes. Ces fêtes étaient fréquentées par différentes personnalités, entre autres le cardinal français Jean Jouffroy, qui venait en Castille pour proposer le mariage entre l'infante Isabelle (qui régna ensuite) et le duc de Berry de Guyenne, frère de Louis XI de France. Beatriz de Bobadilla, marquise de Moya, a aussi visité le château.

En 1504 le château, alors propriété d'Antonio de Fonseca, a été agrandi notamment au niveau des éléments défensifs. Cela a permis de repousser l'attaque du marquis de Cenete, qui essayait de s'emparer de sa promise, Marie de Fonseca, qui était retenue par son oncle. En 1521 il a été attaqué par les troupes de comuneros en guise de représailles pour l'incendie de Medina del Campo, déclenché par Antonio de Fonseca ; n'ayant pas réussi à accéder au château, ils détruisirent la forteresse voisine d'Alaejos.

Au XVIIe siècle, Gaspar Pérez de Guzmán, duc de Medina-Sidonia, y fut emprisonné, condamné pour s'être déclaré roi de l'Andalousie. La propriété de l'édifice est passée des Fonseca à la Maison d'Albe. En 1931 il a été déclaré Monument historique national et en 1954 il a été cédé au ministère de l'Agriculture, avant d'être restauré entre 1956 et 1958 pour héberger l'école de Qualification forestière.

Anecdotes

Le château de Coca est cité dans l'album de bande-dessinée Astérix en Hispanie à la page 39, 3e case.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des châteaux espagnols par région

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Château de Coca de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coca (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Coca : plante (Erythroxylon coca), d où est extraite la cocaïne. Coca : abréviation de « Coca Cola », boisson gazeuse vendue au niveau …   Wikipédia en Français

  • Coca (Ségovie) — Pour les articles homonymes, voir Coca (homonymie). 41°13′N 4°31′W / …   Wikipédia en Français

  • Château Margaux — Coordinates: 45°02′40″N 0°40′07″W / 45.044418°N 0.668706°W / 45.044418; 0.668706 …   Wikipedia

  • Château d'Yquem — Una botella de Château d Yquem 1973. Château d Yquem es un vino Premier Cru Supérieur procedente de la región de Sauternes en la parte meridional del viñedo de Burdeos. En la clasificación oficial del vino de Burdeos de 1855, Château d Yquem fue… …   Wikipedia Español

  • Liste des châteaux espagnols par région — Cette liste non exhaustive répertorie les principaux châteaux en Espagne métropolitaine et d outre mer. Galice …   Wikipédia en Français

  • Liste des châteaux espagnols par régions — Liste des châteaux espagnols par région Cette liste non exhaustive répertorie les principaux châteaux en Espagne métropolitaine et d outre mer. Galice …   Wikipédia en Français

  • Architecture mudéjare — Alcazar mudéjar d Alphonse XI à Cordoue L architecture mudéjare est une architecture qui s est développée dans la péninsule ibérique du XIIe siècle au XVIe siècle dans les régions reconquises par les royaumes chrétiens et qui résulte de …   Wikipédia en Français

  • CASTILLE — La Castille, c’est le pays de «los castillos», des châteaux qui hérissaient cette région frontière, fréquemment attaquée par les armées musulmanes. Bien que cette étymologie ait été contestée, elle répond au moins au rôle historique joué à ses… …   Encyclopédie Universelle

  • ESPAGNE - L’art espagnol — L’histoire de l’art espagnol ignore la continuité. Son développement par ruptures doit être mis en relation avec le déterminisme géographique qui oppose la massivité continentale de la Meseta à la diversité des zones périphériques. Les Castilles… …   Encyclopédie Universelle

  • Ben & Jerrys — Projet:Entreprises/Cartographie des marques par secteur Vous trouverez dans cette page une liste de 2 453 marques ou noms de société avec en correspondance le nom du groupe qui en est propriétaire ou qui les contrôle. Cette liste n est pas… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.