Chatillon-sur-Cluses


Chatillon-sur-Cluses

Châtillon-sur-Cluses

Châtillon-sur-Cluses
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Bonneville
Canton Cluses
Code Insee abr. 74064
Code postal 74300
Maire
Mandat en cours
Bernard Cartier
2008-2014
Démographie
Population 1 061 hab. (1999)
Densité 116 hab./km²
Gentilé Cassandrin / cassandrine
Géographie
Coordonnées 46° 05′ 16″ Nord
       6° 34′ 59″ Est
/ 46.0877777778, 6.58305555556
Altitudes mini. 520 m — maxi. 1347 m
Superficie 9,18 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Châtillon-sur-Cluses est une commune française, située dans le département de la Haute-Savoie et la région Rhône-Alpes. Les habitants sont nommés les Cassandrins au masculin, et les cassandrines au féminin.

Sommaire

Géographie

Lieu de passage principal entre la vallée du Giffre et la vallée de l'Arve, c'est tout naturellement au col (altitude 793 m) que s'est développée la commune de Châtillon, autour de son château.

Toponymie

Histoire

L'histoire de Châtillon remonte a 1032, lorsque le roi de Bourgogne remet a l'empereur Conrad II le Salique la royauté de Bourgogne. L'empereur confie alors aux seigneurs locaux le soin de gérer leurs fiefs à leur gré[1].

Carte du Faucigny.

La famille du Faucigny en profite alors affirmer ses positions sur leur territoire, délimité par le relief montagneux et qui s'étend des pentes du Salève et des Voirons au massif du Mont-Blanc et est entouré par les provinces du Chablais, du Genevois et le territoire des comtes de Genève. Ce territoire peut-être contrôlé par plusieurs points stratégiques qui sont le Faucigny (résidence principale de la famille des Sires du Faucigny ), Sallanches et Châtillon-sur-Cluses. Toutes ces places fortes sont des forteresses de type défensive, mais aussi des vrais lieux de rassemblement, centres administratifs et économiques.

Les Sires du Faucigny font aussi de généreuses donations à l'Église. Guy de Faucigny fondera en 1083 le prieuré de Contamine-sur-Arve. Aymon I de Faucigny concèdera la vallée de Sixt aux chanoines de Saint-Augustin où son frère Ponce établir un monastère. Et en 1151, la vallée du Béol est offerte à Jean d'Espagne qui y installera le monastère du Reposoir.

Au début du XIIe siècle, la famille de Faucigny participe aux deux premières croisades. Elle est alors considérée comme « famille de Grande Noblesse » par Pierre le Vénérable, abbé de Cluny. Pour renforcer son pouvoir auprès du clergé, chaque génération installe une personne de la famille sur un siège épiscopal.

La première mention de Châtillon remonte à 1178 dans un acte de l'évêque de Genève, Arducius, dans lequel un Alimard de Châtillon et son fils Turumbert sont cités comme témoins. Un Gérard, qualifié de vicomte de Châtillon est cité en 1210.

Aymon II de Faucigny naît en 1202 pour être le dernier sire du Faucigny. Les guerres entre les seigneurs de Savoie, de Genève et du Dauphiné sont rudes. Le Faucigny se trouve alors en plein milieu des conflits, ce qui lui permettra d'établir de bonnes alliances dans son intérêt. La maison de Genève est alors très affaiblie, et le Faucigny en profitera pour se libérer de leur tutelle et de s'allier avec la maison de Savoie. C'est à cette période qu'Aymon II, fera de la forteresse de Châtillon-sur-Cluses sa résidence principale.

Le pape Célestin IV y meurt en 1241.

Ensuite, on peut retrouver des traces de Châtillon-sur-Cluses dans une étude historique « Cluses et le Faucigny » (ouvrage en deux tomes en 1888 et 1889) par l'Abbé Lavorel. Il fait dans cet écrit une description complète et détaillée du château. On y apprend aussi qu'un système de signaux avait été mis en place afin de communiqué entre le château de Châtillon-sur-Cluses et la tour édifiée à Cluses sur le roc de Chessy.

Administration

Au moyen âge, Châtillon était le centre d'une châtellenie du Faucigny qui comptait au XIIIe siècle treize paroisses. En 1357, Châtillon est le centre du mandement de Châtillon et de Cluses.

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
... mars 2001 Théophile André Bonnaz ... ...
mars 2001 juillet 2002 Théophile André Bonnaz ... ...
septembre 2002 mars 2008 Dominique Schott ... ...
septembre 2008 → en cours Bernard Cartier ... ...
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Contrairement aux autres communes, c'est en Septembre 2002 qu'a eu lieu l'élection de Dominique Schott. Les élections municipales de 2001 ont en effet été annulées par le tribunal administratif de Grenoble pour cause d'irrégularités. L'élection de Théophile André Bonnaz a été annulée.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999
455 521 766 858 1014 1061
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Au XVe siècle, Châtillon abrite 80 feux. Lors du passage de Saint-François de Sales, le 10 août 1606, elle compte 120 feux. En 1783, on recense 695 âmes. En 1801, la population est de 900 habitants et elle atteint son optimum en 1838, avec 1166 Cassandrins. Ils ne sont plus que 677 en 1911 et 470 en 1936. Le niveau le plus bas est atteint en 1946 avec seulement 446 habitants. Avec le développement du bassin de Cluses, la population depuis cette date n'a cessée d'augmenter.

Personnalités liées à la commune

Lieux et monuments

  • Le château de Châtillon, seules quelques ruines demeurent de cette noble résidence.
  • L'église Saint-Martin, construite sur la base de l'ancienne chapelle du château, d'où la vue rayonne sur toute la vallée inférieure de l'Arve.
  • La Maison forte est une bâtisse aux « murs énormes et chicanes ajourées ».

Notes et références

  1. L'histoire de Châtillon-sur-Cluses est tiré de Si Châtillon m'était conté .., écrit par Juliette Châtel
  2. Châtillon-sur-Cluses sur le site de l'Insee

Voir aussi

Bibliographie

  • Michel Germain - Jean-louis Hebrard - Gilbert Jond, Dictionnaire des communes de Haute-Savoie, Horvath

Article connexe

Liens externes


  • Portail de la Savoie Portail de la Savoie
Ce document provient de « Ch%C3%A2tillon-sur-Cluses ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chatillon-sur-Cluses de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Châtillon-sur-Cluses — Châtillon sur Cluses …   Wikipedia

  • Châtillon-sur-Cluses — Châtillon sur Cluses …   Deutsch Wikipedia

  • Châtillon-sur-Cluses — Bandera …   Wikipedia Español

  • Châtillon-sur-Cluses — 46° 05′ 16″ N 6° 34′ 59″ E / 46.0877777778, 6.58305555556 …   Wikipédia en Français

  • Chatillon-sur-Cluses — Original name in latin Chtillon sur Cluses Name in other language Chatillon, Chatillon sur Cluses, Chtillon sur Cluses State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 46.09108 latitude 6.58689 altitude 746 Population 1105 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Château de Châtillon-sur-Cluses — Château de Châtillon (ruiné) Période ou style médiéval Type château Début construction XIIe siècle, Propriétaire in …   Wikipédia en Français

  • Nancy-sur-Cluses — Nancy sur Cluses …   Wikipedia

  • Cluses — Cluses …   Wikipedia

  • Cluses — Clluses Bandera …   Wikipedia Español

  • Chatillon — Châtillon Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Châtillon est un nom de lieu, dérivé du mot château. Sommaire 1 Toponyme 1.1 Localités et communes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.