Christian Dotremont


Christian Dotremont

Christian Dotremont, né le 12 décembre 1922 à Tervuren en Belgique, et mort le 20 août 1979 à Buizingen, est un peintre et un poète belge, célèbre pour ses logogrammes.

Sommaire

Biographie

Né dans une famille de lettrés catholiques, il fut élevé par les Jésuites tandis que sa mère publie aux Editions Degrelle.
A Paris en 1941 il participe aux activités du groupe surréaliste (par intérim ) La Main à Plume créée par Jean-François Chabrun et Noël Arnaud, où il devient un animateur sans faille avec ses deux amis. À Bruxelles, il fonde le groupe surréalisme révolutionnaire belge en 1947. En 1948, il crée le groupe CoBrA avec Karel Appel, Constant, Corneille, Jorn et Joseph Noiret et rédige le manifeste antithéorique : "La cause est entendue".
Ses logogrammes, par lesquels la poésie s'improvise à travers la création graphique sont de véritables poèmes à regarder. Sa source d'inspiration est la calligraphie.
Christian Dotremont propose de « voir » l'écriture plus que de la lire. Il s'agit d'ailleurs d'une écriture libre exprimant « son cri » et/ou « son chant » et dans tous les cas il propose son texte en clair sous le logogramme.
Le mouvement CoBrA cesse dès 1951, pour cause de la maladie des deux protagonistes : Jorn et Dotremont ; ainsi, CoBrA, véritable laboratoire d'expériences artistiques, servira ensuite à l'éclosion des individualités. Cependant Christian Dotremont, animateur, théoricien, commentateur et secrétaire général du mouvement durant ses trois années d'existence, restera pour les membres du groupe un lien entre eux. Ses idées influenceront l'Internationale situationniste. Christian Dotremont travaillera avec Guy Debord, qui sera son maître et son guide pour l'art du cinéma.
Christian Dotremont est mort le 20 août 1979 à Buizingen, il est inhumé dans le village de Maredret en Belgique.

Le fonds « Christian Dotremont » a été déposé à l'IMEC.

Quelques titres de sa bibliographie

  • Souvenirs d'un jeune bagnard, poème de 1937 édité par la Nouvelle Revue Belgique.1941
  • Oléossonne ou le moment spéculatif. Les grands moyens. Louvain.1943.
  • La reine des murs. Les grands moyens. Louvain.1943.
  • Lettres d'amour, 11ème cahier de la collection: Les pages libres de La Main à Plume. Illustration de René Magritte. Paris 1943.
  • Quand un homme parle des hommes. Le serpent de mer. Louvain 1944.
  • Fonde la revue Les deux Sœurs (3 numéros). Bruxelles 1946.
  • Mathémathiques du ténu. La Boëtie. Bruxelles 1946.
  • Bulletin international du surréalisme révolutionnaire. Bruxelles 1948.
  • Jambage au cul avec des dessins de Corneille . Bruxelles 1949.
  • Le réalisme socialiste contre la revolution.1950.
  • La pierre et l'oreiller. Gallimard .1955.
  • La reine des murs écrit en 1942. Lithographies d' Alechinsky .Galerie de France,Paris 1960 .
  • La chevelure des choses . Galerie Rive Gauche. Paris 1961.
  • Ancienne éternité retrouvé. Réedition avec des burins de Raoul Ubac. Maeght,Paris 1962.
  • Moi qui j'avais pas un balle, illustré par Alechinsky. Girard.Paris 1961.
  • Ltation exa tumulte et différents poèmes. 1970.
  • Typographismes. Exposition personnelle à la Galerie de France.Paris 1971.

Bibliographie

  • Georges A. Bertrand, Dotremont, un Lapon en Orient, éditions Didier Devillez, Bruxelles, 2005.
  • Françoise Lalande, Christian Dotremont, l'inventeur du Cobra. Une biographie, Stock, 1998.
  • Marc Alyn, Christian Dotremont, le charmeur de Cobra, Approches de l'art moderne, Bartillat, 2007.

Filmographie

Article connexe

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Christian Dotremont de Wikipédia en français (auteurs)