Chauffailles


Chauffailles

46° 12′ 26″ N 4° 20′ 27″ E / 46.2072222222, 4.34083333333

Chauffailles
Image illustrative de l'article Chauffailles
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Chauffailles (chef-lieu)
Code commune 71120
Code postal 71170
Maire
Mandat en cours
Marie-Christine Bignon (MPF)
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Chauffailles
Démographie
Population 3 980 hab. (2007)
Densité 176 hab./km²
Gentilé Chauffaillons
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 26″ Nord
       4° 20′ 27″ Est
/ 46.2072222222, 4.34083333333
Altitudes mini. 352 m — maxi. 653 m
Superficie 22,63 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Chauffailles est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire et la région Bourgogne. Elle est le chef-lieu d'un canton dont les limites sont aussi celles d'une communauté de communes, à l'intérieur de l'arrondissement de Charolles.

Sommaire

Géographie

Chauffailles fait partie du Brionnais, petite région aujourd'hui intégrée au Pays Charolais Brionnais. La ville se situe dans la vallée du Botoret, au pied des montagnes du Beaujolais[1]. Sa liaison avec le col des Écharmeaux la place à la conjonction de plusieurs voies de communication entre l'axe Saône-Rhône, la vallée de la Loire et le Bassin parisien. La Clayette se trouve à 13 km, Charlieu à 16 km, Beaujeu à 30 km, Roanne à 35 km, Paray-le-Monial à 38 km, Mâcon à 65 km, Lyon à 80 km et Paris à 400 km.

Accès
En automobile : par la RD 985.
En train : par les lignes TER Tours/Orléans/Paray-le-Monial/Lyon-Part-Dieu ou Lyon-Perrache/Paray-le-Monial/Montchanin.
En car : par la ligne 17 Paray-le-Monial - Chauffailles du réseau Buscéphale (autocars départementaux de Saône-et-Loire)

Histoire

Dessin du bouclier d'une unité taïfale, d'après le Notitia Dignitatum.

Plusieurs indices archéologiques laissent supposer l'existence, dès les débuts de l'ère chrétienne, d'une localité située le long de la voie romaine reliant Augustodunum (Autun) et Lugdunum (Lyon)[2]. Dans les premières décennies du Ve siècle, selon une conjecture toponymique[3] devenue classique[4], quoique discutée[5], la future Chauffailles (Choffalli dans un acte de 1311) aurait été une Taifalia, concédée pour leur cantonnement à un contingent de Taïfales : ces barbares relativement mal connus, d'origine probablement non germanique quoique liés aux Goths, mais à rapprocher plutôt des Sarmates et des Alains, se sont en effet installés en plusieurs lieux de Gaule au cours de cette période.

C'est autour d'une chapelle dédiée à l'apôtre André, au bord de la voie romaine, que le village s'est développé. Il s'appellera ainsi Saint-André jusqu'à l'apparition du toponyme Chauffailles (d'abord orthographié Chofaye), en 1274[2]. En bonne place sur l'axe Charlieu-Beaujeu, il a dû bénéficier de l'expansion des échanges sur le Grand Chemin de Saint-Haon à Belleville, qui fut la principale voie de liaison entre Saône et Loire jusqu'au début du XVe siècle[6]. C'est à cette époque que Jean d'Amanzé, devenu seigneur du lieu par mariage, y fit construire le château de Chauffailles. Une église fut élevée en même temps à la place de l'ancienne chapelle, mais elle fut détruite au XIXe siècle[7].

Si dès 1740 apparaît une activité de filature et de filage du coton et du chanvre, l'industrie textile se développe réellement à partir de 1842, grâce au curé Lambert qui fait venir de Lyon des métiers à tisser la soie. Cette activité restera importante à Chauffailles, qui se reconvertira dans le coton et les fibres synthétiques lors du déclin de l'industrie de la soie[8].

Héraldique

Chauffailles a pour armes un blason dont la définition héraldique est la suivante : « de gueules à trois coquilles d'or à la filière du même. » Ces armes sont une brisure de celles des Amanzé (« de gueules à trois coquilles d'or »), seigneurs de Chauffailles de 1380 à 1718.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2001 Jean-Claude Bougreau SE  
mars 2001 réélue en 2008 Marie-Christine Bignon FN puis MPF Conseillère générale et régionale

En 2001, Marie-Christine Bignon, alors membre déclaré du Front national bien que candidate sur une liste officiellement « apolitique », a été élue dès le premier tour avec plus de 60 % des voix. Se disant en désaccord avec l'évolution de son parti, elle l'a quitté en mars 2006 pour rejoindre le MPF[9]. Elle a continué à siéger en tant que non apparentée au conseil régional de Bourgogne.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[10])
1962 1968 1975 1982 1990 1999
4018 4479 4955 4831 4485 4119
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Site http://chauffailles.stationverte.com.
  2. a et b Histoire de la ville sur http://www.chauffailles.com, le site de la mairie.
  3. Formulée par Auguste Vincent et coll., Toponymie de la France, Librairie générale, 1937, p. 132.
  4. Reprise entre autres par Edouard Salin, La civilisation mérovingienne d'après les sépultures, les textes et le laboratoire, A. et J. Picard, 1949, p. 305, Albert Dauzat et coll., Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Guénégaud, 1978, p. 182 et Louis Guinet, Les emprunts gallo-romans au germanique : du Ier à la fin du Ve siècle, Klincksieck, 1982, p. 11.
  5. Notamment par Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Droz, 1990, repris par Gérard Taverdet et coll., Noms de lieux de Bourgogne, Bonneton, 1994, p. 66.
  6. Fernand Braudel, L'identité de la France, t. 1 : Espace et Histoire, Arthaud, 1986, pp. 188-190.
  7. Présentation de la ville sur http://www.chauffailles.com.
  8. Histoire économique de la ville sur http://www.chauffailles.com.
  9. « L'enjeu du scrutin pour les partis », Le Figaro, 21 janvier 2008. Consulté le 2008-01-22.
  10. Chauffailles sur le site de l'INSEE.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chauffailles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chauffailles — Chauffailles …   Deutsch Wikipedia

  • Chauffailles — Chauffailles …   Wikipedia

  • Chauffailles — País …   Wikipedia Español

  • Chauffailles — Original name in latin Chauffailles Name in other language Chauffailles, Shofej, Шофеј State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 46.20726 latitude 4.33932 altitude 405 Population 4184 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Chauffailles — Chauffailles Localisation Pays France Ville Chauffailles Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Château de Chauffailles — Protection non Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Chateau de Chauffailles — Château de Chauffailles Château de Chauffailles Le château de Chauffailles est situé en Saône et Loire sur la commune de Chauffailles, à la lisière du bourg, au bord du Botoret. Somma …   Wikipédia en Français

  • Canton De Chauffailles — Administration Pays France Région Bourgogne Département Saône et Loire Arrondissement Arrondissement de Charolles Code cantonal 71 10 …   Wikipédia en Français

  • Canton de chauffailles — Administration Pays France Région Bourgogne Département Saône et Loire Arrondissement Arrondissement de Charolles Code cantonal 71 10 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Chauffailles — Administration Pays France Région Bourgogne Département Saône et Loire Arrondissement Arrondissement de Charolles …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.