Choco BN


Choco BN

Biscuiterie nantaise

La Biscuiterie nantaise (BN) est une biscuiterie française appartenant au groupe britannique United Biscuits.

Sommaire

Historique

Des débuts prometteurs

1896

Création de la biscuiterie nantaise SA par des négociants nantais dans le quartier de la Prairie au Duc, place François II, rue Lanoue-Bras-de-fer à Nantes.


1897

Reprise de l’usine par Pierre Cossé, issu d’une grande famille de raffineurs sucrés nantais, en association avec Pierre Pelleteau. Le nom d’usage, Biscuiterie Nantaise, ou BN, est conservé. La même année, le petit beurre de BN est lancé.

1898 à 1902

Le chiffre d’affaires de la biscuiterie est multiplié par 3 grâce à des produits comme les madeleines, les boudoirs, les macarons...

1902

Le 13 juillet, un incendie important provoque l’arrêt de l’usine pendant 4 mois. Pierre Cossé, seul aux commandes de l’entreprise, reconstruit l’usine dans un nouveau matériau, le béton armé. Vers la fin de l’année, André Lotz rejoint Pierre Cossé à la tête de la biscuiterie qui devient la société P.Cossé, A.Lotz et Compagnie.

1914-1918

La guerre vient bouleverser la production de l’usine. Les jeunes ouvriers sont réquisitionnés et la BN se voit attribuer la fabrication du fameux pain de guerre, le « Hard Bread », destiné à nourrir les soldats au front.

1916

L’armée américaine s’intéresse de près à la BN, et signe un premier gros contrat pour la fabrication de 500 tonnes de biscuits.

1918

Le partenariat avec l’armée américaine se poursuit, entraînant une production en masse de biscuits partiellement envoyés vers les Etats-Unis.

L'entre deux guerres : des produits emblématiques

1922

Lancement du fameux « Casse-Croûte BN », biscuit simple et économique qui devient l’emblème de la biscuiterie.

1925

Démarrage du premier four à gaz qui remplacera progressivement le four à charbon, dans le cadre de la modernisation de l’outil de production.

1932

BN connaît un succès national avec son « Choco Cas’ Croûte. »

1936-1937

Une unité de fabrication de 5000 m² est créée à Compiègne, rue Carnot. André Lotz se retire de l’entreprise et laisse la gérance à son fils Raymond, qui récupère une entreprise performante.

1939

Acquisition d’innovations, les fours à bandes, qui permettent la production en continu. La guerre qui s’annonce entraîne la reprise de la fabrication du « Hard Bread ».

1941

L’usine se consacre à la fabrication de biscuits caséinés, riches en calories et peu coûteux, qui seront distribués dans les écoles et aux prisonniers de guerre par le Secours National.

1947

Décès du principal fondateur, Pierre Cossé. Son fils, Georges, prend la suite de son père avec Raymond Lotz. La BN fête son cinquantième anniversaire la même année.

Les Trente Glorieuses : l'émergence de la société de consommation

1952

A la fin de la reconstruction, BN lance une campagne promotionnelle novatrice : la tournée des plages. En allant au contact de la population et en assurant la promotion du Choco BN, « le goûter complet, le goûter tout prêt », la société se pose comme l’un des précurseurs du marketing direct.

1955

Afin de relancer les ventes du « Casse-Croûte BN », le produit change de positionnement et est désormais montré comme un aliment du petit déjeuner (trempé dans le lait, avec du beurre...).

1959

Démarrage sur le site de Nantes d’une ligne entièrement automatisée pour faire face à la demande croissante.


1961-1963

Construction d’une nouvelle unité de production de 4000m² à Vertou, dans la zone du Mortier-Vannerie. A l’origine consacrée à la pâtisserie industrielle, l’usine va progressivement s’orienter vers la production de goûters (notamment le Choco BN).

1965

Sortie du paquet de 16 Choco BN, un format dit « familial ».

