Chastre


Chastre
Drapeau communal Chastre

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Chastre

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Chastre
Armoiries de la commune
Situation de la commune dans la province du Brabant wallon
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Coordonnées 50° 36′ 00″ N 4° 38′ 00″ E / 50.6, 4.633333333333350° 36′ 00″ Nord
       4° 38′ 00″ Est
/ 50.6, 4.6333333333333
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
31,27 km² (2005)
83,54 %
2,60 %
12,84 %
1,01 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
6 891 (1er janvier 2008)
49,09 %
50,91 %
220 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
25,64 %
63,11 %
11,25 %
Étrangers 3,92 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 10,01 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 14 812 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Claude Jossart (ICR)
Majorité ICR
Sièges
ICR
Ecolo
CDM
17
14
3
0
Sections de commune
Section Code postal
Chastre-Villeroux-Blanmont
Cortil-Noirmont
Gentinnes
Saint-Géry
1450
1450
1450
1450
Autres informations
Gentilé Chastrois(e)
Zone téléphonique 010, 071, 081
Code INS 25117
Site officiel www.chastre.be

Chastre [ʃastʁ][1] (en wallon Tchåsse) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province du Brabant wallon.

Son nom vient du latin castrum : « camp retranché ».

Commune à la fois rurale et résidentielle, peuplée de 6600 habitants, Chastre regroupe sept anciens villages : Chastre, Villeroux, Blanmont, Cortil-Noirmont, Gentinnes et Saint-Géry. Elle est traversée au sud par l'ancienne Chaussée Brunehaut, voie romaine qui reliait Bavai à Cologne.

Située entre Ottignies-Louvain-la-Neuve et Gembloux, à 40 km de Bruxelles, elle est bien desservie par les réseaux routier et ferroviaire. Une modeste rivière, l'Orne, la traverse de part en part, contribuant avec ses affluents à créer des paysages dont la découverte charme le regard, enchâssant notamment de superbes fermes, souvent encore en pleine activité. Son point culminant est situé à 165 mètres d'altitude. Elle est jumelée avec la municipalité de Lespignan (Hérault) à 7 km de Béziers en France.

Sommaire

Cortil

Au début du IXe siècle, la moitié de Cortil (Curtils) appartenait au patrimoine de saint Guibert (Wichpertus); il en fit don à l'abbaye de Gembloux qu'il venait de fonder en 936, donation entérinée par une charte d'Otton Ier du Saint-Empire de 946[2].

Histoire

Commune du département de la Dyle sous le régime français.

Géographie

Situation

Le long de la Route Nationale 4, environ à mi-chemin entre Ottignies - Louvain-la-Neuve et Gembloux, Chastre est également accessible par le train (SNCB ligne 161, arrêts à Blanmont et Chastre) ainsi que par les bus du TEC (dépôt). Les communes limitrophes sont Walhain-Saint-Paul, Gembloux, Mont-Saint-Guibert, Sombreffe et Villers-la-Ville.

Hydrographie

Cours d'eau principaux (2005)
Nom du cours d'eau Longueur (m)
FAUSSE EAU DE L'ORNE 6
L'ARDENELLE 2308
L'ORNE 9578
Le NIL 1202
Le PERBAIS 614
Ri du GRAND PRE 1814
Ruisseau d'ERNAGE 1427
La HOUSSIERE 5519
Ry du NEUF BOIS 35
Ry du PRE A LA CHAMBRE 1351

Implantée à la séparation des deux grands bassins fluviaux belges, la commune est sillonnée par deux charmantes petites rivières : l'Orne et la Houssière. Si la première prend sa source à Bertinchamps, sur le territoire de la commune de Gembloux (province de Namur), elle arrose les villages de Cortil, Noirmont, Chastre et Blanmont pour se faufiler ensuite dans Mont-Saint-Guibert et se jeter finalement dans la Dyle, via la Thyle, à Court-Saint-Étienne. La seconde, originaire de Sombreffe, à l’extrêmité de Gentinnes, non loin de la ferme de Géronvillers, traverse ce village, longe Saint-Géry, passe à Villeroux pour aboutir dans l'Orne (Belgique)à Mont-Saint-Guibert. On ne peut pas dire que ces deux modestes rivières aient entaillé fortement cette partie du haut plateau brabançon qui se situe par ailleurs à une altitude variant entre 145 et 155 m.

Milieu naturel

Malgré un caractère assez vert, le milieu naturel de Chastre est assez pauvre. La vocation essentiellement rurale a évolué avec l'accroissement et la diversification de la population. Le nombre d'exploitations agricoles en activités ne cesse de diminuer. Avec son implantation, entre Bruxelles et Namur, ainsi que la proximité des liaisons autoroutières et ferroviaires font que la campagne chastroise est soumise à une forte urbanisation depuis plus de 30 ans.

Patrimoine

Les armoiries

Ils sont ceux de deux des principales familles des seigneurs de Chastre. Le premier est celui des Kessel, seigneurs de Blanmont au XVIIIe siècle, tandis que le second est celui des Onyn, seigneurs de Chastre (Dame Alerne à l'époque), également au XVIIIe siècle.



Sur Chastre

  • La ferme Rose (1689).
  • L'église Notre-Dame Alerne (1780)
  • Le moulin de Godeupont.
  • Le cimetière militaire français.
  • La chapelle Sainte-Wivine[3].

