Chemin de fer de la Réunion


Chemin de fer de la Réunion

Chemin de fer de La Réunion

La sortie d'un tunnel ferroviaire à Saint-Denis à la fin du XIXe siècle.

Le chemin de fer de La Réunion est un ancien chemin de fer côtier de l'île de La Réunion, désormais département d'outre-mer français dans l'océan Indien. Construite à compter de 1878, son unique ligne quasi circulaire reliait Saint-Benoît à Saint-Pierre en passant par Saint-Denis et Saint-Paul, permettant ainsi le transport rapide jusque vers les ports des chargements de cannes et de sucre qui était autrefois assuré par des mules. Il cessa complètement de fonctionner en 1976 à l'exception de quelques machines parfois mises en branle dans un souci touristique sur le site isolé appelé La Grande Chaloupe.

La première Compagnie du Port et du chemin de fer de La Réunion

Constituée en 1878, la Compagnie a pour charge d’exécuter les travaux du chemin de fer et du Port commandé par l’Etat, elle se charge en outre de l’exploitation commerciale. Les travaux furent commencés en 1879 et en février 1882, le chemin de fer était achevé, période qui coïncide avec l’achèvement des jetées du port. La compagnie en charge de la construction connaît à partir de 1883 de graves difficultés liées à la découverte d’un banc de roches constituant un mur d’une trentaine de mètres d’épaisseur enchâssé dans un terrain très dur et traversant l’avant-port de part en part. La compagnie connaîtra alors d’important problème financier dû à la nécessité de faire face à cet imprévu majeur des travaux. Pour faire face, en 1884, la Compagnie présente au Ministère de la Marine et des Colonies un projet de convention qui permettrait d’injecter de nouveaux fonds dans le projet. Après des discussions longues et difficiles notamment lors de l’examen par les députés, un nouveau cadre financier est proposé à la Compagnie. Elle réussit le 14 février 1886 à faire entrer un navire de guerre et 4 grands navires dans le bassin intérieur du port. La compagnie entama l’exploitation qui continua en 1887, les recettes du port et du chemin de fer s’élevèrent à 1 million de Francs équilibrant les dépenses d’exploitation mais ne permettant pas à la compagnie de payer à l’Etat la part des recettes brutes qui lui revenait d’après la convention. Le port n’avait reçu alors qu’un quart du trafic de l’île : « On ne change pas en quelques mois des habitudes séculaires, et les Marines, encouragées par la situation précaire de la Compagnie qui était connue, ont essayé de soutenir une lutte que la force des choses condamne à une fin prochaine » dira le directeur dans un rapport en 1887. La Compagnie informe alors le ministère qu’il lui serait impossible de continuer l’exploitation au-delà du 1er janvier 1888. L’Etat prononcera alors par arrêté ministériel du 2 décembre 1887 la déchéance de la Compagnie du Chemin de Fer et du Port de La Réunion, ruiné par le coût des travaux et l’absence de bénéfices de fonctionnement. Le CPR devient alors propriété de l’Etat de 1888 à 1950.

Éléments remarquables du patrimoine ferroviaire

De nombreuses gares sont encore visibles sur la voie du chemin de fer. Parmi ces bâtiments, la gare de la Grande Chaloupe a pour caractéristique d'accueillir en même temps une locomotive Schneider :

  • Ce petit bâtiment caractérisé par sa haute toiture à débord destinée à abriter les voyageurs. La halte comprend un quai de voyageurs, une fosse à piquer avec une voie de garage et une voie d’évitement avec les leviers manuels des aiguillages. Un logement et un hangar sont greffés derrière le quai et abritent une locomotive Schneider datée de 1885 et un car "courant d’air". Le bâtiment est protégé au titre des monuments historique depuis 1998.
  • La locomotive à vapeur Schneider (Locomotive à vapeur n° 8 030T à voie métrique. Schneider constructeur Schneider et Cie du Creusot), 1878.) est visible aussi sur ce site. Elle est abritée dans une partie du tunnel côté Saint-Denis.

Voir aussi

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail du tourisme Portail du tourisme
  • Portail de La Réunion Portail de La Réunion
Ce document provient de « Chemin de fer de La R%C3%A9union ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chemin de fer de la Réunion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chemin de fer de La Réunion — Ligne de Saint Benoît à Saint Pierre via Saint Denis et Le Port Ti Train à la Grande Chaloupe Pays …   Wikipédia en Français

  • Chemin de fer de La Reunion — Chemin de fer de La Réunion La sortie d un tunnel ferroviaire à Saint Denis à la fin du XIXe siècle. Le chemin de fer de La Réunion est un ancien chemin de fer côti …   Wikipédia en Français

  • Chemin De Fer Montreux-Glion-Rochers De Naye — Terminus aux Rochers de Naye …   Wikipédia en Français

  • Chemin de fer montreux-glion-rochers de naye — Terminus aux Rochers de Naye …   Wikipédia en Français

  • Chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye — 46°25′40.93″N 6°55′25.33″E / 46.4280361, 6.9237028 …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer de Saint-Étienne à la Loire — Création 21 juillet 1824 Disparition 1853 Fondateur(s) de Lur Saluces, Milleret, Hochet, Boigues, Bricogne, Beaunier …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle — Création 14 mai 1838 Disparition 20 avril 1854 Fondateur(s) Nicolas Koechlin frères …   Wikipédia en Français

  • Société anonyme du chemin de fer de Montpellier à Cette — Création 4 juillet 1838 Disparition 8 juillet 1852 Fondateur(s) Baron de Mecklembourg …   Wikipédia en Français

  • Le Chemin de fer — Die Eisenbahn Édouard Manet, 1872/73 Öl auf Leinwand, 93,3 cm × 111,5 cm National Gallery of Art Die Eisenbahn (französisch: Le Chemin de fer) ist ein Bild des Malers Édouard Manet. Es entstand 1872/73. Es handelt sich um das letzte Portrait… …   Deutsch Wikipedia

  • chemin — [ ʃ(ə)mɛ̃ ] n. m. • 1080; du lat. pop. °camminus, mot gaulois I ♦ A ♦ (Concret) 1 ♦ Voie qui permet d aller d un lieu à un autre (⇒ route, voie); spécialt Bande déblayée assez étroite qui suit les accidents du terrain (opposé à route, allée).⇒… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.