Chlamydia Trachomatis


Chlamydia Trachomatis

Chlamydia trachomatis

Comment lire une taxobox
Chlamydia trachomatis
 Chlamydia trachomatis
Chlamydia trachomatis
Classification classique
Règne Bacteria
Embranchement Chlamydiae
Ordre Chlamydiales
Famille Chlamydiaceae
Genre Chlamydia
Nom binominal
Chlamydia trachomatis
 ?Busacca, 1935
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Chlamydia trachomatis est la bactérie responsable de l'urétrite à Chlamydia (ou chlamydiose), maladie sexuellement transmissible la plus fréquente en France (50 fois plus fréquente que la gonorrhée, elle même plus fréquente que la syphilis). Son réservoir est strictement humain. Il existe 15 sérotypes, possédant un tropisme tout particulier pour les muqueuses génitales et oculaires.

Sommaire

Pathologies provoquées par ce germe

  • Le trachome dû aux sérotypes A, B et C. Le trachome est une kérato-conjonctivite très répandue dans les pays en voie de développement et qui entraîne un grand nombre de cécités. C'est une maladie très contagieuse heureusement facile à combattre par sulfamidés et antibiotiques à large spectre.
  • Chlamydiose, qui figure parmi les infections génitales des adultes (urétrites, cervicites, salpingites, endométrites), avec plus d' un million de cas annuels aux États-Unis[1].
  • Lymphogranulomatose vénérienne ou maladie de Nicolas-Favre (3e maladie vénérienne en fréquence).
  • Infections oculaires comme les conjonctivites par auto-inoculation à partir d'un foyer génital, notamment chez le nouveau né, dix jours après l'accouchement. Mais aussi chez les enfants et adultes après contamination par eau de piscines insuffisamment chlorées. Les sérotypes D et K sont responsables de ces conjonctivites folliculaires et parfois de kératites. Le diagnostic est effectué par une recherche d'inclusions cytoplasmiques sur des cellules prélevées par frottis conjonctival.
  • Une pneumonie chez le nouveau-né peut apparaître quatre à dix semaines après le contact avec la mère ( généralement lors de l'accouchement). La clinique se caractérise par des râles bronchiques diffus. La radiographie de poumon montre une infiltration intersticielle bilatérale. Le diagnostic est confirmé par les prélévements pharyngés et recherche de l'inclusions cytoplasmiques des chlamydiae.

Un certain nombre de complications à l'infection par chlamydia trachomatis existent :

A long terme, une infection à Chlamydia chez un homme pourrait diminuer sa fertilité[2].

Mode de vie

Chlamydia trachomatis est un petit bacille, parasite intracellulaire obligatoire (il ne peut survivre en dehors d'une cellule hôte). Sa survie dans les vacuoles cytoplasmiques de la cellule parasitée est rendue possible par sa capacité à inhiber le complexe de fusion phagosome-lysosome.

Diagnostic

Contamination

  • Dérèglement hormonal (moyen de contraception mal dosé, mal choisi ou inapproprié...),
  • Rapport sexuel contaminant,
  • Mycose (champignon) mal traitée ou non traitée,
  • Transmission de la mère en l'enfant au moment de l'accouchement,
  • Auto-contamination des organes génitaux vers les yeux, par des mains souillées.
  • Contamination oculaire indirecte possible par les mouches se posant sur les yeux des nouveau-nés dans les pays à forte endémie.

Traitement

L'antibiothérapie avec une molécule à pénétration intra-cellulaire pendant deux à trois semaines :

En traitement "minute" par macrolide :

Notes et références

  1. US Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for HIV, STD and TB Prevention (NCHSTP), Division of STD/HIV Prevention, Sexually Transmitted Disease Morbidity 1984 - 2006, CDC WONDER On-line Database, November 2008
  2. Idahl A, Boman J, Kumlin U, Olofsson JI, Demonstration of Chlamydia trachomatis IgG antibodies in the male partner of the infertile couple is correlated with a reduced likelihood of achieving pregnancy, Hum Reprod 2004;19:1121-6
  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Chlamydia trachomatis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chlamydia Trachomatis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chlamydia trachomatis — Scientific classification Domain: Bacteria Phylum …   Wikipedia

  • Chlamydia trachomatis — Chlamydia trachomatis …   Wikipédia en Français

  • Chlamydia trachomatis — Einschlusskörperchen Systematik Domäne: Bakterien …   Deutsch Wikipedia

  • Chlamydia trachomatis — ? Chlamydia trachomatis …   Википедия

  • Chlamydia trachomatis — Chlamydia trachomatis …   Wikipédia en Français

  • Chlamydia trachomatis —   Chlamydia trachomatis …   Wikipedia Español

  • Chlamydia trachomatis — A bacterium that causes a disease called trachoma that results in blindness so frequently that it places a huge burden a year on world health funding ($25 billion in the year 2000). The disease goes by a number of names such as sandy blight. The… …   Medical dictionary

  • Chlamydia trachomatis — Trachoma Tra*cho ma, n. [NL., fr. Gr. ? roughness, fr. ? rough.] (Med.) a contagious granular conjunctivitis caused by the bacterium {Chlamydia trachomatis}. It is a chronic inflammation of the conjunctiva {Tra*chom a*tous}, a. [Webster 1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Chlamydia trachomatis — noun bacteria responsible for the sexually transmitted diseases chlamydia and lymphogranuloma venereum • Syn: ↑C. trachomatis • Hypernyms: ↑chlamydia …   Useful english dictionary

  • chlamydia trachomatis — Nom d’une bactérie responsable d’infections de l’urètre chez l’homme et d’une vaginite* chez la femme. Deux circonstances en font une MST redoutable: une fois sur dix elle ne se manifeste par aucun signe alarmant, et sa détection dans les… …   Dictionnaire de Sexologie