Charroux (Vienne)


Charroux (Vienne)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charroux.

46° 08′ 43″ N 0° 24′ 16″ E / 46.1452777778, 0.404444444444

Charroux
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Vienne
Arrondissement Montmorillon
Canton Charroux
Code commune 86061
Code postal 86250
Maire
Mandat en cours
Yves Gargouil
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Charlois
Démographie
Population 1 185 hab. (2007 INSEE)
Densité 27 hab./km²
Gentilé Charlois
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 43″ Nord
       0° 24′ 16″ Est
/ 46.1452777778, 0.404444444444
Altitudes mini. 115 m — maxi. 178 m
Superficie 44,29 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Charroux est une commune française, située dans le département de la Vienne et la région Poitou-Charentes.

Ses habitants sont appelés les Charlois[1],[2].

Sommaire

Géographie

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Charroux
La Chapelle-Bâton Payroux
Savigné Charroux Mauprévoir
Genouillé Asnois Pleuville
(Charente)

Histoire

Moyen Âge

Au Haut Moyen Âge, Charroux est la capitale du comté de la Marche[3]. La fondation de l’abbaye Saint-Sauveur provoque la création de deux bourgs fortifiés, Bourg-l’Abbé rive gauche du Merdançon et Bourg-le-Comte rive droite, où se trouvait le château comtal[4].

Le monastère bénéficie de ses nombreuses reliques, qui attirent les pèlerins de Compostelle[5]. Les bourgs abritent aussi des tisserands, des tanneurs, et d’autres artisans fabriquant charlets et chapeaux[5]. Charroux est aussi un centre commercial avec marchés et foires, dont celle de la Saint-Laurent qui dure douze jours[5]. L’abbaye devient un centre spirituel rayonnant où se tiennent plusieurs conciles[4]. Le plus important est le concile de Charroux de 989. Réuni sous le patronage du duc d’Aquitaine et comte de Poitiers Guillaume IV, il instaure la paix de Dieu. Trois autres conciles suivent jusqu’en 1086[6], dont celui de 1028, convoqué également par le comte de Poitiers, et qui vise à réaffirmer la Paix de Dieu et à combattre des hérésies locales[7].

Dans la deuxième moitié du XIIe siècle, le comte de la Marche Aldebert IV accorde des franchises au bourg, précisées dans une charte, qui sont confirmées par Hugues le Brun en 1247[8].

Après la guerre de Cent Ans, l’abbé Jean Chaperon rénove et reconstruit une partie des bâtiments. Les Bourbons héritent du comté de Basse-Marche, et leur rivalité avec les Valois vaut à l’abbé d’obtenir la prépondérance sur le comte en 1481[2].

Temps modernes

L’abbaye décline avec l’ère des abbés commendataires et finit par fermer en 1760[5]. Charroux perd son rang de capitale de la Basse-Marche en 1561, et devient une simple châtellenie[2].

Époque contemporaine

Un arbre de la liberté est planté en 1848, peu après la révolution de février 1848 : c’est un peuplier qui survit jusqu’en 1936[9]. Un autre arbre de la liberté est planté en 1960 : un peuplier[10].

En 1856, un maçon découvre lors de travaux quelques reliques enterrées, ce qui initie une tradition d’ostensions de ces reliques, tous les sept ans, le jour de la Fête-Dieu[2] (voir ostensions limousines).

Le 18 juin 1940, un bombardier britannique Blenheim IV sortant d’usine, en convoyage vers sa future base, s’écrase au lieu-dit La Maillerie, sans laisser de survivant[11].

Emblèmes

Héraldique

Article détaillé : Armorial des communes de la Vienne.
Blason Blasonnement
D'azur à une mitre d'argent, accompagnée de trois fleurs de lys du même.
Commentaires : Le blason de la famille Corderoy de Tier est généralement attribuée à la commune.

Toponymie

Économie

Halles anciennes de Charroux

Administration

Liste des maires successifs[12]
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu 2008 Yves Gargouil DVD Conseiller général

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 452 1 440 1 541 1 692 1 709 1 740 1 787 1 824 1 801
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 854 1 879 1 943 1 780 1 870 2 085 2 097 2 077 1 876
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 964 2 055 1 862 1 755 1 709 1 695 1 710 1 670 1 706
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 1 733 1 621 1 644 1 552 1 428 1 320 1 184 1 185[13] -
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; 2006 : population municipale légale.
Sources : INSEE [14] et Ldh/EHESS/Cassini [15].
Courbe d'évolution démographique de Charroux depuis 1793

Lieux et monuments

Le village a été classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », mais n'est plus labellisé à ce jour.

La tour Charlemagne

L’abbaye Saint-Sauveur de Charroux est une abbaye bénédictine, fondée en 785, par Roger, vicomte de Limoges, et Charlemagne, dont relevaient 152 églises et prieurés en 1471[5]. Il en reste la tour-lanterne du XIe siècle, dite tour Charlemagne, centre de la rotonde de l'église abbatiale, le cloître et quelques piliers du chœur et du transept.