L'arrivée de General Mills

1968

La biscuiterie est rachetée par le groupe américain General Mills. De nouvelles méthodes de gestion sont appliquées. Le marketing fait aussi son apparition : BN se recentre sur le marché du goûter qui est en plein essor, au détriment de la pâtisserie industrielle. La même année, Lionel Cossé succède à son père à la direction de BN.

1971

Lancement de la première gamme de salés, sur le marché du snacking, « Crakitas ».

1972

BN lance son premier spot télévisé. Une biscotterie à Carquefou (agglomération nantaise) est rachetée par la BN pour augmenter la capacité de production de l’entreprise.

1974

Le site de Carquefou est aménagé pour se spécialiser dans la fabrication des salés.

1977

Une nouvelle unité de production est mise en service à Compiègne.

1980

Un centre de recherches et développement est créé sur le site de Vertou.

1981

Le site historique de la place François II ferme, le nouveau siège social est inauguré sur l’île Beaulieu, à Nantes. Guy Scherrer est nommé à la Direction Générale de BN.

1986

En réaction au déclin des ventes du « Choco BN », le plan d’action pour « Sauver le BN » est lancé. Le packaging du produit est retravaillé, la saveur du biscuit est améliorée grâce aux équipes de Recherche-Développement, et une communication efficace est menée.

Ce plan est un succès pour le « Choco BN », qui regagne vite des parts de marché (il passe de 27% à 35% en l’espace de deux ans.) Cette hausse s’explique aussi par l’invention de la BN Box, boîte rigide qui permet de transporter un ou deux BN, très pratique pour les écoliers.

1991

Regroupement de l’activité « snacking salé » autour de trois grandes marques : Fritelle, Cahouète et Bugles.

Ce document provient de « Biscuiterie nantaise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Choco BN de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Choco — Chocó Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Chocó — Chocó …   Deutsch Wikipedia

  • CHOCÓ — Indiens de langue caraïbe, les Chocó vivent dans l’est de la Colombie et au Panamá: les Chocó du Nord, les plus nombreux, sont établis en villages le long des abords les plus accessibles des rivières du golfe de San Miguel (Panamá) et de celles… …   Encyclopédie Universelle

  • Choco — o Chocó puede hacer referencia a: Choco, forma popular de nombrar a la sepia. Choco, biblioteca de Java, utilizada para la Programación por Restricciones. Chocó, Departamento de Colombia. Chocó, antigua Provincia de Colombia. Chocó, familia… …   Wikipedia Español

  • Choco — Chocó Chocó …   Wikipédia en Français

  • Choco — Chocó may refer to: Department of Chocó, Colombian administrative region El Chocó, Pacific coastal region, extending through Panama, Colombia, Ecuador and Peru Choco languages, family of Native American languages, in Colombia and Panama Chocó… …   Wikipedia

  • Chocó — may refer to: * Department of Chocó, Colombian administrative region * El Chocó, Pacific coastal region, extending through Panama, Colombia, Ecuador and Peru * Choco languages, family of Native American languages, in Colombia and PanamaChoco may… …   Wikipedia

  • choco — |ô| adj. 1. Diz se do ovo em que se está desenvolvendo o germe. 2. Diz se da ave que está apta para incubar. 3. Molusco cefalópode; siba. 4.  [Figurado] Podre; estragado. 5. Goro (ovo). • s. m. 6. Incubação, ato de chocar ovos. 7. estar no… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • choco — choco, ca (Quizá del gall. port. chôco, huero, vacío). 1. adj. Bol. Rubio o pelirrojo. 2. Chile. rabón. 3. Col. Dicho de una persona: De tez muy morena. 3. Chile. Dicho de una persona: Que le falta una pierna o una oreja. 4. Guat. ci …   Diccionario de la lengua española

  • Choco — Choco, 1) Gebirgszug der Cordilleras de los Andes im Departamiento Cauce der südamerikanischen Republik Neu Granada; 2) Provinz daselbst; reich an edlen Metallen, hier erster Fundort des Platin; 24,000 Ew.; 3) Bai daselbst an der Küste des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chocó — (spr. tschokó), Küstenstrich in Kolumbien (Südamerika), 3–7° nördl. Br …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.