Château Prétorien


Château Prétorien

Caserne de la Garde prétorienne

SPQRomani.svg Caserne de la Garde Prétorienne SPQRomani.svg
La "Porta Praetoria" murée

La "Porta Praetoria" murée

Lieu de construction
Viminal
Date de construction
26 ap. J.-C.
Ordonné par
Tibère et Séjan
Destruction
après 312 ap. J.-C.
(Constantin Ier)
Type de bâtiment
Caserne
Localisation de la Caserne de la Garde Prétorienne dans la Rome antique (en rouge)
Le plan de Rome ci-dessus est intemporel.
Liste des monuments de la Rome antique
Série Rome antique

La Caserne de la Garde prétorienne (Castra Praetoria) fut construite par l'empereur Tibère à l'instigation du préfet de la garde prétorienne de l'empire romain Lucius Aelius Sejanus en 26 ap. J.-C. quand ses troupes devinrent permanentes.

Les cohortes urbaines logeaient aussi dans ce camp avant la construction de la caserne des cohortes urbaines (Castra Urbana).

Ce camp portait aussi le nom de Château prétorien (Castrum Praetorium) ou Camp prétorien (Castra Praetoria).

La caserne était située dans la partie extrême nord-est de Rome, juste au-delà de la zone habitée, environ 500 mètres à l'est de l’agger, sur un des plus hauts sommets à Rome : 59-60 mètres au-dessus de niveau de la mer. Elle commandait l'entrée nord-est de la ville. Le camp fut construit sur le modèle romain habituel, formant un rectangle de 440 mètres de long et 380 mètres de large, avec les coins arrondis. L'axe le plus long, le cardo maximus, allait du nord au sud et à ses extrémités, la Porta Praetoria et la Porta Decumana.

Les murs originaux construits par Tibère étaient en béton et en brique de 4,73 m de haut et possédaient des remparts. À l'intérieur du mur se trouvaient les rangées de chambres occupées par les soldats. Elles faisaient 3 mètres de haut, en opus reticulatum garni de stuc. Au-dessus des chambres existait un chemin de ronde pour les gardes.

Dans le camp furent construits un tribunal, un autel de Mars et une armurerie impériale. Dans la partie nord du camp se trouvait un autel de Fortuna Restitutrix

L'empereur Aurélien incorpora le camp dans sa ligne de fortifications qui joignait le camp au coin nord-ouest et au milieu du côté sud. Les murs nord et est, faisant face à la campagne romaine, formaient ainsi la suite du mur d'Aurélien, et leur hauteur d'origine fut augmentée de 2,5 à 3 mètres, et un fossé de 2,3 mètres de profondeur fut creusé à la base des murs du camp servant de fortifications.

Les portes des côtés nord et est furent murées par Maxence en 312 ap. J.-C.. Constantin Ier procéda à la dissolution la garde prétorienne et au démantèlement de leur caserne, vraisemblablement en détruisant les murs intérieurs qui n'avaient pas été réutilisés par la muraille d'Aurélien.

La caserne des prétoriens fut un lieu politique essentiel dans l'histoire de l'empire romain : c'est là qu'un nouvel empereur devait se faire acclamer par les troupes dès le début de sa prise de pouvoir. Lors des crises dynastiques comme en 68, 193 ou 238, le contrôle des prétoriens et de leur caserne fut donc un enjeu politique de taille pour les prétendants à l'empire.

Notes et références


  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Caserne de la Garde pr%C3%A9torienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Château Prétorien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: