Chretiente


Chretiente

Chrétienté

La notion de chrétienté renvoie à l'ensemble des peuples et des nations adhérant au catholicisme romain et soumises au pouvoir spirituel du pape et du Saint-Siège, par extension, l'ensemble des pays où prédominent ces populations. L'exemple historique de la chrétienté médiévale au temps de saint Louis, des cathédrales, de la chevalerie et des croisades est idéalisé par les chrétiens pratiquants qui militent politiquement pour une restauration du catholicisme d'État.

La chrétienté est à la fois une période centrale de l'histoire de l'Occident depuis le Moyen Âge, un idéal religieux et une doctrine politique.

Sommaire

Doctrine sociale de l’Église

Dans la doctrine sociale de l'Église, la chrétienté apparaît lorsque deux pouvoirs distincts (mais non indépendants) dirigent les hommes et les peuples, à savoir le pouvoir temporel exercé par les rois et les chefs d’État et le pouvoir spirituel exercé par le pape. C'est la « doctrine des deux glaives ». Chrétienté il y a lorsque ces deux pouvoirs « collaborent » au biais de concordats en vue du bien commun. C'est alors une religion d'État. La chrétienté est donc aussi une doctrine politique.

Chrétienté ou « Contre-révolution »

La doctrine catholique condamne la loi de séparation de l'Église et l’État français de 1905 et la laïcité. Elle condamne aussi les effets de la Révolution française et des principes « égalitaristes et naturalistes » de 1789. Les catholiques pratiquants qui s'opposent au phénomène révolutionnaire et veulent restaurer l'ordre moral et social de la chrétienté s'affichent comme contre-révolutionnaires.

Limites

Les contours de la chrétienté, de même que ceux délimitant le territoire des autres religions, ne sont donc pas nettement délimitables. Il faut prendre en compte le rôle effectif de la religion chez les habitants, rôle qu'il n'est pas facile d'apprécier, ainsi que tenir compte du statut particulier de la religion au niveau national : religion d'État, concordat et tolérance religieuse.

En 2005, Le christianisme regroupe entre 2,1 milliards[1] et 2,243 milliards[2],[3] :

  • 1,119 milliard de catholiques.
  • 376 millions de protestants rattachés à une Église.
  • 220 millions d'orthodoxes.
  • 80 millions d'anglicans.
  • 427 millions de chrétiens indépendants : non rattachées à une Église, ces chrétiens appartiennent à une mouvance récente, très présente en Afrique et en Amérique latine, caractérisée par une approche émotionnelle, spontanée de la foi chrétienne.
  • 13,508,509 Millions de Mormons. (2008)[4]
  • 7.1 million de Témoins de Jéhovah. (Parfois compter comme Chrétiens Indépendants, mais pas systématiquement.) [5].

« Chrétienté » ou « Occident chrétien »

Le terme christianitas a précédé le terme « Europe » dans son acception sémantique. Une acception plus territoriale réside dans le terme d'« Occident chrétien ».

Notes et références

Annexes

Wiktprintable without text.svg

Voir « chrétienté » sur le Wiktionnaire.

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Chr%C3%A9tient%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chretiente de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chrétienté — [ kretjɛ̃te ] n. f. • crestientet XIIe; lat. ecclés. christianitas ♦ Ensemble des peuples chrétiens, et des pays où le christianisme domine. La chrétienté primitive. Défendre, attaquer la chrétienté. ● chrétienté nom féminin (latin ecclésiastique …   Encyclopédie Universelle

  • chrétienté — CHRÉTIENTÉ. s. fém. (La pénultième se prononce comme dans Chrétien. ) Le pays Chrétien. Les Infidèles menacent la Chrétienté. C est pour le bien et pour le repos de la Chrétienté. Dans toute la Chrétienté. [b]f♛/b] On dit proverbialement et… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chrétienté — La chrétienté, ou le monde chrétien, est une notion désignant, dans son acception culturelle, une assemblée de croyants, les Chrétiens, adeptes du Christianisme, rassemblés derrière des idéaux religieux et des doctrines spirituelles. Cette notion …   Wikipédia en Français

  • chrétienté — (kré tiin té, et non, comme disent quelques uns, kré tièn té) s. f. Les peuples, les pays chrétiens. •   Cromwel allait ravager toute la chrétienté, PASC. P. div. 20. •   Ce grand temple de la paix dans lequel toutes les nations de la chrétienté… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chrétienté — * Le christianisme (Christendom) renvoie chez Kierkegaard à deux domaines qui ne se situent pas sur le même plan de réalité. La chrétienté (Christenhed) désigne l église officielle, fonctionnant institutionnellement dans un temps et un lieu selon …   Le vocabulaire de Kierkegaard

  • CHRÉTIENTÉ — s. f. (La pénultième se prononce comme dans Chrétien. ) Toutes les nations chrétiennes, tous les pays où domine la religion chrétienne. Les infidèles menaçaient la chrétienté. C est pour le bien et pour le repos de la chrétienté. Dans toute la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHRÉTIENTÉ — n. f. Ensemble des nations chrétiennes, tous les pays où domine la religion chrétienne. Dans la chrétienté primitive. Les infidèles menaçaient la chrétienté. C’est pour le bien et pour le repos de la chrétienté. Il se dit au pluriel des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Chrétienté médiévale — Chrétienté La notion de chrétienté renvoie à l ensemble des peuples et des nations adhérant au catholicisme romain et soumises au pouvoir spirituel du pape et du Saint Siège, par extension, l ensemble des pays où prédominent ces populations. L… …   Wikipédia en Français

  • Chrétienté-Solidarité — Centre Henri et André Charlier Le Centre Henri et André Charlier est un établissement culturel d obédience catholique traditionaliste. Il a été fondé en 1980 par Bernard Antony, sous le parrainage de Jean Madiran et d Albert Gérard (par ailleurs… …   Wikipédia en Français

  • Chrétienté occidentale — Occident chrétien Pour les articles homonymes, voir Occident (homonymie). L Occident chrétien désigne à la fois : la zone géographique correspondant aux terres occupées par les peuples se réclamant de l Occident Au départ, l idée d Occident… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.