Sur Blanmont

  • École communale de Blanmont
  • L'église paroissiale Saint-Martin (néo-classique, 1861)
  • Le château (1640), seigneurie du XIVe siècle
  • La fermette en L du XVIIIe siècle (route provinciale)
  • La chapelle Mahy
  • L'arbre de Blanmont
  • La chapelle Ste Rita et St Ghislain[4]

Sur Cortil-Noirmont

  • L'église Notre-Dame (1904), fonts baptismaux du XIIe siècle
  • Le Musée Français, Bataille de Gembloux.
  • La chaussée Brunehaut (lieu-dit la Gatte), voie romaine
  • La ferme Chautmont, en carré (1887), grange de 1732[5]
  • Les tombes de Noirmont, deux tumuli gallo-romains (160 après J.-C.)
  • L'église paroissiale Saint-Pierre (1780), Christ du XVIIe siècle
  • La chapelle Sainte-Adèle (restaurée en 1994)
  • La chapelle Sainte-Brigitte, rue des Aviateurs
  • La ferme de la Tour, rue des Aviateurs
  • La ferme Dewilde
  • Le moulin de Cortil, rue du Bief[6].

Sur Gentinnes

  • Le mémorial Kongolo (château et chapelle Ermitage du XVIIe siècle)
  • L'église Sainte-Gertrude (1863), fonts baptismaux du XIIe siècle
  • La chapelle Notre-Dame, édicule du XIXe siècle (route de Mellery)
  • La ferme du Moulin (1852) lieu-dit Rieu au passage, r.du Moulin
  • Le moulin Dussart (moulin à eau encore en activité), r. du Moulin
  • La ferme de Louvigny, dite du Patriote (XVIIIe), rue de Mellery
  • La ferme de Biérevaux, Grande Bierwart (XVIIIe), rue de Mellery
  • La ferme de Géronvillers (1214) et la chapelle St Donat (XVIIIe)
  • La brasserie de la Touffe ou Ferme de l'Ermitage (r.de l'Ermitage)
  • La chapelle Saint-Antoine[7]

Sur Saint-Géry

  • L'église paroissiale St-Géry (1836), fonts gothiques du XVe siècle
  • La chapelle de la Vierge (1734), dans le jardin de la cure
  • La tour sarrasine, Tourette ou Cense de Boissemont (XIIIe siècle)
  • La croix carrée de St-Géry (route St-Géry - Cortil-Noirmont)
  • La fontaine Saint-Géry (restaurée en 1996)
  • La ferme de la Dîme (XVIIIe siècle)[8]

Sur Villeroux

  • L'église Saint-Jean-Baptiste (1758), presbytère de 1687
  • La ferme du XVIIIe siècle (rue de la Brasserie)
  • La ferme Thirion (rue d'Hévillers) en carré, du XIXe siècle
  • La ferme du Castillon, ancrages de 1680 (rue du Village)
  • La ferme des Templiers, ancienne forge toujours en activité (rue de Court St Étienne)
  • La chapelle Notre-Dame Bon Secours
  • La chapelle St Thibaut[9]

Fêtes et Folklore

Les Fêtes du Muguet se déroulent à Blanmont le 2e week-end du mois de mai.

Jumelage

La ville de Chastre est jumelée avec :

Divers

Associations

  • Le CHERCHA, Centre Historique d’Étude et de Recherche de Chastre], a pour but de mieux faire connaître le village, tant par son patrimoine, témoin de son riche passé historique, que par les activités qui s’y déroulent.

Références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chastre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chastre — Chastre …   Deutsch Wikipedia

  • Chastre — Flag …   Wikipedia

  • chastré — Chastré, [chastr]ée. part. Il a les significations de son verbe. Il est aussi substantif. C est un chastré, un vieux chastré. il a la mine d un chastré …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chastre — ⇒CHASTRE, subst. masc. ORNITH., région. Merle à plastron de Provence. À force de regarder, je reconnais que cet animal est un oiseau, et que cet oiseau est un chastre (A. DUMAS Père, La Chasse au chastre, 1850, I, 2, p. 180). Rem. Attesté ds Lar …   Encyclopédie Universelle

  • Chastre — Chastre, Chastres Patronyme surtout porté en Corrèze. Désigne celui qui est originaire d une localité portant ce nom. Le toponyme a le sens de forteresse, d enceinte fortifiée (latin castrum), et au moins un hameau corrézien s appelle ainsi. C… …   Noms de famille

  • chastre — s. m. [Portugal: Beira, Trás os Montes] Alfaiate que trabalha em casa dos fregueses …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • chastre — (entrée créée par le supplément) (cha str ) s. m. Nom, dans la Provence, du merle à plastron. •   Le merle à plastron... c est le fameux chastre d Alexandre Dumas et des Marseillais, CARTERON Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 79, Hetzel …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Chastre — Original name in latin Chastre Name in other language State code BE Continent/City Europe/Brussels longitude 50.60067 latitude 4.634 altitude 135 Population 0 Date 2011 07 31 …   Cities with a population over 1000 database

  • Chastre — Sp Šãstras Ap Chastre prancūziškai L Belgija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Chastre — nm camp, château anc. fr …   Glossaire des noms topographiques en France


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.