La tour-lanterne est un des rares vestiges d’une vaste abbatiale, dont la nef mesurait 126 m de long[6], vendue en lot comme bien national. L'un des lots, comprenant la tour octogonale et le cloître, fut racheté par l'abbé Charles Loyzeau de Grandmaison (1740-1797), alors curé de Surin (Vienne). Transformée en carrière à pierre, (on retrouve des pierres taillées dans tous les hameaux autour de Charroux) la famille de Loyzeau de Grandmaison, propriétaire de la tour octogonale, résista aux menaces des municipalités qui entendaient démolir le monument, soit pour agrandir le champ de foire, soit parce que son mauvais état constituait un danger public.

La société des antiquaires de l'Ouest, Charles de Cherge et Prosper Mérimée intervinrent pour la conservation du monument.

Cette abbaye disait posséder le Saint Prépuce de Jésus, qui lui aurait été remis par Charlemagne.

Autres monuments historiques :

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Amis du Pays Charlois, Abbaye de Charroux, Charroux

Notes

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 27/09/2008.
  2. a, b, c et d Guyjones, Historique [de Charroux], [1], consulté le 3 août 2009
  3. de Saint-Allais, l'Art de vérifier les dates..., Tome X, p. 200, 1818, Imp. Valade, Paris
  4. a et b Amis du Pays Charlois, Abbaye de Charroux, Charroux, p 1
  5. a, b, c, d et e Abbaye de Charroux, op. cit., p. 4
  6. a et b Centre des monuments nationaux, Abbaye de Charroux, [2], consulté le 3 août 2009
  7. Hilário Franco Junior, « Les « Abeilles hérétiques » et le puritanisme millénariste médiéval », Le Moyen Âge, De Boeck Université, ISBN 978-2-80414-728-0, 220 p., p. 71-93
  8. Robert Favreau (historien), « Naissance des communes en Poitou, Aunis, Saintonge et Angoumois », in Robert Favreau, Régis Rech et Yves-Jean Riou (directeurs), Bonnes villes du Poitou et des pays charentais (XIIe-XVIIIe siècles) : Actes du colloque tenu à Saint-Jean-d’Angély les 24-25 septembre 1999, publiés par la Société des antiquaires de l'Ouest in Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest et des Musées de Poitiers, 5e série, tome VIII (2002), à Poitiers. ISBN 2-9519441-0-1, p 153-154
  9. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 215
  10. Robert Petit, op. cit., p. 221
  11. Christian Richard, 1939-1945 : la guerre aérienne dans la Vienne, Geste éditions, 2005. 348 p. (ISBN 2-84561-203-6) , p. 24-25
  12. Site de la préfecture de la Vienne, consulté le 10 mai 2008
  13. Recensement de la population au 1er janvier 2007 sur INSEE. Consulté le 8 janvier 2010
  14. Charroux sur le site de l'Insee
  15. Site "Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui"consultée le 13 janvier 2010
  16. Arrêté de classement du 12 avril 1927, notice de la base Mérimée, consultée le 3 août 2009
  17. Arrêté de classement du 20 juillet 1948, notice de la base Mérimée, consultée le 3 août 2009
  18. Arrêté de classement du 15 septembre 1987, notice de la base Mérimée, consultée le 3 août 2009
  19. Arrêté d’inscription du 5 février 1982, notice de la base Mérimée, consultée le 3 août 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charroux (Vienne) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charroux, Vienne — Charroux City coat of arms …   Wikipedia

  • Charroux (Vienne) — Para otros usos de este término, véase Charroux. Charroux …   Wikipedia Español

  • Charroux (Vienne) — Charroux …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Romain-en-Charroux (Vienne) — Saint Romain (Vienne) Pour les articles homonymes, voir Saint Romain. Saint Romain …   Wikipédia en Français

  • Charroux Abbey — Monastery information Full Name Abbaye Saint Sauveur de Charroux Order Benedictine Established 785 Disestablished 1762 Ded …   Wikipedia

  • Charroux — may refer to: places in France Charroux, Allier, commune in the department of Allier Charroux, Vienne, commune in the department of Vienne Charroux Abbey, in Charroux, Vienne people Robert Charroux, French writer This disambiguation page lists a …   Wikipedia

  • Charroux — ist der Name zweier Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Charroux (Allier), Gemeinde im Département Allier Charroux (Vienne), Gemeinde im Département Vienne Kanton Charroux, Kanton im Département Vienne Charroux ist der Nachname folgender… …   Deutsch Wikipedia

  • Charroux — puede referirse a Charroux, comuna francesa situada en Allier. Charroux, comuna francesa situada en Vienne. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados con el mismo título. Si llegaste aquí a través de …   Wikipedia Español

  • Charroux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Charroux, commune française de l Allier Charroux, commune française de la Vienne Robert Charroux, écrivain français (1909 1978) originaire du département… …   Wikipédia en Français

  • Armorial Des Communes De La Vienne — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de la Vienne. Image Nom de la c …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.