Chaudon-Bedejun


Chaudon-Bedejun

Chaudon-Norante

Chaudon-Norante
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Barrême
Code Insee abr. 04055
Code postal 04430
Maire
Mandat en cours
Marcel Imbert
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Moyen Verdon
Démographie
Population 145 hab. (2006)
Densité 4 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 49″ Nord
       6° 18′ 46″ Est
/ 43.9802777778, 6.31277777778
Altitudes mini. 628 m — maxi. 1612 m
Superficie 37,48 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Chaudon-Norante est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Norantons[réf. nécessaire].

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 666 m d’altitude[1].

La commune est baignée par l’Asse.

La commune est traversée par la route Napoléon (route nationale), en s’écartant du passage de l’Empereur, qui venait de Barrême par Saint-Jacques et a continué par le col de Corobin.

Villages et hameaux

  • la Clappe
  • Norante (traversé par la route nationale 85 et où se trouve la mairie)
  • Chaudon
  • La Bourgea

Histoire

Une statue de bronze d’époque gallo-romaine a été retrouvée à Norante[2]. La localité apparaît pour la première fois dans les chartes en 1045[1]. Le village de Norante lui est rattaché au Moyen Âge (mais constitue brièvement une commune au début de la Révolution, jusqu’en 1794)[3]. La commune de Bédejun (hameau actuel de la Clappe) est rattachée en 1908, la nouvelle commune prends le nom de Chaudon-Bédejun (1908-1919) avant de devenir Chaudon-Norante[3]. L'ancienne route royale passait par Bédejun.

Durant la Révolution, la commune de Bédejun et celle de Chaudon comptent chacune une société patriotique, créées toutes deux après la fin de 1792[4]. Les vicaire de Norante et de Chaudon prêtent tout deux serment à la constitution civile du clergé[5].

Lors des Cent-Jours, Napoléon a traversé la commune et s’est arrêté à la Clappe.

Toponymie

Selon Charles Rostaing, le nom de Chaudon, tel qu’il apparaît en 1045 (in Caldone), est tiré de la racine oronymique (désignant une montagne) *Kal-. Selon Ernest Nègre, il dérive d’un nom propre germanique[6],[7].

Héraldique

Blason Chaudon Norante.svg

Blason Bedejun.svg

Chaudon-Norante
  • Chaudon : De gueule à un château d'or, surmonté d'un soleil du même.[8]
  • Norante : pas d'armoiries connues



  • Bédejun (ancienne commune rattachée en 1908) : D'azur, à une autruche d'or, tenant dans son bec un fer à cheval, d'argent[8]

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 réélu en 2008[9] Marcel Imbert

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
477 523 542 564 600 671 651 612 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 504 463 428 410 383 403 724 356
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
321 320 296 231 194 154 163 135 109
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
105 90 72 76 101 129 145[10] - -
Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : INSEE[11], EHESS[3]
Courbe d'évolution démographique de Chaudon-Norante depuis 1793

Lieux et monuments

Une statue gallo-romaine représentant le dieu Mars a été retrouvée à Chaudon au XIXe siècle[12].

Parmi les ruines du Château Plus-Haut, au-dessus de Norante, subsistent une tour médiévale, avec quelques bâtiments plus récents[13].

  • église Notre-Dame-du-Plan (Chaudon) ; église Saint-Antoine à Norante (toutes deux du XIXe siècle) ; église Notre-Dame-de-la-Nativité (1606) à la Clappe
  • très beau panorama au col de Corobin (aucune construction visible)

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Notes

  1. a  et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », Paris, 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 31
  3. a , b  et c EHESS, notice communale de Chaudon-Norante, consultée le 19 juillet 2009
  4. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  5. J.-F. Cruvellier, Histoire de Barrême, Société scientifique et littéraire des Basses-Alpes, p 94
  6. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 119
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 14538, p 836
  8. a  et b Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1re édition 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  9. Site de la préfecture des AHP
  10. INSEE, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  11. Chaudon-Norante sur le site de l'Insee
  12. Raymond Collier, op. cit., p 455
  13. Raymond Collier, op. cit., p 310
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Chaudon-Norante ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chaudon-Bedejun de Wikipédia en français (auteurs)